«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=J'économise l'énergie

Crédits photo : Flickr - Faberzeus- Creative Commons
[31/08/2013]

Apprenez les gestes simples qui sont bons pour le climat, la planète et pour le porte-monnaie ! Comment économiser l'énergie chez vous et dans votre immeuble.

A la maison :


Pour l’éclairage

- j’éteins la lumière lorsque je quitte une pièce.
- je dépoussière régulièrement les abat-jour et les ampoules. Je récupère ainsi jusqu’à 30 % de luminosité.
- j'utilise des ampoules basse consommation qui consomment jusqu'à 5 fois moins d'énergie.


Pour la vaisselle

- j’utilise toujours la fonction économique du lave-vaisselle. J’évite les programmes intensifs qui consomment en moyenne 40% de plus d’énergie, et plus d’eau aussi.

Pour le réfrigérateur

- Je place le réfrigérateur loin d’une source chaude : chauffage, four, plaques de cuisson…
- Je dégivre régulièrement le freezer ou congélateur. 4 mm de givre x 2 la consommation électrique.
- Je règle la température basse du réfrigérateur sur 5°C et pas en dessous.
- Je n'y place pas des aliments encore tièdes.
- Je dépoussière la grille d’aération à l’arrière du réfrigérateur une fois par an.

Pour la cuisson

- Je couvre la casserole quand je fais bouillir de l’eau, c'est presque deux fois plus rapide, et économique.
- J’utilise des casseroles adaptées dont le diamètre est légèrement supérieur à la plaque.  Les tables à induction sont plus chères à l’achat mais plus économiques à l’utilisation.
- J'éteins les plaques électriques avant la fin de la cuisson, elles continuent de dégager de la chaleur sans consommer d'électricité.
- J'utilise des casseroles dont le fond, parfaitement plat, est adapté à la surface de la plaque, jamais plus petites pour éviter les pertes d'énergie.

Pour la toilette

- Je fais régler la température du chauffe-eau entre 55 et 60°C, c’est suffisant et cela évite les brûlures.
- J’installe un mitigeur thermostatique dans la douche (ou la baignoire) qui règle directement l’eau à la température souhaitée  et permet d’économiser de 20 à 30 % d’eau chaude. Une douche est plus économique qu’un bain en eau et en énergie !

Pour la machine à laver

- Je fais des lessives à 30-40°C. Elles sont aussi efficaces qu’à 60°C et consomment moitié moins d’énergie.
- J’adapte le programme de la machine à laver : mode économique ou demi-charge, lorsqu’elle n’est pas pleine
 
Pour les veilles

- Je branche tous mes appareils : télévision, chaines HI-fI, magnétoscope… sur une unique multiprise à interrupteur, je peux ainsi éteindre leur veille en même temps. J'économise ainsi 140 kWh par an pour le téléviseur et 120 kWh par an pour le magnétoscope, soit environ 10 et 9 euros.
- Je ne laisse pas mon ordinateur en veille, je l’éteins même pour une absence d’1 heure.

 Pour l’électroménager

- Je choisis des appareils électroménagers les moins consommateurs d’énergie (en consultant les étiquettes énergétiques). Bien que plus chers à l’achat, grâce à leur consommation énergétique inférieure ils coûtent moins cher au final.

Au bureau :

En arrivant
Je n'allume pas la lumière électrique si la lumière du jour suffit à travailler confortablement.

Pause café ?
J'utilise une tasse ou un verre et je renonce aux gobelets en plastique. 
Je pense à éteindre la cafetière électrique.

En hiver...
Je place un thermomètre dans mon bureau pour vérifier que la température n'excède pas les 21°C et, si besoin, j'enfile un pull-over.

Quand je m'absente
Si je dois quitter mon bureau plus d'1/2 heure, ou le midi lorsque je pars déjeuner, j'éteins la lumière, l'écran de mon ordinateur et mon imprimante.

A la fin de la journée
Avant de quitter mon travail, j'éteins tous les appareils électriques (ordinateur ET écran, photocopieur ET imprimante...), je n'oublie pas d'éteindre les lumières et, en hiver, je pense à baisser le thermostat de mon radiateur.

Les bons gestes pour le chauffage

En chauffant légèrement moins je fais de vraies économies : 1°C de moins c’est 7% d’économies et je lutte contre le réchauffement climatique !
Si j’ai froid, je mets un pull !
Par contre, les personnes âgées, alitées ou souffrantes peuvent nécessiter quelques degrés au dessus de 19°C en hiver.
 
au quotidien…
- Je vérifie le chauffage des pièces avec un simple thermomètre d’appartement.
- Je chauffe à 19°C dans les pièces communes et moins dans les chambres.
- Je fais la chasse aux courants d’air en calfeutrant le bas de ma porte et mes fenêtres si elles sont mal isolées.
- Je ne couvre pas les radiateurs pour permettre une bonne diffusion de la chaleur.
- Je ferme les volets et les gros rideaux le soir pour éviter les pertes de chaleur.
- Je baisse la température à 16°C  lorsque je m’absente en journée et en position hors-gel (8°C) lorsque je m’absente plus de 48h.
- Je ferme mes radiateurs quand j’aère chaque jour 5 minutes en ouvrant les fenêtres toutes ensemble et en grand, si possible aux heures les plus chaudes (fin de matinée), c’est le plus efficace et économique.
-  Je veille à ce que les aérations soient propres et dégagées car bien isoler ne signifie pas arrêter de respirer !
- Je fais entretenir par des entreprises spécialisées mes appareils de chauffage et ma chaudière, j’économise ainsi 8 à 12 % sur la facture d’énergie.

Avec quelques aménagements ou travaux
- Je dispose des rideaux épais ou des doubles rideaux devant mes fenêtres, c’est une isolation supplémentaire qui protège de l’inconfort des parois froides de mes fenêtres.
- J’installe des fenêtres isolantes ou  je place un film thermorétractable qui apporte une paroi isolante à mon vitrage.
- J’installe des thermostats sur les radiateurs ou un programmateur, j’économise ainsi 10 à 20 % sur la facture d’énergie.
- J’installe des thermostats d’ambiance ou, mieux, un robinet thermostatique programmable sur les radiateurs, j’économise ainsi 10 à 20 % sur la facture d’énergie.
- une nouvelle chaudière, plus efficace et moins polluante (par exemple à condensation), permet jusqu’à 30% d’économie énergétique.
- Si j’entreprends de gros travaux, j’ai recours à un thermicien pour déceler les principales pertes de chaleur (grâce à un pistolet thermique par exemple).
- Je vérifie auprès de mon syndic ou de ma copropriété l’isolation du toit qui peut entraîner 30 à 50 % de pertes de chaleur.


Pour le confort d'été

 

Pour rafraîchir naturellement mon logement il faut tout d’abord empêcher la chaleur d’entrer…
- Je ferme les volets, stores extérieurs ou intérieurs. Si vous avez le choix, les stores extérieurs sont bien plus efficaces. Je préfère les couleurs claires qui reflètent les rayons du soleil. Les couleurs sombres les absorbent et donc chauffent.
- Je ferme les fenêtres le jour, dès que la température extérieure dépasse celle de mon logement.
- J’évite l’utilisation du sèche-linge, lampe halogène, four, j’éteins l’écran d’ordinateur et TV en veille… ils dégagent beaucoup de chaleur.
- Je peux apposer des films anti-UV à l’extérieur sur les baies vitrées. Ils empêchent les rayons du soleil de chauffer l’intérieur du logement. Attention, en hiver ils me priveront aussi de ces quelques degrés supplémentaires parfois précieux…
 
Puis, je rafraîchis l’air intérieur :
- En priorité : je crée des circulations d’air la nuit en ouvrant deux fenêtres opposées pour évacuer la chaleur stockée dans les murs.
- J’installe des plantes vertes : elles humidifient et rafraîchissent l’air, surtout si je les vaporise d’eau le matin et le soir.
- Je tends un drap humide devant la fenêtre en cas de très forte chaleur : il procure une réelle fraîcheur.
- J’utilise un ventilateur d’appoint ou de plafond (très efficace) : en brassant l’air, il donne une sensation de fraîcheur. À éteindre dès que je quitte la pièce !
- J’utilise un brumisateur d’eau (comme pour les plantes ou les parfums) pour moi-même et pour rafraîchir l’air des pièces.
 
Avec quelques aménagements ou travaux
- J’améliore l’isolation thermique : double vitrage, ventilation…
- j’installe des brise-soleil au dessus des baies vitrées des volets ou des stores. Si j’ai le choix, les stores extérieurs sont bien plus efficaces. Les couleurs claires sont plus efficaces que les sombres qui chauffent au soleil.

Profitez des astuces d’autres Parisiens en consultant le site des Acteurs du Paris durable .

 Dans votre immeuble

Isolation, chauffage, ventilation, énergies renouvelables… De nombreux travaux d’économies d’énergie sont envisageables pour diminuer votre facture d’énergie, réduire votre impact environnemental et améliorer le confort de votre logement. Un dossier pour en savoir plus sur les aides proposées.

Pour en savoir plus et bénéficier de l’expérience de Parisiens qui sont déjà passés à l’action consultez le site des Acteurs du Paris durable .

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris