«« retour

Sommaire

Carte interactive des arbres remarquables

Comment identifier un arbre remarquable?

  • Son esthétique - Son histoire - Sa rareté

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=

Les arbres remarquables à Paris

Comment identifier un arbre remarquable?

Son esthétique - Son histoire - Sa rareté

Son esthétique

Le bel arbre est celui qui impressionne par sa frondaison généreuse, son élancement prodigieux, sa circonférence imposante. Il dégage un sentiment d’immortalité. C’est un paysage en soit, né de la place qu’il occupe dans l’environnement.
Un arbre isolé saisit plus facilement le regard qu’un autre faisant partie d’un groupe. La morphologie des arbres est fortement influencée par leur capacité à capter les éléments indispensables à leur croissance comme l’eau, les minéraux, la lumière et l’espace. Si le développement des branches charpentières n’est pas entravé par la présence de proches voisins, la couronne peut s’étaler de manière harmonieuse et symétrique. S’il ne subit pas trop de contraintes dans son environnement ou d’élagage inconsidéré, l’arbre peut développer le port caractéristique de son espèce et exprimer son potentiel génétique.
À l’inverse, certains arbres remarquables arborent des formes insolites ou fantastiques dues à un âge avancé ou des maladies transmises par des insectes ou champignons. Ce peut être aussi en raison de conditions de survie difficiles, à l’image des arbres qui poussent à flanc de falaise en développant un système radiculaire étendu pour s’ancrer dans les moindres fissures de la roche et y puiser de quoi se nourrir. 

 

Son histoire

Arbres de la liberté, arbres de paix, ces arbres commémorent un événement particulier : la naissance ou la mort d’un personnage important, une bataille victorieuse, un anniversaire ou une prise de pouvoir… Souvent, il reste le seul élément du paysage qui ait subsisté aux évolutions urbaines. Ils ont donné leur nom à un lieu-dit ou une localité, ont pu servir de points de repère, notamment de bornes pour délimiter un terrain. On retrouve leurs traces dans des textes anciens ou dans des documents officiels. À partir du XIXe siècle, ils deviennent des sujets de tableaux, de photographies ou de cartes postales. Témoins vivants d’époques révolues, ils nous relient aux humains qui nous ont précédés. Objets de culte chez les païens, les arbres ont été assimilés aux rituels des religions officielles, devenant des témoins de la dévotion populaire. D’autres encore, d’essence exotique, racontent les voyages botaniques des explorateurs et navigateurs au long cours.

 

Sa rareté

Certaines espèces rapportées du bout du monde se sont adaptées au climat et aux sols de la capitale et, en dépit de conditions qui leur étaient plutôt défavorables, elles sont parvenues à maturité. Pour autant, elles restent rares à Paris. C’est le cas du chêne liège du Jardin des serres d’Auteuil ou du cyprès chauve du bois de Boulogne.

Une vie fragile au ralenti : souvent les sujets remarquables sont de très vieux arbres, à la ramure massive, dotée de nombreuses branches maîtresses et de plusieurs troncs ou « têtes ». Leur vie repose sur un lent métabolisme peu productif, un équilibre fragile entre leurs besoins et les ressources disponibles. Ils doivent faire face à des conditions de vie difficiles en ville : sols artificiels, appauvris, atmosphères polluées très asséchantes, etc.

Un monde à eux tout seuls : parce qu’il y a longtemps qu’ils sont en place et qu’ils ont subi des siècles d’intempéries (foudre, tempêtes, etc.), les arbres remarquables ont une architecture complexe. Ils renferment de nombreuses parties mortes telles que des cavités et branches mortes. Ces parties délaissées constituent des niches écologiques précieuses où de nombreux organismes vivants (faune, flore et organismes microscopiques) trouvent refuge. Cette biodiversité le plus souvent microscopique (lichens, champignons, mycorhizes), est une alliée car elle leur apporte un soutien indispensable à leurs fonctions vitales en facilitant les apports en eau et en éléments minéraux ainsi que dans la défense contre les maladies. Dans la dynamique du déclin des arbres anciens, on observe très fréquemment la destruction de cette biodiversité. Comment protéger un arbre remarquable ? Les mesures de protection visent à ne pas perturber leur vie symbiotique.

Mise à jour le : 21 novembre 2014
La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris