«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=

Les arbres remarquables à Paris

Les arbres remarquables par arrondissement

Sud de Paris
14e arrondissement

 

Séquoia sempervirent
Sequoia sempervirens
Séquoia sempervirent - Parc MontsourisParc Montsouris
Adresse : Boulevard Jourdan, avenue Reille, rue Gazan, rue de la Cité-Universitaire, rue Nansouty, Rue Emile-Deutsch-de-la-Meurthe
Accès : RER Cité Universitaire

Ce séquoia sempervirent (Sequoia sempervirens, Endl.), planté en 1935, est remarquable par son port et par sa hauteur. Il appartient à la famille des Taxodiaceae.
En 2011, cet arbre mesurait 30 mètres de hauteur pour un tronc de 3,35 mètres de circonférence.

Originaire de la chaîne cotière du Sud de l'Orégon à la Californie.
Appelé aussi séquoia à feuilles d'If ou séquoia toujours vert.
Sequoia vient du Cherokee « sequoyah », terme signifiant ‘opossum’, surnom d’un chef indien métis qui devint célèbre parmi son peuple en inventant l’alphabet Cherokee.
Son écorce épaisse rouge orangée lui permet de résister aux incendies.
C'est un des arbres les plus haut du monde.

 

Hêtre pourpre
Fagus sylvatica 'Purpurea'

Hêtre pourpre

Parc Montsouris
Adresse : Boulevard Jourdan, avenue Reille, rue Gazan, rue de la Cité-Universitaire, rue Nansouty, Rue Emile-Deutsch-de-la-Meurthe
Accès : RER Cité Universitaire

Ce hêtre pourpre  (Fagus sylvatica ‘Purpurea’, L.) est remarquable par son port et par sa circonférence. De la famille des Fagaceae, il est originaire d’Europe.
En 2011, cet arbre mesurait 30 mètres de hauteur pour un tronc de 3,70 mètres de circonférence.

Le hêtre pourpre est connu depuis le début du XVIIème siècle. Celui de la forêt de hanleiter en Thuringe (Allemagne) découvert en 1680 est à l'origine de tous les arbres d'ornement de cette variété cultivée depuis cette date.
Sylvatica pour forestier
Fagus vient de « phêgos », nom grec désignant un chêne à glands comestibles (les faînes sont comestibles).
Hêtre est issu du francisque « haistr » lui-même venant du germanique « heister » qui désignait un jeune tronc
coupé à intervalles réguliers pour rejeter de souche (taillis de hêtre.
Faîne vient du bas latin « fagina » de fagus.
Le goudron de bois de hêtre, distillé à sec, est la créosote, antiseptique puissant. Les fruits servaient à la fabrication d’une huile comestible.

 

Platane commun
Platanus x acerifolia

Platane commun Parc Montsouris

Parc Montsouris
Adresse : Boulevard Jourdan, avenue Reille, rue Gazan, rue de la Cité-Universitaire, rue Nansouty, Rue Emile-Deutsch-de-la-Meurthe
Accès : RER Cité Universitaire

Ce platane commun (Platanus x acerifolia botaniste, Willd.), planté en 1840, est remarquable par sa hauteur et par son âge. Hybride entre le platane d'Orient et le platane d'Occident, il appartient à la famille des Platanaceae.
En 2011, cet arbre mesurait 40 mètres de hauteur pour un tronc de 5,80 mètres de circonférence.

Appelé aussi Platanus x hispanica.
Etymologie : platanus = du grec ‘platys’ large et plat (allusion à la forme des feuilles)
acerifolia = du latin ‘à feuille d’érable’
Inconnu à l’état sauvage, il est considéré comme étant soit un hybride entre le Platanus occidentalis L. d’Amérique du Nord et le Platanus orientalis L. originaire des Balkans, soit une ancienne forme cultivée de ce dernier.
C’est l’un des arbres qui supporte le mieux la pollution atmosphérique et les tailles sévères. Ses fruits, caractéristiques du genre Platanus, sont des akènes velus serrés les uns contre les autres. Ils forment une boule compacte qui persiste jusqu’au printemps.
Les fruits sont irritants.
L’écorce se desquame.

Mise à jour le : 21 novembre 2014
La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris