«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Actualités

Les poissons de la Seine sont-ils comestibles?

crédits : Flicker - Galerie de Meteorry
[15/10/2012]

Un arrêté préfectoral du 4 juin 2010 déconseille la consommation des poissons pêchés dans la Seine et le canal de l'Ourcq pour cause de pollution aux polychlorobiphényles. Ceci n'est qu'un principe de précaution. Des études sont en cours pour en savoir plus sur ce polluant.

Des taux de contamination en dioxines et polychlorobiphényles supérieurs aux normes admises ont été relevés sur des poissons pêchés dans la Seine et l'Ourcq (brèmes, brochets, gardons, carpes). Cette contamination pouvant constituer un risque potentiel pour la santé humaine un arrêté préfectoral du 4 juin 2010 en interdit la consommation. Ces polluants ne sont pas mortels mais ils s'accumulent dans les tissus adipeux. Par mesure de précaution, les Préfets des départements de Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne ont décidé d’interdire la consommation et la commercialisation de tous les poissons de la Seine, de la Marne, de l’Yerres et des canaux dans ces quatre départements.

Les polychlorobiphényles c'est quoi ?

"Commercialisés sous la marque Pyralène, les PCBs ou polychlorobiphényles (classés dans la catégorie des HAPH) ont été très utilisés à partir des années 30 principalement comme fluides isolants dans les transformateurs, condensateurs et disjoncteurs électriques haute tension, comme fluides hydrauliques, comme produits d'imprégnation du bois et du papier ou comme plastifiants (peintures et laques). On estime que, avant son interdiction dans le milieu des années 70, la production mondiale de PCBs a atteint environ 1 million de tonnes. Comme les PCBs sont des composés particulièrement stables (physiquement et chimiquement), ils sont donc des contaminants redoutables. Au même titre que les autres HAPH, ils sont très solubles dans les graisses et, par accumulation excessive le long des chaînes alimentaires, ils posent donc de graves problèmes de toxicité à long terme, même s'ils présentent une toxicité aiguë variable pour l'homme et l'animal." - Planete écologie

Des pêcheurs du dimanche sur la Seine

retrouver ce média sur www.ina.fr

 

Combien de temps va durer l'interdiction ?

Cette mesure est préventive. l’Afssa a proposé d’appliquer, au cas par cas, la recommandation temporaire de la non consommation de toutes ou partie des espèces, sachant que les espèces dites grasses et fortement bio-accumulatrices (brèmes, silures, carpes, barbeaux, anguilles) présentent des taux de concentration plus élevés que les espèces dites moins grasses et faiblement bio-accumulatrices (sandres, brochets, perches, carassins, hotus, goujons, gardons, tanches, chevesnes). Des analyses complémentaires ont été établies afin de déterminer si cette pollution constitue un risque réel pour la santé.
Une étude nationale dite « d’imprégnation aux PCB » a été confiée à l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (Afssa) en collaboration avec l’Institut national de veille sanitaire (InVS) et la Fédération Nationale de la Pêche en France (FNPF). Suite aux conclusions de cette étude les autorités publiques souhaitent toujours prévenir tout risque sanitaire et recommandent de limiter la consommation des poissons de la Seine.
« Au regard de cette nouvelle étude spécifique au risque PCB, l'Anses recommande de limiter les consommations de poissons d'eau douce fortement bio-accumulateurs (anguille, barbeau, brème, carpe, silure) :
- à 1 fois tous les 2 mois pour les femmes en âge de procréer, enceintes ou allaitantes ainsi que les enfants de moins de 3 ans, les fillettes et les adolescentes,
- à 2 fois par mois pour le reste de la population. ».

Consulter le rapport 


D'après la Maison de la Pêche "les poissons pêchés dans la Seine et le canal de l'Ourcq sont très souvent relachés. Et, bien sûr, ils ne sont plus commercialisés depuis bien longtemps.

Pour en savoir plus : www.anses.fr

Le pêcheur de Paris Plage

 

A la une

Un déjeuner militaire après le défilé