«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Prise en charge de la grossesse

[10/02/2011]

Avant le 6e mois

Examens obligatoires
Que vous soyez assurée sociale ou ayant droit (régime général, régime spécifique, CMU ou AME), vous bénéficiez de la prise en charge à 100 % pour les examens recommandés dits « obligatoires » pratiqués avant le 6ème mois de grossesse. Ils sont pris en charge à 100 % par l’assurance maladie pour les assurées sociales (régime général, régime spécifique, CMU ou AME) bénéficiant ou non d’une mutuelle complémentaire. Aucun ticket modérateur n’est facturé aux assurées sociales qui ne disposent pas de mutuelle complémentaire.


Examens complémentaires
Les examens complémentaires  pratiqués avant le 6ème mois de grossesse, sont pris en charge à 100 % par l’assurance maladie pour les assurées sociales disposant d’une mutuelle complémentaire, pour  bénéficiaires de la CMU disposant d’une CMU complémentaire et pour les bénéficiaires de l’aide médicale.

- Pour les assurées sociales et bénéficiaires de la CMU qui ne disposent pas de mutuelle complémentaire, le Département de Paris prend en charge le ticket modérateur, à condition d’être domiciliée à Paris et sous réserve que ces examens soient pratiqués dans l’une des 10 maternité de l’AP-HP ou dans la maternité des Bluets.

- Pour les non assurées sociales, la PMI du Département de Paris prend en charge financièrement, l’intégralité du suivi de grossesse, à condition d’être domiciliée à Paris et sous réserve que les examens soient pratiqués dans l’une des 10 maternités de l’AP-HP ou dans la maternité des Bluets.

Après le 6e mois


Que vous soyez assurée sociale ou ayant droit (régime général, régime spécifique, CMU ou AME), vous bénéficiez de la prise en charge à 100 %, sur la base et dans la limite des tarifs de la sécurité sociale, de l'ensemble des frais médicaux, pharmaceutiques (sauf les médicaments à vignettes bleues, remboursés à 35 %), d'analyse et d'examen de laboratoire, d'hospitalisation, qu'ils soient ou non en rapport avec votre grossesse, à votre accouchement et à ses suites, à partir du 1er jour du 6e mois de votre grossesse jusqu'à 12 jours après la date réelle de votre accouchement.

Couverture Maladie Universelle (C.M.U.)


La CMU de base est gratuite pour les personnes dont les revenus annuels sont inférieurs au plafond de 6 609 € pour une personne et soumise à une cotisation pour les autres. Il est également possible aux personnes ayant les plus faibles ressources d’être prises en charge à 100 %, grâce à la CMU complémentaire, en cas de consultations ou de soins médicaux dispensés dans un cabinet, un centre de soins ou à l’hôpital.

Aides de la Ville de Paris


Vous pouvez également prendre contact avec la section du Centre d’Action Sociale (CAS) de votre arrondissement. Si vos ressources ne vous permettent pas ou plus de bénéficier de la CMU et que vos revenus mensuels sont compris entre 576,13 € et 662,55 €, vous pouvez contacter le centre de paiement de la CPAM de Paris auprès duquel vous êtes affilié. Celui-ci, après étude de votre dossier, pourra vous proposer, si vous remplissez certaines conditions, une aide au paiement d’une cotisation à un organisme de protection complémentaire maladie.

Aide Médicale Etat (A.M.E.)


D’autre part, si vous êtes étrangère en situation irrégulière, vous pouvez bénéficier de l’AME (Aide Médicale Etat). Pour l’ouverture de droit à l’AME, adressez-vous au Centre de sécurité sociale dont dépend votre domicile ou vers les permanences d’accès aux soins de santé (PASS) des hôpitaux de l’AP-HP. En attendant votre admission à l’AME et après étude de votre dossier, la prise en charge financière de votre grossesse sera assurée par le Département de Paris.

Pour en savoir plus :
Renseignez-vous auprès de la caisse d’assurance maladie :

- en appelant le 0 820 904 175 (0,118 € la minute à partir d’un poste fixe) ;
- en consultant les sites Internet http://www.ameli.fr ainsi que le serveur 
  Minitel 3615 lasecu (0,152 € la min). [faire les liens correspondants]

>> Consulter la rubrique PMI > Femmes enceintes