«« retour

Sommaire

Partager | Imprimer | A+ | A- | A=

Présentation des collections

Sculpture

Vénus assise tenant un carquois qu'elle remplit de roses (J.-P.-F. Tassaert)

Jean-Pierre-Antoine Tassaert (1727-1788), attribué à
Vers 1770
Marbre
H. 0,30 m ; L. 0,26 m ; P. 0,21 m
Inv. J 213

C’est un dessin de Gabriel de Saint-Aubin exécuté dans la marge d’un livret du Salon de 1769 qui a permis de proposer un nom d’auteur pour cette petite sculpture. Le Flamand Jean-Pierre-Antoine Tassaert y développe un style apparenté à celui du célèbre sculpteur Falconet, qui travailla pour Madame de Pompadour et fournit des modèles à la Manufacture de Sèvres : petite tête ovale terminée par un menton fuyant, nez pointu, cheveux coiffés en arrière, corps assez menu avec la poitrine haute, préciosité de l’attitude, raffinement dans le traitement du marbre. Le nu féminin fut l’un des thèmes de prédilection des artistes du XVIIIe siècle français. Ainsi, le peintre Boucher utilise le prétexte de la scène mythologique dans Le Retour de chasse de Diane conservé au musée Cognacq-Jay, pour révéler avec élégance le corps féminin, dans une attitude qui n’est pas sans rappeler celle de la Vénus de Tassaert.

Mise à jour le : 19 octobre 2012
La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris