«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Nuits Blanches en Europe

Mairie de Paris
[05/04/2007]
Le succès rencontré à Paris par Nuit Blanche, depuis sa création en 2002, a conduit plusieurs capitales en Europe (Bruxelles, Rome et, pour la première fois en 2006, Madrid et Riga) à organiser leur propre Nuit Blanche, sur le modèle parisien.
Désireuses de partager leur expérience dans l’organisation de cet événement, mais aussi de nouer des échanges artistiques enrichissants, ces cinq capitales ont choisi de s’associer cette année afin de mener à bien un projet artistique commun baptisé
« Nuits Blanches Europe ».
Les villes partenaires de « Nuits Blanches Europe » se sont accordées sur une vision.
A Bruxelles, Madrid, Paris, Riga comme à Rome, Nuit Blanche est une manifestation culturelle à la fois artistique et populaire, qui incite à (re)découvrir ou (re)conquérir l’environnement urbain.
« Nuits Blanches Europe » matérialise cette approche partagée de l’événement, en créant un réseau étroit d’échanges artistiques à l’occasion des Nuits Blanches de chaque capitale. Bruxelles, Madrid, Paris, Riga et Rome ont ainsi chacune sélectionné le projet d’un artiste provenant d’une ville partenaire de « Nuits Blanches Europe ».
> Le 26 août, la Nuit Blanche de Riga accueille un projet de Paris : Alexandre Périgot propose une installation inspirée d’Eisenstein et recréant la maison d’Elvis Presley.
> Le 9 septembre, la Nuit Blanche de Rome accueille un projet de Bruxelles : Kris Verdonck fait « flotter » des images en trois dimensions dans le quartier insolite de l’Esposizione Universale Romana, cher à Fellini.
> Le 23 septembre, la Nuit Blanche de Madrid accueille un projet de Riga : Katrina Neiburga recrée virtuellement une maison de Riga dans l’enceinte du Cuartel del Conde Duque, montré par Almodovar dans La Loi du Désir.
> Le 30 septembre, la Nuit Blanche de Bruxelles accueille un projet de Madrid :
le plasticien Grojo installe une tête géante faite d’un ballon d’hélium de 10 mètres de hauteur sur laquelle sont projetés les visages du public filmés pendant la Nuit Blanche.
> Enfin, le 7 octobre, la Nuit Blanche de Paris accueille un projet de Rome : Sistemi Dinamici Altamente Instabili propose une performance chorégraphique inspirée des Amants du Pont Neuf de Leos Carax.
Cette étroite collaboration a donné et donnera encore lieu à de nombreux et fructueux échanges d’expériences entre les capitales organisatrices, les directeurs artistiques et les artistes, tant sur le plan technique qu’artistique.
L’opération « Nuits Blanches Europe » offrant un cadre privilégié de collaboration entre les Nuits Blanches des capitales européennes a vocation à s’étendre et se pérenniser.
Depuis 2002, d’autres villes à travers le monde emboîtent peu à peu le pas à Paris. Ainsi Montréal a organisé en février sa troisième Nuit Blanche, et Toronto inaugurera sa première édition le 30 septembre 2006. D’autres villes ont également le projet d’organiser une Nuit Blanche, sous toutes les latitudes...

Liens utiles