«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Pollution: comment la surveille-t-on?

Airparif
[04/04/2014]

Visite à Airparif, association qui surveille la qualité de l'air 7 jours sur 7 sur l'ensemble de l'Ile-de-France depuis 1979. Comment ça marche ?

Airparif  est agréée par le ministère de l'Ecologie pour la surveillance de la qualité de l'air sur l'ensemble de l'Ile-de-France. 

Les missions d'Airparif

Technicien de surveillance de l´air - Prévoir et diffuser chaque jour la qualité de l'air pour le jour même et le lendemain,
- Participer au dispositif opérationnel d'alerte mis en place par les préfets d'Ile-de-France en cas d'épisode de pollution atmosphérique, notamment en prévoyant ces épisodes pour que des mesures de réduction des émissions puissent être mises en place par les autorités,
- Comprendre les phénomènes de pollution et évaluer, grâce à l'utilisation d'outils de modélisation, l'efficacité conjointe des stratégies proposées pour lutter contre la pollution atmosphérique et le changement climatique.

La pollution, pourquoi ?
La qualité de l'air dépend en grande partie de l'intensité des émissions polluantes mais aussi de la météo qui peut jouer un rôle amplificateur. Les anticyclones associés à des vents faibles empêchent notamment la dispersion des polluants. En été le fort ensoleillement favorise la transformation de certains polluants pour former de l'ozone.

Quelques chiffres concernant Airparif


60 polluants mesurés dont 15 obligatoires
10 unités mobiles
68 stations de mesure dont 50 automatiques
120 appareils de mesure automatique
2 modèles de prévision au quotidien et modélisation toutes les heures des émissions du trafic routier
6,8 millions d'euros de budget annuel 

 

Quels polluants en Ile-de-France ?

Les principaux polluants qui touchent l'Île-de-France sont le dioxyde d'azote, l'ozone, et les particules fines.

Les particules fines sont notamment émises par les véhicules, l'industrie, le chauffage, l'agriculture, mais aussi apportées par le vent d'autres régions voire d'autres pays européens et issues de transformations chimiques.

Le dioxyde d’azote est engendré principalement par le trafic routier  (combustions à haute température de charbon, fioul, essence…).

Quant à l’ozone c’est un polluant secondaire produit dans l’atmosphère sous l’effet du rayonnement solaire par réactions entre certains polluants primaires (NOx, CO et COV)
 

Que se passe-t-il en cas d’épisode de pollution ?

Une procédure d’information et d’alerte a deux niveaux.

1er niveau on informe :

Ce niveau est déclenché lorsque le niveau de concentration de polluants dans l'atmosphère présente un risque pour les personnes fragiles (enfants, asthmatiques, personnes âgées).

2eme niveau on alerte :

Capteur de contrôle de l´air en bordure de périph à Auteuil Ce niveau est déclenché lorsque le niveau de concentration de polluants dans l'atmosphère présente un risque pour la santé de l'ensemble de la population ou une dégradation de l'environnement, justifiant l'intervention de mesures d'urgence (limitation de vitesse, contrôle et verbalisation des véhicules polluants, interdiction de chauffage au bois...).
Ces mesures d’urgences sont décidées par la préfecture de police ( Conformément à l'arrêté inter préfectoral n°2011-00832 du 27/10/11) en collaboration avec des experts.
 
Exemple : mercredi 14 mars. Contrôle sur plus de 7.740 véhicules en 91 endroits: 111 ont été verbalisés pour non-respect des normes anti-pollution, 350 pour absence de contrôle technique et 5.961 pour non-respect de la limitation de vitesse, a précisé la Préfecture de Police.

Informations, alertes et recommandations sont relayées sur les 170 journaux électroniques d’information de la ville, sur Paris.fr   et sur Paris à la seconde  (info en temps réel sur mobile).
 

Surveillance de l'air, comment ça marche ?

Outils de mesure : les stations automatiques 7j/7, et quart d'heure par quart d'heure
Capteur de contrôle de l´air à l´Opéra Les capteurs d'Airparif, installés le long des grands axes mais aussi en zone périurbaine, mesurent en permanence une soixantaine de polluants. Airparif dispose de plus de 60 stations de mesure : une cinquantaine de stations automatiques permanentes et une quinzaine de stations semi-permanentes à proximité du trafic. Elles sont réparties sur un rayon de 100 km autour de Paris.

Outils de calcul :
Des outils informatiques permettent de décrire et prendre en compte les différents paramètres qui participent à la formation de la pollution atmosphérique. Ils permettent par exemple de calculer les niveaux de pollution et d’effectuer des prévisions en tout point de la région.

Comment moins s’exposer à la pollution ?

Les zones les plus touchées par la pollution sont les grands axes de circulation. Il faut donc éviter ces lieux dans la mesure du possible. Saviez-vous qu’un automobiliste subit deux fois plus de pollution à l’intérieur de son véhicule qu’un piéton ou qu’un cycliste ? (quand il roule sur une piste cyclable). Il est donc recommandé de prendre les transports en commun.

Les effets sur la santé

Les polluants sont des gaz ou des particules irritants et agressifs qui pénètrent plus ou moins loin dans l'appareil respiratoire et qui peuvent induirent des effets respiratoires ou cardiovasculaires tels que :
Une augmentation des affections respiratoires : bronchiolites, rhino-pharyngites, asthme, bronchites etc...
Des irritations oculaires, une baisse des défenses de l'organisme face aux infections microbiennes. Lors d'un épisode de pollution, il est recommandé aux patients souffrant d'une pathologie chronique, asthmatiques, insuffisants respiratoires ou cardiaques d'être "vigilants par rapport à toute aggravation de leur état". Aucune mesure de confinement n'est recommandée par les organismes sanitaires, rappelle Airparif.

 Pour en savoir plus: http://www.airparif.fr/

En ce moment

  • Visuel représentant Logo Air parif.gif
    Quelle est la qualité de l'air aujourd'hui à Paris ?

    Depuis 1979, la surveillance de la qualité de l’air est confiée à AIRPARIF
    » www.airparif.fr

  • Paris polluée
    Pollution: 10 questions à un allergologue pour faire le tour du problème

    Vaut-il mieux rester chez soi ou prendre son vélo? Que risque-t-on à inhaler des particules fines? Et d'ailleurs qu'est-ce qu'une particule fine? Le docteur Patrick Rufin répond aux questions que pose la pollution.


  • Feu de cheminée ouvert
    Fin des feux de cheminée à Paris

    Actuellement la combustion de bois est interdite à Paris depuis 2007, sauf quand il s'agit d'un chauffage d'appoint ou pour son agrément. A partir du 1er janvier 2015, que ce soit pour avoir plus chaud ou pour le plaisir, elle sera totalement interdite.