«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Au menu : équilibre, sécurité et plaisir.

Mairie de Paris
[23/08/2013]

La Ville de Paris a consenti à un effort particulier en faveur de l'amélioration de la restauration et de la sécurité alimentaire et y consacre annuellement près de 65 millions d'euros pour répondre à une triple exigence : assurer la qualité nutritionnelle des repas, mieux informer les parents et mettre en place un dispositif permettant de garantir la traçabilité des aliments.

 

  Au menu : équilibre, sécurité, plaisir

Grâce à l'augmentation des subventions, le recours à des produits de qualité, labellisés ou issus de l'agriculture biologique, se développe. L'école devient ainsi un lieu privilégié d'éducation au goût, à l'équilibre alimentaire où le temps du repas constitue un moment privilégié de découverte et de plaisir.

Dans les écoles maternelles et élémentaires, l'organisation de la restauration incombe à la caisse des écoles de chaque arrondissement. Chaque caisse (établissement public présidé par le Maire d'arrondissement) est ainsi libre de fixer ses propres objectifs en matière de qualité alimentaire et notamment en ce qui conerne l'alimentation issue de l'agriculture biologique. contrètement, la plupart des caisses ont mis en place des commissions des menus réunissant l'ensemble des acteurs de la communauté scolaire de l'arrondissement. Les menus sont élaborés avec des diététiciennes.

Si chaque arrondissement dispose donc d'une très large autonomie pour gérer le service de la restauration scolaire, la Ville de Paris incite les caisses des écoles à développer leur offre en matière d'alimentation durable (principalement alimentation bio et sous label de qualité. Avec l'adoption du plan climat par le Conseil de Paris en 2007, la Ville vise un objectif de 30% d'alimentation durable pour la restauration collective à Paris à l'horizon de 2014.

  Le coût d'un repas
En maternelle et en élémentaire, l’inscription à la cantine et le paiement des repas s’effectue auprès du directeur de l’école. Le tarif est calculé par la caisse des écoles en fonction des revenus familiaux. Huit tarifs progressifs sont ainsi appliqués dans les 20 arrondissements parisiens.

  Les caisses des écoles

Il existe à Paris vingt caisses des écoles  (une par arrondissement) qui assurent la gestion de la restauration scolaire. Chaque jour, les caisses ont la responsabilité de nourrir les 100 000 enfants qui fréquentent les restaurants des écoles publiques de la capitale et se chargent de l'élaboration des menus, de l'organisation et de la distribution des repas. Les caisses des écoles recrutent le personnel de restauration des écoles. L'Hôtel de Ville se charge pour sa part, de la construction des restaurants et des cuisines et de leur modernisation. Il aide les caisses des écoles à entretenir le patrimoine mis à la disposition par la Ville et à renouveler leurs équipements. Les caisses des écoles fournissent également les repas aux centres de loisirs. Les sites Internet des mairies d'arrondissements  publient les informations relatives à leurs caisses des écoles respectives.

  Les allergies

Un soin tout particulier est aussi désormais apporté à la prise en compte spécifique des problèmes allergiques. Dans les cas d'allergies alimentaires et pour les élèves dont l'état de santé nécessite un régime alimentaire particulier, la mise en place d'un panier-repas est inscrite dans le projet d'accueil individualisé (PAI). La famille assure la responsabilité de la fourniture du repas, du conditionnement et du transport. Par ailleurs, les surveillants de cantine reçoivent une petite formation médicale afin d'assurer les premiers soins en cas de crise.

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris