«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Prévenir les allergies aux pollens

[25/04/2013]

Entre 10 et 20% de la population serait allergique à des pollens, soit jusqu’à un Français sur cinq ! Et les pollinoses semblent en recrudescence : la vente d’antihistaminiques, qui double en mai et juin, est en augmentation de 5 à 10% par an. Initiée par l’Institut Pasteur de Paris dès 1985, la surveillance de ces allergènes est maintenant assurée par le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA).

A Paris, c’est le Laboratoire d’hygiène de la ville de Paris (LHVP) qui, depuis quelques années, participe à ce réseau, dans le cadre d’une convention reconduite chaque année.
Comment mesure-t-on les pollens dans l’air ?La surveillance du contenu pollinique de l’air repose des capteurs installés sur l’ensemble du territoire français. A Paris, un capteur est localisé sur le toit de l’Institut Pasteur depuis 1985, près de Montparnasse. Les études comparatives réalisées avec deux autres capteurs situés dans le 12ème et le 17ème arrondissement ont montré la représentativité du capteur de l’Institut de Pasteur pour Paris intra-muros.
Concrètement, les grains de pollen sont aspirés par le capteur et recueillis sur une bande adhésive examinée ensuite au microscope en laboratoire. Les analyses bihebdomadaires permettent d’établir pour chaque pollen une teneur exprimée en grains par mètre cube d’air. Les mêmes équipes traquent également deux champignons microscopiques (Cladosporium et Alternaria), abondants pendant la période estivale et extrêmement allergisants.

A Paris, une information sans égalA partir de ces résultats, le RNSA , Réseau National de Surveillance aérobiologique, établit un bulletin allergo-pollinique. Paris le relaie sur ses journaux lumineux, à l’attention des patients et des médecins ; c’est la seule ville française qui communique cette information deux fois par semaine. Comme pour les épisodes de pollution atmosphérique, la communication du niveau de risque allergique des pollens mesurés, couplée à un dispositif d’information efficace, présente un grand intérêt pour la santé publique : la prescription et la prise de traitements pour les personnes allergiques.

Le Bulletin sur les risques allergo- polliniquesDeux fois par semaine, Airparif publie un bulletin sur les risques allergo- poliniques.

> consultez le Bulletin allergo- pollinique de Paris 

Pour plus d'infosAirparif : www.airparif.fr
Réseau national de surveillance aérobiologique : www.rnsa.asso.fr

 

 

Liens utiles

  • Airparif
    AIRPARIF - Surveillance de la Qualité de l'Air en Ile-de-France
  • RNSA
    Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA)
La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris