«« retour

Partager | Imprimer | A+ | A- | A=

Les personnages de La Comédie humaine dessinés par Charles Huard (1874-1965)

Les plaques typographiques

Procédé

Les plaques typographiques, dessinées puis gravées, permettent de reproduire des illustrations en de multiples exemplaires.

Les romans de Balzac furent illustrés dès son vivant. L'édition dite "Furne", première édition de La Comédie humaine publiée sous le contrôle de Balzac, s'ornait de gravures sur bois.
La gravure sur bois est obtenue par la taille d'un bois très dur (du buis). Ces planches de la même épaisseur que les caractères d'imprimerie (2,356 cm) pouvaient être imprimées en même temps que le texte sur les nouvelles presses du XIXe siècle, ce qui marquait un grand progrès technique. En outre, l'image ainsi obtenue est d'une excellente qualité.

En raison de leur relative fragilité et de leur coût, les bois ne peuvent être employés pour des tirages importants, aussi les a-t-on dupliqués en métal au XXe  siècle. Pour cela, on réalise à partir du bois un tirage sur papier lisse que l'on reporte par photogravure sur une plaque de cuivre. Celle-ci est gravée par trempage dans des bains d'acide et reprise au burin dans les creux les plus étendus ; un aciérage par électrolyse la consolide ; elle est en suite montée sur une lamelle de plomb et fixée sur une semelle de chêne pour arriver à la hauteur requise pour l'impression (2,356 cm).

Les illustrations de l'édition Conard (1910-1940) que nous vous présentons ci-après ont été obtenues à partir de plaques métalliques.

Mise à jour le : 29 juillet 2011
La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris