«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Le réseau d’eau non potable

Crédits photo : Mairie de Paris
[15/04/2013]

Paris a la particularité de disposer d'un réseau d’eau non potable, appelée également « eau brute », produite à partir de trois usines prélevant l’eau de la Seine et du canal de l’Ourcq.

Paris a la particularité de disposer, depuis le XIXe siècle, d’un double réseau garantissant la fourniture d’eaux de qualité différente : l’eau potable, destinée à la consommation humaine, et l’eau non potable, appelée également « eau brute », produite à partir de trois usines prélevant l’eau de la Seine et du canal de l’Ourcq. Cette eau fait l’objet d’une filtration grossière permettant d’y enlever les débris et particules supérieurs à 4 mm.
La quasi-totalité de l’eau non potable distribuée - 170 000 m3/j en 2009 - est consommée par les services municipaux pour l’alimentation des lacs et rivières des bois de Vincennes et de Boulogne, l’arrosage des espaces verts, le coulage des caniveaux et le lavage des trottoirs et des chaussées, et le curage des égouts. Les autres utilisateurs publics ou privés de l’eau non potable ne représentent que 2 % de la consommation : arrosage de certains parcs publics de l’Etat, production et distribution d’eau pour la climatisation, usages industriels divers.

Quel avenir pour le réseau d'eau non potable?
A la suite d’évolutions techniques, la consommation de l’eau non potable par la Ville a diminué de plus de 50 % depuis vingt ans. Par ailleurs, à la différence du réseau d’eau potable, le réseau d’eau non potable n’a pas toujours bénéficié d’un entretien préventif ou de travaux de renouvellement suffisants. Au regard de l’état de ce réseau et de la baisse de la consommation, la question de son avenir est posée.
La Ville de Paris a donc engagé une réflexion sur l’avenir de ce réseau d’eau et a lancé trois études afin l’aider dans sa prise de décision :
- Télécharger Un bilan environnemental du système d’alimentation en eau non potable de Paris au format PDF (721,7 Ko)
- Télécharger Une étude en vue de déterminer de nouvelles utilisations de l’eau non potable  au format PDF (1,5 Mo)  
- Télécharger Une expertise du diagnostic du réseau d’eau non potable effectué dans le cadre du schéma directeur de l’eau 2010-2025 au format PDF (1 013,1 Ko)  .

 

Toute utilisation des résultats de ces études doit être soumise à l'accord préalable de la Ville de Paris.

Une conférence de consensus sur l'avenir de l'eau non potable a eu lieu les 3 et 4 décembre 2009

La Ville de Paris a souhaité que cette question fasse l’objet d’un débat public. Pour ce faire, elle s’est fortement inspirée du processus participatif de conférence de consensus* pour organiser, les 3 et 4 décembre 2009, un temps d’échanges sur ce sujet. La conférence de consensus est une méthode de consultation qui consiste à faire auditionner des experts par un jury de citoyens, qui doit élaborer, à l’issue des débats, et de manière totalement indépendante et objective, une série de préconisations à destination de l’institution organisatrice de cette conférence.
Pour composer le jury, la Ville a choisi de recruter des personnes possédant une sensibilité particulière vis-à-vis de l’eau. Ainsi ce panel mêle les compétences d’architectes, d’hydrauliciens, d’historiens, d’intellectuels, d’acteurs économiques, de représentants d’associations environnementales et de membres des instances de démocratie participative mises en place par la Ville.

Résultats de la conférence
A l’issue des délibérations, le jury n’est pas parvenu à un consensus et deux options ont été présentées dans le rapport remis à la Ville :
- Option minoritaire: Abandon du réseau d’eau non potable et substitution de l’eau potable aux usages actuels de l’eau brute, compte tenu de la dégradation des infrastructures, de la forte diminution des volumes consommés, des coûts estimés de remise en état du réseau et des grandes incertitudes relatives au développement de nouveaux usages d’eau non potable.
- Option majoritaire: Maintien du réseau d’eau non potable à Paris.
Cette option découle de deux considérations:
La nécessité de se projeter dans le futur compte tenu de la longue durée de vie des réseaux et des enjeux environnementaux et urbains de long terme.
L’eau potable, produite à partir d’une ressource potentiellement en diminution, et à des coûts financiers et environnementaux croissants, doit voir son usage limité aux seules utilisations indispensables. Paris possède un réseau d’eau non potable déjà en place qui peut apporter une réponse, non seulement sur son territoire, mais aussi au-delà de celui-ci, compte tenu des capacités de production existantes.
Cette option est assortie de recommandations, notamment sur le besoin d’approfondir la recherche de nouveaux usages pour l’eau brute, d’élargir la réflexion à l’échelle métropolitaine et d’intégrer le rôle de l’eau non potable comme réponse aux enjeux bioclimatiques. Est également mise en avant la nécessité d’engager une réflexion sur la place de l’eau, au sens large, dans la ville de demain.

Les actes de la conférence de consensus: » Consulter le document au format pdf 

Des études complémentaires ont été menées en 2010 et 2011

S’appuyant sur les recommandations des membres du jury, la Ville a confié à l’Atelier Parisien d’Urbanisme (APUR) la réalisation d'une étude sur les usages possibles du réseau d'eau non potable sur le long terme, notamment face au changement climatique. Parallèlement, Eau de Paris et le Service Technique de l'Eau et de l'Assainissement ont étudié l'optimisation des moyens de production et de disrtibution du réseau d'eau non potable.

 

Ces études ont montré que l'abandon du réseau présenterait des inconvénients environnementaux et financiers majeurs : il faudrait remplacer l'eau non potable par de l'eau potable pour nettoyer tous les trottoirs, remplir les lacs des Bois de Boulogne et de Vincennes, arroser tous les jardins ou nettoyer les égouts. Enfin, le coût de la suppression serait de cinq à sept fois plus important que celui de son maintien, notamment parce qu'il faudrait installer de nouvelles conduites d'eau potable et démanteler les canalisations d'eau non potable.

 

C'est pourquoi le Conseil de Paris a voté à l'unanimité le maintien du réseau et l'optimisation de son fonctionnement en mars 2012.

 

Qui joindre en cas de problème ?

Pour tous problèmes relatifs à l’eau non potable à Paris, vous pouvez contacter :

- Eau de Paris au 09 74 506 507 (prix d’un appel local) ou sur www.eaudeparis.fr , pour tout problème lié à la distribution

- la Mairie de Paris au 39 75 pour tout problème lié à l'usage de l'eau non potable

 

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris