«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=La Ville étudie la qualité de l’air et de l’eau des piscines

Mairie de Paris
[27/10/2009]
La Ville de Paris s’intéresse à la qualité de l’air et de l’eau des piscines municipales. Elle étudie les sous-produits de la chloration et leur impact éventuel sur la santé.

Les travaux menés depuis novembre 2008 par le Laboratoire d’hygiène de la Ville de Paris (DASES), en collaboration avec la Direction de la Jeunesse et des Sports, consistent à réaliser un bilan de la qualité de l’eau et de l’air de cinq piscines du parc municipal parisien.
Ces piscines intègrent pour la plupart des filières de traitement des eaux qui utilisent du chlore, efficace contre presque tous les micro-organismes. Mais en réagissant avec les matières organiques d'origine naturelle présentes dans l'eau, ce chlore produit une famille de composés appelés sous-produits de la chloration qui, en concentration élevée, peuvent avoir des incidences sur la santé.
Objectifs de l’étude
Cette étude permettra :
-d’améliorer les connaissances sur la qualité des eaux et de l’air dans les piscines couvertes ;
-de constituer une base de données exploitable par les évaluateurs de risque ;
-de connaître les niveaux d’exposition aux sous–produits du chlore selon la filière de traitement des eaux (qui intègre, outre la chloration, des procédés physiques (rayonnement UV, charbon actif) ou chimique (ozonation)) ;
-de dégager des tendances qui permettront d’améliorer la qualité des eaux et de l’air ;
-de fournir des informations utiles dans le cadre d’une révision éventuelle des dispositions réglementaires.
Des indicateurs suivis
Les débits de ventilation
Des données collectées par le gestionnaire des équipements :
- planning d’occupation des bassins ;
- consignes des apports en réactifs ;
- relevés tri-horaires, pendant les horaires d’ouverture de l’établissement, dans les eaux de bassin (chlore libre, chlore combiné, température, pH) ;
- consommation quotidienne des réactifs (eau de Javel, correcteur de pH, agent de floculation) ;
- apports d’eau neuve quotidiens.
Des paramètres de qualité des eaux et de l’air :
- urée : marqueur principal de la pollution azotée apportée par les baigneurs (urine et traces d’urine) ;
- sous-produits du chlore formés dans l’eau du bassin et présents dans l’air : trihalométhanes, trichlorure d’azote ;
En pratique

Compte tenu de la variabilité des facteurs liés à l’exploitation, il est effectué des mesures au minimum deux fois par jour dans les eaux de bassins, pendant au moins deux semaines consécutives, dans des conditions stabilisées d’exploitation. Les prélèvements d’air sont assurés au minimum une fois par jour.
Résultats de l‘étude
Les résultats sont attendus pour mi-2010.

outils et informations complementaires


Carte interactive
Accéder à la carte interactive - Nouvelle fenêtre Ouvrir
le plan

 Centre d'appel
 Web parisien
 Adjoint(s) concerné(s)
 Administration(s) concernée(s)