«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=

Les arbres remarquables à Paris

Les arbres remarquables par arrondissement

Rive gauche de la Seine
5e arrondissement

 

Faux de Verzy
Fagus sylvatica 'Tortuosa'
Faux de VerzySquare des Arènes de Lutèce
Adresse : Rue des Arènes, rue de Navarre, rue Monge
Accès : Métro Jussieu

Ce faux de Verzy (Fagus sylvatica 'Tortuosa', L.), planté en 1905, est remarquable par son âge et par son port tortueux. Appartenant à la famille des Fagaceae, il est originaire de la région de Reims. En 2011, cet arbre mesurait 10 mètres de hauteur pour un tronc de 2,50 mètres de circonférence.

Originaire de Verzy au Sud de Reims dans la Marne où l'on trouve le plus grande nombre de hêtres tortillards. Il ne dépasse rarement quatre à cinq mètres de haut. Les Faux sont caractérisés par une croissance lente, tourmentée et une longévité exceptionnelle. Le mot « fau » désignait le hêtre en ancien français et Sylvatica pour forestier. On suppose que la chute d'un météore radioactif aurait provoqué cette mutation il y a plusieurs siècles.

 

Robinier faux-acacia
Robinia pseudoacacia
Robinier faux-acaciaSquare Viviani
Adresse : Quai de Montebello, rue Lagrange, rue Saint-Julien-le-Pauvre
Accès : RER Saint-Michel-Notre-Dame

Ce robinier faux acacia (Robinia pseudoacacia, L.) a été planté en 1601 par le jardinier de Henri IV, Jean Robin, qui l’a introduit en France et lui a donné son nom. C’est le plus vieil arbre de Paris. Il appartient à la famille des Fabaceae, originaire du sud-est des États-Unis. En 2011, cet arbre mesurait 11 mètres de hauteur pour un tronc de 3,85 mètres de circonférence.

Originaire de l'Est des Etats-Unis. Dédié à Jean ROBIN, jardinier de Henri IV, qui a introduit la plante en France (Jardin des Plantes, Square Viviani) Pseudoacacia = faux acacia car cet arbre possède des épines, des fruits en gousses et des feuilles composées imparipennées, comme d’autres espèces du genre Acacia. Cet arbre convient pour les sols pauvres. Il est mellifère, son bois est  utilisé pour les échalas de vigne car très dur et imputrescible, permet la fixation de talus car il drageonne beaucoup, il s’est naturalisé et est devenue invasif.
On en fait des beignets (bien secouer la grappe avant de la plonger dans la pâte à beignet pour faire tomber les insectes).
L’essence de fleurs est utilisée en parfumerie.

Pour en savoir plus 

 

Mise à jour le : 21 novembre 2014
La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris