«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Les D3E

Mairie de Paris
[10/09/2013]

Les Déchets d'Equipements Electriques et Electroniques ou électroménagers, informatiques, lampes et piles... doivent, depuis le 15 novembre 2006, être repris par les vendeurs dans le cadre d'un nouvel achat. 

Si ce n'est pas le cas, d'autres solutions existent. En ce qui concerne les piles et accumulateurs usagés ils doivent être rapportés dans les points de vente.

 

Puce environnementLes déchets d’équipement électriques et électroniques (appelés aussi « D3E »)
Les particuliers qui souhaitent se débarrasser d’équipements électriques et électroniques, comme les appareils électroménagers, informatiques et de télécommunication, le matériel grand public, les outils, jouets, équipements de loisir et de sport, dispositifs médicaux, instruments de surveillance et de contrôle, distributeurs automatiques… doivent demander au vendeur, lors d'un nouvel achat, de reprendre leur ancien matériel. Le vendeur a en effet l’obligation de reprise depuis le 15 novembre 2006, en application d’une directive européenne de 2003.

Eco-système et Eco-logic, éco-organismes créés en 2005 et agréés en 2006, ont pour objet d'organiser en France la collecte et le recyclage des vieux équipements électriques et électroniques détenus par les particuliers, pour le compte de leurs adhérents (producteurs, revendeurs sous leur propre marque ou importateurs). Ils remplissent ainsi pour eux leur obligation d'assurer le traitement des DEEE issus de leurs produits mis sur le marché.

pour en savoir plus : » Eco-systèmes et » Eco-logic 

Trouver le point de collecte des petits appareils éléctriques le plus proche de chez vous en allant sur www.icijerecycle.org 

Et il n’est pas rare que les commerçants de mobilier proposent également ce type de reprise. Vieux matelas ou ancien sommier seront ainsi repris lors de l’achat d’un matelas ou d’un sommier neuf.

Si l'encombrant n'est pas repris dans le commerce ou s'il s'agit de s'en débarrasser en dehors d’un nouvel achat, trois solutions sont possibles : l’apport en centre de valorisation et d'apport des encombrants, CVAE (déchèterie),
l’enlèvement par le service de la propreté après signalement en ligne sur paris.fr, ou par téléphone soit auprès du 39.75 (prix d'un appel local), soit directement auprès du service de la propreté de l'arrondissement,
l'appel à une société privée (coordonnées dans les pages jaunes).
Des associations récupèrent également les téléphones portables ou les ordinateurs.
Les ateliers du bocage - Emmaüs, ont ainsi implanté des bornes de collecte dans tous les magasins FNAC de France, au rayon téléphonie. Les particuliers peuvent y déposer leur téléphone, avec batterie, chargeur et kits associés.

Les particuliers peuvent aller déposer dans une communauté Emmaüs leur matériel informatique (ordinateur portable, écran et unité centrale, imprimantes). 


Puce environnementLes ampoules
Toutes les ampoules usagées ne peuvent pas être jetées à la poubelle. Certaines, comme les tubes fluorescents et autres lampes à économie d'énergie contiennent des produits dangereux et nécessitent une collecte et un traitement spécifiques.

» pour en savoir plus 

Puce environnementLes piles et accumulateurs usagés doivent être rapportés chez les commerçants qui en vendent ou commercialisent des matériels nécessitant des piles pour fonctionner.
N'hésitez pas à demander dans les magasins et chez les commerçants où se trouve le conteneur de récupération des piles usagées.
La société Corepile créée en 2003 regroupe des industriels, des fabricants, des distributeurs et des importateurs. Elle assure pour eux leur obligation de reprise et de traitement des piles et accumulateurs mis sur le marché. Son réseau compte aujourd'hui plus de 20 000 points de collecte et elle a contribué à la collecte de plus de 9600 tonnes entre 2003 et 2006. Pour connaître le point de collecte le plus proche de chez vous, allez sur le site de Corepile et indiquez votre code postal.  
Liste des points de collecte de la Ste Corepile :
www.corepile.fr  

La société Screlec, éco- organisme agréé par les Pouvoirs Publics créé en 1999, sensibilise le grand public à la nécessité de rapporter les piles et accumulateurs en fin de vie dans une filière spécifique. Screlec propose ainsi un service de collecte gratuit et compte à ce jour près de 13 000 points de collecte ouverts au public en France métropolitaine. Elle a également lancé la Mini Batribox, réalisée en carton recyclé, cette boîte permet aux consommateurs de disposer à leur domicile ou sur leur lieu de travail, d'un contenant réservé à la collecte des piles et batteries usagées. Screlec a ainsi collecté plus de 3000 tonnes de piles et batteries en 2011.
Liste des points de collecte de la société Screlec:
www.screlec.fr 

Les lampes à décharge ou à LED et les piles et accumulateurs peuvent également être déposés dans les CVAE (déchèterie) du 7e, 13e, 15e, 18e (le CVAE de la Porte de la Chapelle accepte les lampes et les piles et accumulateurs, le CVAE Jessaint n'accepte que les lampes) et 20e.

Les deux espaces propreté du 13e et du 15e acceptent les piles et accumulateurs et les lampes.

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris