«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=

Les arbres remarquables à Paris

Les arbres remarquables par arrondissement

Ouest de Paris
Bois de Boulogne

 

Cyprès chauve
Taxodium distichum

Cyprès chauve Bois de Boulogne

Bois de Boulogne (Berge du lac inférieur)
Berge du lac Inférieur
Accès : Métro Ranelagh

Ce cyprès chauve (Taxodium distichum, Rich.), planté en 1862, est remarquable par son âge et par son port. De la famille des Taxodiaceae, il est originaire du golfe du Mexique.
En 2011, cet arbre mesurait 35 mètres de hauteur pour un tronc de 3,50 mètres de circonférence.

Originaire  de certaines régions marécageuses du sud des Etats-Unis, produisant un bois très particulier, à l’odeur âcre caractéristique. Cultivé en France à partir de la fin du XVIIème siècle comme arbre d'ornement en raison de son port conique et de son feuillage devenant rouge bronze à l'automne.
Comme il pousse dans les terrains marécageux ou souvent inondés il a la propriété d'émettre vers l'âge de 25 à 30 ans des pneumatophores (protubérence verticales en forme de genoux qui croissent sur les racines et sortent de terre autour de l'arbre), véritable système respiratoire racinaire.
Son bois très dur, imputrescible, résistant aux insectes est très recherché pour la construction.

 

 

Platane d’Orient
Platanus orientalis

Platane d´Orient Bois de Boulogne

Bois de Boulogne (Île du lac inférieur)
Ile du lac inférieur

Ce platane d’Orient (Platanus orientalis, L.), planté en 1859, est remarquable par son âge et par son port. Il appartient à la famille des Platanaceae, originaire d’Asie mineure.
En 2011, cet arbre mesurait 25 mètres de hauteur pour un tronc de 3,75 mètres de circonférence.

Originaire d'Asie Orientale. En France l'espèce n'est mentionnée qu'à partir de 1648.
C'est une des essences arborescentes les plus anciennement cultivées.
L’espèce la plus élégante (découpe du feuillage).
C’est l’essence sous laquelle se tenaient les réunions des philosophes de la Grèce Antique.
Son origine (patrimoine génétique) explique sa résistance au chaud et sec : c'est donc un candidat pour le réchauffement climatique.
Symbole de régénération et de fécondité, le platane représente la déesse mère en raison de sa feuille palmée comme une main, de son fruit en boule rempli de graines comme un ovaire.

 

 

Cèdre du Liban
Cedrus libanii

Cèdre du Liban Bois de Boulogne

Bois de Boulogne (réservoir de la Grande Cascade)
Adresse : Allée de Longchamp, carrefour des cascades
Accès : bus 244

Ce cèdre du Liban (Cedrus Libanii, Rich.), planté en 1862, est remarquable par sa hauteur et par son âge. De la famille des Pinaceae, il est originaire du Liban.
En 2011, cet arbre mesurait 30 mètres de hauteur pour un tronc de 4,60 mètres de circonférence.

Originaire du Liban, introduit en France en 1734 par Bernard de Jussieu.
On le reconnaît à son port devenant tabulaire en vieillissant.
Emblème du Liban, on le trouve sur leur drapeau.

Arbre célèbre depuis l'antiquité biblique où il est mentionné qu'il aurait servi dans la construction du temple de Salomon.

 

 

Hêtre pourpre
Fagus sylvatica 'Purpurea'
Hêtre pourpre - Bois de Boulogne (Bagatelle)Bois de Boulogne (Pré Catelan)
Route de la Grande Cascade, carrefour de la Croix Catelan
Accès : bus 244

Ce hêtre pourpre  (Fagus sylvatica ‘Purpurea’, L.) est remarquable par son âge et par sa circonférence. De la famille des Fagaceae, il originaire d’Europe.
En 2011, cet arbre mesurait 30 mètres de hauteur pour un tronc de 5,60 mètres de circonférence.

Le hêtre pourpre est connu depuis le début du XVIIème siècle. Celui de la forêt de hanleiter en Thuringe (Allemagne) découvert en 1680 est à l'origine de tous les arbres d'ornement de cette variété cultivée depuis cette date.
Sylvatica pour forestier.
Fagus vient de « phêgos », nom grec désignant un chêne à glands comestibles (les faînes sont comestibles).
Hêtre est issu du francisque « haistr » lui-même venant du germanique « heister » qui désignait un jeune tronc coupé à intervalles réguliers pour rejeter de souche (taillis de hêtre.
Faîne vient du bas latin « fagina » de fagus.
Le goudron de bois de hêtre, distillé à sec, est la créosote, antiseptique puissant. Les fruits servaient à la fabrication d’une huile comestible.

 

 

Platane commun
Platanus x acerifolia
Platane commun - Bois de Boulogne (Bagatelle)Bois de Boulogne (Bagatelle)
Adresse : Allée de Longchamp, route de Sèvres à Neuilly
Accès : bus 43 ou 244

Ce platane commun (Platanus x acerifolia, Willd.), planté en 1847, est remarquable par sa hauteur et par son âge. Hybride entre le platane d'orient et le platane d'occident, il appartient à la famille des Platanaceae.
En 2011, cet arbre mesurait 40 mètres de hauteur pour un tronc de 4,80 mètres de circonférence.

Appelé aussi Platanus x hispanica.
Etymologie : platanus = du grec ‘platys’ large et plat (allusion à la forme des feuilles)
acerifolia = du latin ‘à feuille d’érable’
Inconnu à l’état sauvage, il est considéré comme étant soit un hybride entre le Platanus occidentalis L. d’Amérique du Nord et le Platanus orientalis L. originaire des Balkans, soit une ancienne forme cultivée de ce dernier.
C’est l’un des arbres qui supporte le mieux la pollution atmosphérique et les tailles sévères. Ses fruits, caractéristiques du genre Platanus, sont des akènes velus serrés les uns contre les autres. Ils forment une boule compacte qui persiste jusqu’au printemps.
Les fruits sont irritants.
L’écorce se desquame.

 

 

If commun
Taxus baccata
If commun - Bois de Boulogne(Bagatelle)Bois de Boulogne (Bagatelle)
Adresse : Allée de Longchamp, route de Sèvres à Neuilly
Accès : bus 43 ou 244

Cet if commun (Taxus baccata, L.), planté en 1772, est remarquable par son âge et par son port.
De la famille des Taxaceae, il est originaire d’Europe.
En 2011, cet arbre mesurait 13 mètres de hauteur pour un tronc de 2,35 mètres de circonférence.

Originaire du Nord de l'Afrique; Sud-Ouest de l'Asie, Europe.
Le fruit de l'if est une baie rouge appelée "arille". Tous les organes de la plante contiennent un alcaloïde très toxique la taxine sauf la pulpe des fruits.
C'est un des arbres qui résiste le mieux à la pollution urbaine.
Il est souvent utilisé en art topiaire dans les jardins à la française et dans les cimetières.
Le bois d'if était utilisé pour la confection des arcs et des arbalettes.
L'if est le symbole de la vie et de la mort. En raison  de sa longévité (il peut dépasser plus de 2 000 ans) il est lié à l'immortalité.

 

 

Désespoir du singe
Araucaria araucana

Désespoir du singe Acauraria araucana Bois de Boulogne

Bois de Boulogne (Bagatelle)
Adresse : Allée de Longchamp, route de Sèvres à Neuilly
Accès : bus 43 ou 244

Ce désespoir des singes (Araucaria araucana, Koch), planté en 1907, est remarquable par son âge.
Il appartient à la famille des Araucariaceae, originaire du Chili.
En 2011, cet arbre mesurait 9 mètres de hauteur pour un tronc de 1,40 mètre de circonférence.

Conifère originaire originaire de la Cordillère des Andes. Introduit en France par Neumann en 1837 au Jardin des Plantes de Paris
C’est l'arbre national du Chili.
Ses feuilles acérées, rigides et pointues expliquent son nom désespoir  des singes. En effet les singes ne peuvent accéder à ses fruits.
Les graines de l’Araucaria araucana sont comestibles et sont largement exploitées au Chili.

Cyprès chauve
Taxodium distichum

Bois de Boulogne (Berge du lac inférieur)
Berge du lac Inférieur
Accès : Métro Ranelagh

Ce cyprès chauve (Taxodium distichum, Rich.), planté en 1862, est remarquable par son âge et par son port. De la famille des Taxodiaceae, il est originaire du golfe du Mexique.
En 2011, cet arbre mesurait 35 mètres de hauteur pour un tronc de 3,50 mètres de circonférence.

Originaire  de certaines régions marécageuses du sud des Etats-Unis, produisant un bois très particulier, à l’odeur âcre caractéristique. Cultivé en France à partir de la fin du XVIIème siècle comme arbre d'ornement en raison de son port conique et de son feuillage devenant rouge bronze à l'automne.
Comme il pousse dans les terrains marécageux ou souvent inondés il a la propriété d'émettre vers l'âge de 25 à 30 ans des pneumatophores (protubérence verticales en forme de genoux qui croissent sur les racines et sortent de terre autour de l'arbre), véritable système respiratoire racinaire.
Son bois très dur, imputrescible, résistant aux insectes est très recherché pour la construction.



16
Platane d’Orient
Platanus orientalis

Bois de Boulogne (Île du lac inférieur)
Ile du lac inférieur

Ce platane d’Orient (Platanus orientalis, L.), planté en 1859, est remarquable par son âge et par son port. Il appartient à la famille des Platanaceae, originaire d’Asie mineure.
En 2011, cet arbre mesurait 25 mètres de hauteur pour un tronc de 3,75 mètres de circonférence.

Originaire d'Asie Orientale. En France l'espèce n'est mentionnée qu'à partir de 1648.
C'est une des essences arborescentes les plus anciennement cultivées.
L’espèce la plus élégante (découpe du feuillage).
C’est l’essence sous laquelle se tenaient les réunions des philosophes de la Grèce Antique.
Son origine (patrimoine génétique) explique sa résistance au chaud et sec : c'est donc un candidat pour le réchauffement climatique
Symbole de régénération et de fécondité, le platane représente la déesse mère en raison de sa feuille palmée comme une main, de son fruit en boule rempli de graines comme un ovaire.






16
Cèdre du Liban
Cedrus libanii


Bois de Boulogne (réservoir de la Grande Cascade)
Adresse : Allée de Longchamp, carrefour des cascades
Accès : bus 244

Ce cèdre du Liban (Cedrus Libanii, Rich.), planté en 1862, est remarquable par sa hauteur et par son âge. De la famille des Pinaceae, il est originaire du Liban.
En 2011, cet arbre mesurait 30 mètres de hauteur pour un tronc de 4,60 mètres de circonférence.

Originaire du Liban, introduit en France en 1734 par Bernard de Jussieu.
On le reconnaît à son port devenant tabulaire en vieillissant.
Emblème du Liban, on le trouve sur leur drapeau.
Arbre célèbre depuis l'antiquité biblique où il est mentionné qu'il aurait servi dans la construction du temple de Salomon.





16
Hêtre pourpre
Fagus sylvatica 'Purpurea'

Bois de Boulogne (Pré Catelan)
Route de la Grande Cascade, carrefour de la Croix Catelan
Accès : bus 244

Ce hêtre pourpre  (Fagus sylvatica ‘Purpurea’, L.) est remarquable par son âge et par sa circonférence. De la famille des Fagaceae, il originaire d’Europe.
En 2011, cet arbre mesurait 30 mètres de hauteur pour un tronc de 5,60 mètres de circonférence.

Le hêtre pourpre est connu depuis le début du XVIIème siècle. Celui de la forêt de hanleiter en Thuringe (Allemagne) découvert en 1680 est à l'origine de tous les arbres d'ornement de cette variété cultivée depuis cette date.
Sylvatica pour forestier.
Fagus vient de « phêgos », nom grec désignant un chêne à glands comestibles (les faînes sont comestibles).
Hêtre est issu du francisque « haistr » lui-même venant du germanique « heister » qui désignait un jeune tronc coupé à intervalles réguliers pour rejeter de souche (taillis de hêtre.
Faîne vient du bas latin « fagina » de fagus.
Le goudron de bois de hêtre, distillé à sec, est la créosote, antiseptique puissant. Les fruits servaient à la fabrication d’une huile comestible.


16
Platane commun
Platanus x acerifolia

Bois de Boulogne (Bagatelle)
Adresse : Allée de Longchamp, route de Sèvres à Neuilly
Accès : bus 43 ou 244

Ce platane commun (Platanus x acerifolia, Willd.), planté en 1847, est remarquable par sa hauteur et par son âge. Hybride entre le platane d'orient et le platane d'occident, il appartient à la famille des Platanaceae.
En 2011, cet arbre mesurait 40 mètres de hauteur pour un tronc de 4,80 mètres de circonférence.

Appelé aussi Platanus x hispanica.
Etymologie : platanus = du grec ‘platys’ large et plat (allusion à la forme des feuilles)
acerifolia = du latin ‘à feuille d’érable’
Inconnu à l’état sauvage, il est considéré comme étant soit un hybride entre le Platanus occidentalis L. d’Amérique du Nord et le Platanus orientalis L. originaire des Balkans, soit une ancienne forme cultivée de ce dernier.
C’est l’un des arbres qui supporte le mieux la pollution atmosphérique et les tailles sévères. Ses fruits, caractéristiques du genre Platanus, sont des akènes velus serrés les uns contre les autres. Ils forment une boule compacte qui persiste jusqu’au printemps.
Fruit (akène) irritant (mécanique) : poil à gratter. 
L’écorce se desquame.
La culture de clônes parisiens est problématique à moyen terme (cf. anthracnose, chancre du platane) du point de vue sanitaire.









16
If commun
Taxus baccata

Bois de Boulogne (Bagatelle)
Adresse : Allée de Longchamp, route de Sèvres à Neuilly
Accès : bus 43 ou 244

Cet if commun (Taxus baccata, L.), planté en 1772, est remarquable par son âge et par son port.
De la famille des Taxaceae, il est originaire d’Europe.
En 2011, cet arbre mesurait 13 mètres de hauteur pour un tronc de 2,35 mètres de circonférence.

Originaire du Nord de l'Afrique; Sud-Ouest de l'Asie, Europe.
Le fruit de l'if est une baie rouge appelée "arille". Tous les organes de la plante contiennent un alcaloïde très toxique la taxine sauf la pulpe des fruits.
C'est un des arbres qui résiste le mieux à la pollution urbaine.
Il est souvent utilisé en art topiaire dans les jardins à la française et dans les cimetières.
Le bois d'if était utilisé pour la confection des arcs et des arbalettes.
L'if est le symbole de la vie et de la mort. En raison  de sa longévité (il peut dépasser plus de 2 000 ans) il est lié à l'immortalité.



16
Désespoir du singe
Araucaria araucana

Bois de Boulogne (Bagatelle)
Adresse : Allée de Longchamp, route de Sèvres à Neuilly
Accès : bus 43 ou 244

Ce désespoir des singes (Araucaria araucana, Koch), planté en 1907, est remarquable par son âge.
Il appartient à la famille des Araucariaceae, originaire du Chili.
En 2011, cet arbre mesurait 9 mètres de hauteur pour un tronc de 1,40 mètre de circonférence.

Conifère originaire originaire de la Cordillère des Andes. Introduit en France par Neumann en 1837 au Jardin des Plantes de Paris
C’est l'arbre national du Chili.
Ses feuilles acérées, rigides et pointues expliquent son nom désespoir  des singes. En effet les singes ne peuvent accéder à ses fruits.
Les graines de l’Araucaria araucana sont comestibles et sont largement exploitées au Chili.




16
Faux orme de Sibérie
Zelkova carpinifolia

Avenue Foch
Accès : Porte Dauphine ou Charles De Gaulle Etoile

Ce faux orme de Sibérie (Zelkova carpinifolia, Koch), planté en 1852, est remarquable par son port.
De la famille des Ulmaceae, il est originaire d’Asie mineure.
En 2011, cet arbre mesurait 30 mètres de hauteur pour un tronc de 3,95 mètres de circonférence.

Origine : Caucase et Iran
Etymologie : de dzelva = nom local de cet arbre au Caucase
carpinifolia = du latin ‘ à feuilles de charme’
Introduit en Europe en 1760 et à Paris par André Michaux en 1782  où il fut cultivé au jardin du roi. On fondait de grands espoirs pour l’exploitation de son bois, mais sa croissance est peu rapide. Depuis il a été un peu oublié.
cet arbre de grande longévité a un port original par son tronc trapu surmonté de très nombreuses branches dressées et parfois soudées entre elles. Son feuillage présente une remarquable couleur automnale.
Son bois brun doré compact et élastique était très recherché pour la confection de crosses de fusils.
Bien qu’appartenant à la même famille que l’orme, il n’est pas atteint par la graphiose (Ceratocystis ulmi).








16
Marronnier d'Inde
Aesculus hippocastanum

Avenue Foch
Accès : Porte Dauphine ou Charles De Gaulle Etoile

Ce marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum, L.) est remarquable par son port impressionnant.
De la famille des Sapindaceae, il est originaire des Balkans.
En 2011, cet arbre mesurait 30 mètres de hauteur pour un tronc de 5,10 mètres de circonférence.

Originaire : des Balkans et Asie Mineure. Le premier pied français fut planté à Paris en 1615 à partir d'un plan originaire de constantinople.
Etymologie : æsculus = nom latin d’un chêne vert à glands comestibles consacré à Jupiter
hippocastanum = du latin ‘châtaigne de cheval’
En ville cet arbre souffre beaucoup de la sécheresse et de l’aridité atmosphérique qui provoquent le jaunissement de ses feuilles dès juillet-août.
Depuis 2001 le marronnier est victime d'un insecte, appelé la mineuse du marronnier, qui creuse des galeries dans les feuilles et affaiblissant l'arbre. Pour cette raison certains marronniers présente un feuillage roux pendant la période estivale.



16
Platane commun
Platanus x acerifolia

Avenue Foch
Accès : Porte Dauphine ou Charles De Gaulle Etoile

Ce platane commun (Platanus x acerifolia,  Willd.), planté en 1852, est remarquable par sa hauteur et par son âge. Hybride entre le platane d'Orient et le platane d'Occident, il appartient à la famille des Platanaceae.
En 2011, cet arbre mesurait 30 mètres de hauteur pour un tronc de 5,30 mètres de circonférence.

Appelé aussi Platanus x hispanica.
Etymologie : platanus = du grec ‘platys’ large et plat (allusion à la forme des feuilles)
acerifolia = du latin ‘à feuille d’érable’
Inconnu à l’état sauvage, il est considéré comme étant soit un hybride entre le Platanus occidentalis L. d’Amérique du Nord et le Platanus orientalis L. originaire des Balkans, soit une ancienne forme cultivée de ce dernier.
C’est l’un des arbres qui supporte le mieux la pollution atmosphérique et les tailles sévères. Ses fruits, caractéristiques du genre Platanus, sont des akènes velus serrés les uns contre les autres. Ils forment une boule compacte qui persiste jusqu’au printemps.
Fruit (akène) irritant (mécanique) : poil à gratter.
L’écorce se desquame.
La culture de clônes parisiens est problématique à moyen terme (cf. anthracnose, chancre du platane) du point de vue sanitaire.



16
Ptérocarya du Caucase
Pterocarya fraxinifolia

Avenue Foch
Accès : Porte Dauphine ou Charles De Gaulle Etoile

Ce ptérocarya du Caucase (Pterocarya fraxinifolia, Spach), planté en 1894, est remarquable par son âge et par sa circonférence. Il appartient à la famille des Juglandaceae, originaire du Caucase.
En 2011, cet arbre mesurait 30 mètres de hauteur pour un tronc de 4,45 mètres de circonférence.

Originaire du Caucase, Arménie et Nord de l'Iran.
Ramené par le botaniste André Michaux de son voyage en Perse en 1782. Les premiers exemplaires furent plantés à Versailles
Cet arbre très imposant est de la famille du noyer. Son écorce se découpe en crevasses sombres et épaisses. On aperçoit sur le tronc de grosses bosses appelés broussins. Ces excroissances possèdent des fibres ligneuses disposées anarchiquement.
Plus connu en ébénisterie sous le nom de « loupe », le bois des broussins est recherché pour sa dureté, son aspect très veiné et ses beaux coloris.
Son nom vient du grec ptéro=aile et carya=graine.



16
Arbre aux quarante écus
Ginkgo biloba

Jardin des Serres d'Auteuil
Adresse : 3 avenue de la Porte d'Auteuil, 1 avenue Gordon Benett
Accès : Porte d'Auteuil

Cet arbre aux quarante écus (Ginkgo biloba, L.), planté en 1895, est remarquable par son âge et par sa taille. De la famille des Ginkgoaceae, il est originaire de Chine.
En 2011, cet arbre mesurait 25 mètres de hauteur pour un tronc de 3,95 mètres de circonférence.

Originaire de Chine.
Etymologie : ginkgo = nom chinois de l’arbre signifiant ‘abricot d’argent’
biloba = du latin ‘à deux lobes’ (allusion à la forme des feuilles)
Introduits en Europe en 1727, les Ginkgo biloba sont les derniers représentants d’une famille apparue à l’ère secondaire. Unique en son genre, cette espèce, dite dioïque, présente des pieds mâles et des pieds femelles séparés, qui ne fleurissent qu’au bout de 45 à 50 ans.
Sur cet arbre mâle, les fleurs apparaissent au printemps, réunies en longs chatons retombants. A l’automne, la chute des feuilles de l'arbre mâle précède souvent celle de l’arbre femelle.
Ce sujet précis possède ce qu’on appelle des « chi-chis », c'est-à-dire des protubérances qui descendent vers le sol (qui font penser à des racines aériennes)


16
Chêne liège
Quercus suber

Jardin des Serres d'Auteuil
Adresse : 3 avenue de la Porte d'Auteuil, 1 avenue Gordon Benett
Accès : Porte d'Auteuil

Ce chêne liège (Quercus suber, L.), planté en 1895, est remarquable par sa rareté et par son âge.
De la famille des Fagaceae, il est originaire du d’Europe méditerranéenne.
En 2011, cet arbre mesurait 10 mètres de hauteur pour un tronc de 1,80 mètre de circonférence.

Originaire du pourtour méditerranéen.
Il produit une écorce grise très épaisse et crevassée popuvant atteindre 25cm d'épaisseur.
Suber signifie liège en latin.
Le liège est utilisé pour la confection de bouchons mais aussi pour l'isolation thermique.
C’est une espèce rare à Paris.



16
Ailanthe
Ailanthus giraldii

Jardin des Serres d'Auteuil
Adresse : 3 avenue de la Porte d'Auteuil, 1 avenue Gordon Benett
Accès : Porte d'Auteuil

Cet  ailanthe (Ailanthus giraldii, Dode) est remarquable par son port impressionnant.
De la famille des Simaroubaceae, il est originaire de Chine.
En 2011, cet arbre mesurait 35 mètres de hauteur pour un tronc de 4,60 mètres de circonférence.

Originaire de Chine occidentale. Découvert en 1895 par le Père G. Giraldi missionnaire italien qui récolta de nombreuses palntes nouvelles dans le Chen-si.
Le nom de famille (Simaroubaceae) vient de Simaruba amara, le bois blanc des Antilles, à l’écorce amère, tonique et fébrifuge.


Ptérocarya de Chine
Pterocarya stenoptera

Jardin des Serres d'Auteuil
Adresse : 3 avenue de la Porte d'Auteuil, 1 avenue Gordon Benett
Accès : Porte d'Auteuil

Ce ptérocarya de Chine (Pterocarya stenopptera, DC.), planté en 1905, est remarquable par son âge et par sa taille. De la famille des Juglandaceae, il est originaire de Chine.
En 2011, cet arbre mesurait 30 mètres de hauteur pour un tronc de 5,30 mètres de circonférence.


Originaire des forêts humides chinoises. Introduit en Occident dès 1860.
Cet arbre très imposant est de la famille du noyer. Son écorce se découpe en crevasses sombres et épaisses. On aperçoit sur le tronc de cet arbre des grosses bosses appelés broussins. Ces excroissances possèdent des fibres ligneuses disposées anarchiquement.
Plus connu en ébénisterie sous le nom de « loupe », le bois des broussins est recherché pour sa dureté, son aspect très veiné et ses beaux coloris.





16
Paulownia
Paulownia tomentosa

Jardin du Trocadéro
Adresse : Place du Trocadéro et du 11 Novembre, rue Benjamin Franklin, avenue Albert de Mun, avenue de New-York, avenue des Etats-Unis
Accès : Trocadéro

Ce paulownia (Paulownia tomentosa, Steudel), planté en 1895, est remarquable par son grand âge.
De la famille des Paulowniaceae, il est originaire du nord de la Chine.
En 2011, cet arbre mesurait 20 mètres de hauteur pour un tronc de 4,20 mètres de circonférence.

Originaire de Chine Centrale et Méridionale
autre nom: Tomenteux car ses rameaux sont tomenteux (soyeux).
« paulownia » en référence aux origines de la princesse russe Anna Pavlovna (1795-1865), fille du tsar Paul 1er et passionnée par les jardins.
Le premier paulownia planté en Europe, le fût au Jardin des Plantes de Paris en 1834
Ne manquez pas la floraison bleue très parfumée début mai.







16
Noisetier de Byzance
Corylus colurna

Jardin du Trocadéro
Adresse : Place du Trocadéro et du 11 Novembre, rue Benjamin Franklin, avenue Albert de Mun, avenue de New-York, avenue des Etats-Unis
Accès : Trocadéro

Ce noisetier de Byzance (Corylus colurna, L.) est remarquable par son port. Il appartient à la famille des Betulaceae, originaire du sud-est de l’Europe.
En 2011, cet arbre mesurait 20 mètres de hauteur pour un tronc de 2,60 mètres de circonférence.

Originaire des Balkans, d’Asie Mineure et du Caucase. Introduit en Europe en 1852.
C'est un proche parent du noisetier commun (Corylus avellana).Les noisettes comestibles apparaissent en bouquets à l'Automne.
Colurna désignait le coudrier chez Virgile



16
Murier à papier
Broussonetia papyrifera

Parc Sainte-Périne
Adresse : Rue Mirabeau, avenue de Versailles
Accès : Métro Chardon Lagache ou Mirabeau

Ce mûrier à papier (Broussonetia papyrifera, Vent.) est remarquable par sa rareté et par sa taille.
De la famille des Moraceae, il est originaire de l'Asie du Sud-Est.
En 2011, cet arbre mesurait 12 mètres de hauteur pour un tronc de 1,90 mètre de circonférence.

Originaire du Sud-Est asaitique. Cultivé en Europe depuis 1750 pour l'ornement. Les premiers femelles furent introduits en France en 1786 au jardin du roi.
Son écorce et ses jeunes rameaux permettent de fabriquer du papier d'où son nom "papyrifera" signifiant: qui produit du papier.
Cet arbre possède une "loupe"; il s'agit d'une malformation du tronc due à une réaction de l'arbre suite à une agression ( blessure, piqûre d'insecte)
Cette excroissance, recherchée en ébénisterie,  permet de faire des meubles de luxe (marqueterie).
Mise à jour le : 21 novembre 2014
La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris