«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Plate-forme d’insertion pour les artistes allocataires du RSA

Crédits photo : P.N. Granier
[22/10/2014]

Pour aider les allocataires du RSA qui développent un projet artistique, Paris a depuis 2007, mis en place des dispositifs spécifiques. En quatre ans, la précédente plateforme artiste a permis d’accompagner environ 2000 artistes en situation de précarité, bénéficiaires du RSA Socle.

Depuis septembre 2012, de nouvelles prestations d’appui aux bénéficiaires du RSA Socle ayant un projet professionnel artistique ont été mises en place. L’objectif est de permettre à chaque bénéficiaire de participer à un parcours individualisé en vue d’un retour à l’emploi durable.

La particularité de la plateforme est de proposer deux types de prestation : une évaluation, courte ou longue, destinée à tester la faisabilité du projet professionnel de l’allocataire dans le domaine artistique, et un accompagnement vers l’emploi sur le long terme, dans les champs de l’intermittence, du salariat ou de la création d’activité. Cet accompagnement peut également être l’occasion de travailler sur un transfert de compétences vers d’autres métiers si l’insertion professionnelle dans le secteur artistique s’avère impossible.

L’accès à ces prestations se fait obligatoirement sur prescription de votre référent RSA.

Deux types d’évaluation du projet professionnelles ont été mises en place :

L’évaluation courte (en 6h) a pour objectifs de :

- évaluer la capacité de l’allocataire à mener à bien son projet dans le domaine artistique. Le prestataire peut ainsi être amené à déconseiller la poursuite d’un parcours d’insertion professionnelle dans le domaine artistique.

- réaliser un premier point sur son profil, sa formation et son expérience, son potentiel et sa motivation.

- réaliser un état des lieux de ses connaissances dans le champ de son activité, de son réseau, de ses projets.

- effectuer un premier repérage de son niveau d’employabilité au sens large (repérages d’éventuels freins à l’emploi : santé, logement,…) et de son employabilité sur le champ artistique ou périphérique.

L’évaluation longue (maximum 20h) a pour objectifs de :

- formaliser avec l’allocataire le projet professionnel dominant et le valider en termes de pertinence, de faisabilité, et de calendrier d’aboutissement.

- formaliser les compétences déjà acquises et à acquérir.

- détailler les caractéristiques du projet et les contraintes qu’il impose au regard du marché du travail (précarité des contrats, intermittence, mobilité géographique,…).

- préciser les étapes et moyens financiers à mobiliser, pour les projets qui semblent effectivement réalisables, mais à moyen et long terme.

 

Les prestataires retenus pour les évaluations sont LASER et ACTEMPLOI.

L’Accompagnement vers l’emploi :

Cette prestation a pour but de :

- mettre en place un accompagnement renforcé autour du projet et des compétences artistiques de la personne pour atteindre l’autonomie financière :

Par l’acquisition des connaissances et des démarches qui peuvent être spécifiques à leurs statuts.
Par une mise en réseau visant la promotion de leur travail (veille sur les possibilités de financement, les lancements d’appels à projets…).
Par la mise en place d’une méthodologie commerciale ou de communication
Par un appui à la recherche d’emploi.

- travailler au besoin sur la transférabilité des compétences vers d’autres secteurs professionnels.

- appuyer éventuellement à la recherche d’emploi dans un secteur autre que dans le champ artistique.

Deux prestataires ont été retenus : ACTEMPLOI pour les bénéficiaires dont le projet professionnel relève du salariat. LE SOCLE pour les bénéficiaires qui veulent créer leur activité.

Qui contacter pour obtenir un suivi individualisé ?

L’immense majorité des allocataires du RSA est accompagnée très régulièrement par des travailleurs sociaux du Département dans leurs démarches d’insertion sociale et professionnelle. C’est donc vers son travailleur social référent que doit s’adresser l’artiste allocataire du RSA souhaitant savoir s’il peut avoir accès à ces prestations. 

Les prestations d’accompagnement bénéficient pour moitié, d’une contribution du Fonds Social Européen (FSE).

 

En chiffres :

26088 allocataires du RSA sont  inscrits à Pôle Emploi (source : Pôle Emploi Paris avril 2013), dont 3792 inscrits sur un métier du spectacle, soit 14,5%.

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris