«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Médicaments, seringues et radiographies

Flickr - boris
[20/02/2014]

Les médicaments, les seringues et les radiographies ne doivent pas être jetés dans les poubelles. Il existe des systèmes de collecte et d'élimination spécifiques pour ce genre de déchets.

 

Les médicaments

Les médicaments périmés, non utilisés et leurs emballages, doivent être rapportés aux pharmaciens. L'association Cyclamed, agréée par les pouvoirs publics a pour mission de collecter et valoriser les MNU (médicaments non utilisés) à usage humain, périmés ou non, rapportés par les patients dans les pharmacies. 
Pour tout savoir sur la réglementation et la mission de Cyclamed : site de Cyclamed 

Les plaquettes de médicaments vides se jettent, elles, avec les déchets ménagers dans le bac à couvercle vert. Tandis que l'emballage des médicaments, dont la boîte est en carton, se jette avec les déchets recyclables dans le bac à couvercle jaune.

Les déchets de soins des patients en auto-traitement, aussi appelés déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI)
Les déchets d'activités de soins (aiguilles, lancettes, seringues usagées) produits par les patients en auto-traitement (notamment les personnes atteintes de diabète) sont régulièrement retrouvés en centre de tri parmi les déchets de la collecte sélective.

Or, ces déchets sont triés manuellement par les agents en centre de tri et représentent un danger pour leur sécurité. Il est important de ne jamais jeter de déchets de soins perforants, notamment les seringues usagées, dans les bacs.

Depuis 2012, il existe une filière spécifique pour la collecte de ces déchets. En effet, deux décrets ont confié à l’éco-organisme DASTRI  la mission d’organiser le réseau de collecte gratuite des déchets de soins produits par les patients en auto-traitement. Ainsi, DASTRI est chargé de fournir aux pharmaciens des contenants, appelés boîtes à aiguilles (BAA), destinés à recueillir et stocker en toute sécurité les seringues et autres déchets coupants des patients en auto-traitement.

boîtes à aiguilles DASRI BAA 

Où retirer une boîte à aiguilles (BAA) ?

Toutes les pharmacies ont l’obligation légale de distribuer gratuitement des boîtes à aiguilles aux patients en auto-traitement, sur simple présentation de leur ordonnance médicale.

Pour connaître les pathologies définies dans le cadre de l’auto-traitement:
>> la liste officielle sur le site DASTRI 

Quels déchets de soins doit-on mettre dans la boîte à aiguilles ?

Tous les déchets de soin perforants, c’est-à-dire tous les déchets de soin piquants, coupants ou tranchants. On retrouve notamment les lancettes, les aiguilles à stylo, les aiguilles de transfert, les microperfuseurs, les cathéters et les différents types de seringues.
Pour en savoir plus : >> les déchets de soins concernés sur le site DASTRI  

Les déchets de soins dits « mous », comme les compresses, les cotons et les pansements, ne doivent pas être stockés dans les boîtes à aiguilles, mais jetés dans le bac à couvercle vert avec les ordures ménagères.

Soyez vigilant, lorsqu’un professionnel de santé (médecin ou infirmier) pratique des soins à votre domicile, il ne doit pas vous laisser les déchets résultant de ces soins.

Où déposer votre boîte à aiguilles lorsqu’elle est pleine ?

Une fois la boîte à aiguilles remplie, sans dépasser le trait supérieur, il convient de s’assurer que le système de fermeture définitif est bien enclenché avant de la transporter jusqu’au point de collecte le plus proche.

Entrez votre adresse ou votre code postal pour retrouver les pharmacies qui collectent les boîtes à aiguilles près de chez vous :

 

L’éco-organisme DASTRI se charge de la collecte et de l’élimination des boîtes à aiguilles selon les réglementations environnementales spécifiques aux déchets de soins à risque infectieux.

Pour mener à bien sa mission de communication et de sensibilisation autour des déchets de soins, DASTRI met à votre disposition un numéro vert pour répondre à toutes vos demandes d’information et d’orientation :

N° vert DASTRI 0 800 664 664

>> www.dastri.fr 

Les radiographies

En général, il est recommandé de conserver les anciennes radiographies. D’une part pour suivre l’évolution d’un problème médical, et d’autre part pour éviter de refaire inutilement plusieurs fois la même radio, ce qui serait coûteux et exposerait à de nouvelles irradiations.

Toutefois, certaines radiographies, par exemple très anciennes, ne présentent plus aucune utilité. Qu’en faire dans ce cas ?
Il ne faut surtout pas les jeter aux ordures ménagères, puisque les anciennes radiographies sont souvent de type argentique et contiennent des sels d’argent, toxiques lorsqu’ils sont incinérés.

Elle doivent donc faire l'objet de traitements spécifiques dans des installations spécialisées. Le traitement par électrolyse permet d'en extraire l'argent. Cet argent est ensuite purifié pour retourner dans le circuit du métal précieux. La feuille de cliché (support plastique) est pour sa part recyclée en tube, tuyau, peluche, fibre textile, vêtement en polaire.

Elles peuvent être déposées en Centre de Valorisation et d'Apport Volontaire (déchèterie) ou auprès de certaines organisations humanitaires comme l'Ordre de Malte (formulaire de demande de collecte de radiographies sur le site de l'Ordre de Malte : cliquer ici -ou dépôt direct à l'accueil du siège au 42 rue des Volontaires, Paris 15e)

Et renseignez-vous auprès de votre centre de radiologie, de votre pharmacien, car ils acceptent en théorie de les récupérer pour les faire retraiter, mais ce n’est pas toujours le cas.

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris