«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Actualités

Hygiène et qualité de l'eau

Crédits photo : Mairie de Paris
[12/11/2012]

La qualité de l'eau et la propreté d'une piscine, c'est l'affaire de tous ! 

 

 

 

La vidange d'une piscine : Démonstration en vidéo à la piscine Rouvet dans le 19e arrondissement.
 
Comment une piscine publique est-elle nettoyée?
envoyé par mairiedeparis.

Si l'eau d'une piscine est quotidiennement traitée, vous devez également contribuer à sa qualité en respectant quelques principes élémentaires.

Les recommandations

Si les sols des piscines (plages et vestiaires) sont nettoyés plusieurs fois par jour par les agents municipaux, si l’eau d’une piscine est quotidiennement traitée afin qu’elle ne devienne pas « un bouillon de culture », vous êtes, vous aussi, responsable de la qualité de l'eau de la piscine. Vous devez ainsi contribuer à sa qualité, en respectant quelques principes élémentaires. Même si vous avez pris une douche chez vous, avant de vous rendre à la piscine, vous n’en êtes pas moins porteur de résidus d’impuretés (sudation naturelle, cosmétiques ...). Mélangés aux chlores de la piscine, ils génèrent des substances volatiles et irritantes : les trichloramines.

Des analyses d'eau et le nettoyage des sols sont effectués plusieurs fois par jour par les personnels des piscines parisiennes.

Quelques recommandations destinées à limiter cette « pollution cachée » et à vous protéger :

- ne pas faire partager aux autres ses microbes (rhumes, otites, angines, mycoses, verrues plantaires...)
- ne pas marcher en chaussures dans les douches et sur les plages
- porter un maillot de bain (à l’exclusion des bermudas, caleçons ...)
- passer aux toilettes
- prendre une douche savonnée
- passer par le pédiluve
- porter un bonnet
- porter des lunettes.

La qualité de l'eau en chiffres

- 24h/24, traitement de l’eau en circuit fermé, filtration et adjonction de produits chlorés
- tous les jours : apport d’eau extérieure
- 1 contrôle quotidien du circuit de traitement de l’eau,
- 1 lavage hebdomadaire -au minimum- des filtres
- 2 vidanges au minimum par an (brossage, nettoyage et désinfection complets du bassin)
- 1 prélèvement par mois effectué par les services sanitaires de la Ville de Paris et analysé par un laboratoire agréé par l’État. Les résultats sont affichés à l’entrée de la piscine.

1 nageur, c'est 30 litres d'eau minimum par jour à renouveler.

En période de vidange, votre piscine est fermée pour quelques jours. Cette opération est indispensable pour assurer une eau de bonne qualité.

L’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (AFSSET) a publié le 11 juin 2010 un rapport d’expertise collective sur les risques sanitaires liés aux piscines réglementées ouvertes au public. A l’occasion de la publication du rapport de l’AFSSET, le ministère de la santé et des sports rappelle dans un communiqué du 14 juin 2010 que les eaux de piscines doivent respecter des critères de qualité et que les procédés de traitement des eaux doivent être agréés. Lire le communiqué 

Les piscines Baker (13°), Pailleron (19°), Keller (15°), Alfred Nakache(20°) utilisent l'ozone comme agent oxydant de "nettoyage de l'eau".

Lorsque le générateur d'ozone est en panne dans ces piscines, on utilise le chlore comme dans les 34 autres piscines parisiennes.


Toutes les piscines parisiennes sont tenues d'effectuer une postchloration pour conférer à l'eau des bassins un pouvoir désinfectant rémanent.

La purification de l'eau des bassins est assurée par un agent oxydant qui est le chlore (34 piscines parisiennes) ou l'ozone (4 équipements).

De plus, une purification de l'eau par l'ozone est souvent associée à une postchloration minimale (voisine du seuil plancher réglementaire).

Il n'y a pas de piscine globalement sans chlore à Paris : c'est interdit !

A savoir