«« retour

SOMMAIRE

Accueil du dossier

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Envoyer | Imprimer | A+ | A- | A= DOSSIER

Jean Moulin

crédits : Mémorial Leclerc/Musée Jean Moulin

 

 

Issu d'une famille méridionale, lettrée et républicaine, Jean Moulin sert pendant vingt-trois ans la République comme sous-préfet et préfet avec des passages dans les cabinets ministériels.
Amateur d'art, c'est aussi "Romanin" le dessinateur.

Sa résistance commence le 17 juin 1940 lorsqu'il refuse de signer un document établi par les Allemands accusant à tort les troupes sénégalaises de l'Armée française de massacres sur les civils. Frappé, il tente de se suicider en se tranchant la gorge pour éviter le déshonneur.

Révoqué par le gouvernement de Vichy le 2 novembre 1940, il s'installe dans le Sud, prend contact avec les premiers noyaux de Résistance et gagne Londres en octobre 1941 pour se rallier au général de Gaulle.

Chargé par le Chef de la France libre d'unifier la Résistance et de créer l'Armée secrète, qui sera confiée au général Delestraint, il est le fondateur et le premier président du Conseil de la Résistance.
Arrêté le 21 juin 1943, torturé, il meurt sans livrer aucun secret dans le train qui le conduit en Allemagne.
Ses cendres sont déposées au Panthéon en 1964.

» couverture du Petit Journal Jean Moulin (disponible au Mémorial-Musée) au format PDF (25,7 Ko)

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris