«« retour

Partager | Imprimer | A+ | A- | A=

Les dessinateurs de l'édition Furne de la Comédie Humaine

Glossaire

Termes utilisés dans les notices

B

Burin :
Outil constitué d'une lame de section carrée ou rectangulaire dont le bout est taillé en biseau. Le burin est tenu à l'intérieur de la main grâce à une poignée en bois (le champignon) et la pointe est dirigée vers le métal pour creuser les tailles. Cet outil est utilisé pour la gravure sur métal et pour la gravure sur bois de bout.

C

Charge :
Syn. caricature, satire (politique ou de moeurs).

Cul-de-Lampe :
Ornement ou vignette que l'on place à la fin d'un chapitre ou à la fin d'un ouvrage.

E

Eau-forte :
Procédé de gravure en creux sur métal.
Le graveur dessine à l'aide d'une pointe sur une plaque recouverte de vernis. Puis, il fait mordre la plaque dans de l'acide : les lignes et les points sont ainsi creusés. L'encre restera dans les sillons après essuyage et la plaque pourra être imprimée.

épreuve coloriée :
Estampe dont les couleurs ont été apportées postérieurement à son impression, par l'artiste lui-même ou par quelqu'un d'autre, à main levée ou à l'aide d'un pochoir. Cette technique s'oppose à la gravure en couleurs obtenue à l'aide de plusieurs planches dont les teintes se superposent à l'impression.

estampe :
Image imprimée à l'aide d'un élément d'impression : la planche.

F

frontispice :
Gravure placée à la première page d'un livre. Elle peut être en regard du titre ou avant celui-ci.

fumé :
épreuve tirée manuellement par le graveur pour servir de modèle à l'imprimeur.

G

gravure en taille douce ou gravure en creux :
La gravure en taille-douce regroupe tous les procédés de la  gravure en creux (burin, eau-forte, pointe sèche, aquatinte, manière au crayon…). Le graveur creuse son dessin dans la plaque (en acier, en cuivre ou en bois), à la différence de la gravure en relief ou en taille d'épargne.

gravure hors-texte :
Gravure située sur une page distincte de celles où le texte est imprimé.

gravure originale :
Estampe dont le dessin et l'élément d'impression (la planche) ont été réalisés par le même artiste. S'oppose à l'estampe de reproduction ou d'interprétation dont l'élément d'impression a été exécuté par un autre artiste.

gravure sur bois,
dite aussi gravure en bois de fil ou en taille d'épargne :
C'est la plus ancienne technique de gravure.
Après avoir dessiné sur la plaque, le graveur isole son tracé en creusant dans le sens des fibres du bois avec un canif : c'est le détourage. Il évide ensuite les parties devant rester blanches à l'impression : c'est le champlevage. Ainsi, les parties encrées sont en relief et les parties blanches en creux.

gravure en  bois de bout :
Cette technique est inventée à la fin du XVIIIe siècle.
La planche est constituée de bouts de bois très durs (du buis ou du poirier) afin que la surface puisse être travaillée dans tous les sens. Le graveur utilise un burin, ce qui permet de faire des tailles fines à la manière des gravures sur métal.

L

lettrine :
Lettre ornée qui sert de majuscule. Elle se place au début d'un chapitre.

Lithographie :
Art de dessiner sur la pierre et de prendre des empreintes des dessins au moyen d'une presse.
Le graveur dessine sur une pierre calcaire grainée avec un crayon gras ou un pinceau trempé dans une encre grasse : l'encre lithographique. Lorsque le dessin est terminé, il fixe les graisses avec un mélange d'acide nitrique et de gomme arabique. Cette préparation produit une séparation de nature chimique entre les parties dessinées, à imprimer, et les parties non dessinées.
La pierre est ensuite humidifiée et les parties non dessinées se recouvrent d'une pellicule d'eau. Les parties grasses qui sont dessinées attirent et retiennent l'encre alors que les parties non dessinées la refusent.
Après encrage, la pierre est couchée sur le chariot d'une presse où des feuilles de papier lui sont appliquées. La pierre lithographique est très résistante et permet un grand nombre de tirages.
La lithographies en couleurs exige autant de pierres que de couleurs.

P

Photogravure :
Technique de reproduction d'un modèle dessiné par des procédés photographiques et chimiques.

Planche :
Toutes les plaques (en cuivre, en acier ou en bois) servant à l'impression.

Planche à vignettes :
Planche sur laquelle plusieurs dessins ont été gravés.

Pointe :
Outil servant à creuser des tailles sur une planche. Il en existe plusieurs sortes. Le degré d'ouverture de leur angle d'affûtage génère des sillons de largeur et de profondeur variables.

Pointe sèche :
Procédé de gravure en creux sur métal. L'artiste entaille la plaque à l'aide d'une pointe en acier finement aiguisée. Les tailles sont plus ou moins profondes selon la pointe utilisée et forment de part et d'autre du sillon une barbe irrégulière qui retient l'encre au moment de l'impression.

Pointillé (gravure au) :
Cette technique est mise au point et popularisée par le graveur vénitien Francesco Bartolozzi (ca 1725-1815), qui l'enseigne à Londres, dans une école de gravure, de 1764 à 1802. Elle est, par la suite, utilisée en France.
Sur une planche de cuivre lisse, le graveur réalise une série de points qu'il frappe côte à côte au moyen d'une pointe ou d'un ciselet. Les points peu profonds et espacés donnent des tons clairs tandis que les points profonds et rapprochés donnent des tons sombres.

S


signature :
Plusieurs mentions peuvent accompagner la signature des artistes. Leurs noms peuvent être suivi de " delineavit " ou " del. " (a dessiné), de " invenit " ou " inv. " (a inventé) ou de " sculpsit " ou " sculp. " (a gravé).

souscription :
Avant la parution d'un ouvrage ou d'une estampe, l'éditeur annonce sa mise en vente (souvent par le biais des journaux). Des particuliers ou des associés s'engagent à fournir une somme convenue pour financer l'entreprise. Les personnes ayant souscrit obtiennent des avantages non négligeables (prix intéressants, premières épreuves...).
Les souscriptions permettent à l'éditeur de couvrir une partie de ses frais avant la publication. Ce moyen de financement a été très utilisé car l'édition de gravures est coûteuse.

T


taille :
Incision faite sur une planche. Ensemble des traits d'une gravure.

type :
"Personnage rassemblant en lui toutes les caractéristiques d'un genre, d'une classe". Il existe des types moraux ou des types sociaux. Toutes les conditions sociales, toutes les professions et tous les métiers sont mis en scène grâce aux types.
(Pour plus de précisions, vous pouvez consulter l'article de Nathalie Preisse Basset, "Le type dans les Physiologies", L'illustration : essais d'iconographie, Acte du séminaire CNRS, Paris, 1993-1994, études réunies par Maria Teresa Caracciolo et Ségolène Le Men, Paris, Klincksieck, 1999, p. 331-338).

V

vignette :
Toute illustration insérée dans un texte.

vignette d'en-tête :
Vignette se situant en haut d'un chapitre.

Mise à jour le : 07 février 2007
La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris