«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Favoriser l’économie sociale et solidaire

Mairie de Paris
[23/04/2013]

Au côté des entreprises privées et du secteur public, l’économie sociale et solidaire développe des formes d’activités économiques à finalité sociale, incluant notamment l'insertion par le travail.

L’économie sociale et solidaire en France et en Ile-de-France

L’économie sociale et solidaire est un secteur économique à part entière. En France, il représente 10% de l’emploi privé et 12% du Produit intérieur brut (P.I.B.). Ces chiffres ne tiennent pas compte de l’activité bénévole, qui prend des formes très diversifiées : coopératives, mutuelles, associations, fondations…

En Ile-de-France, 10% des 71 000 établissements économiques répertoriés font partie de ce secteur. 91% d’entre eux sont des associations, loin devant les coopératives (2 400 établissements), les établissements mutualistes (800) ou les 3 300 établissements du secteur qui prennent d’autres formes sur le territoire francilien.

Le secteur de l’économie sociale et solidaire crée des emplois, mais pérennise également des activités à fort intérêt social : le service aux personnes, la préservation de l’environnement, la maîtrise des énergies, le commerce équitable, l’insertion par l’activité économique, le recyclage de déchets…

Paris et l’économie sociale et solidaire

Paris soutient particulièrement le secteur de l’économie sociale et solidaire à travers des entreprises d’insertion, des associations d’insertion, des entreprises de travail temporaire d’insertion et des modes de production coopératifs.

À Paris, en 2013, 34 entreprises d’insertion sont en activité, dont 11 régies de quartier, proposant des postes d’insertion dans des secteurs aussi diversifiés que la restauration - traiteur, l’ameublement, le bâtiment, les agences de voyage, le nettoyage, l’entretien d’espaces verts…

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris