«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Petit glossaire pour le premier degré

Mairie de Paris
[30/08/2012]

Pourquoi ne dit-on pas "école primaire" à Paris ? Qu'est ce qu'une CLIS, une CLIN, une ZEP, une REP... ?

 

 

Ecole
L'académie de Paris distingue les écoles en deux catégories : les écoles à direction maternelle et les écoles à direction élémentaire, correspondant généralement à la nature des classes accueillies. La Ville de Paris a introduit depuis quelques années une nouvelle catégorie : les écoles polyvalentes qui accueillent à la fois des classes maternelles et des classes élémentaires. Celles-ci ont pourtant une direction maternelle ou élémentaire selon le classement académique et sont parfois répertoriées dans l'une ou l'autre des deux catégories.

Classes
Une classe est soit de niveau maternel soit de niveau élémentaire. Il n'existe pas de poste d'enseignant "mixte" pour une classe grande section maternelle/cours préparatoire par exemple. Mais une classe peut accueillir des élèves de plusieurs niveaux. c'est alors une classe à double ou triple niveau.

Les classes dites "standards" sont de niveau maternel : petite section (PS), moyenne section (MS), grande section (GS)
ou de niveau élémentaire : cours préparatoire (CP), cours élémentaire 1 et 2 (CE1 et CE2), cours moyen 1 et 2 (CM1 et CM2).
Les classes spécialisées sont des classes à destination d'élèves ayant des besoins spécifiques. Il existe à Paris, 2 types de classes spécialisés permanentes :

- Les CLIS (CLasses d'Intégration Scolaire) accueillant des élèves handicapés
- Les CLIN sont des CLasses d'INitiation au français pour les élèves non francophones.
Un autre type de classes spécialisées mais non répertoriés en classes permanente (c'est à dire que les élèves qui fréquentent ces classes dites ouvertes sont comptabilisés dans des classes standard) existe à Paris :
Ce sont les classes d'adaptation. Officiellement rattachées (depuis 2008) à l'inspecteur de circonscription de l'Éducation nationale, elles fonctionnent dans les écoles, succédant aux classes de perfectionnement.
Il existe des classes dites rattachées : elles fonctionnent généralement dans les hôpitaux ou des associations mais sont officiellement rattachée à une école.
Il existe aussi des classes d'application : elle reçoivent les professeurs des écoles en formation, les stagiaires

Éducation prioritaire
Parler de ZEP (Zones d'Education Prioritaires crées en 1981) ou de REP (Réseaux d'Education Prioritaire qui ont vu le jour en 1997) n'est plus d'usage. L'Education nationale mène une politique de l'éducation prioritaire (corriger les effets des inégalités sociales et économiques sur la réussite scolaire) en organisant son action dans les écoles, les collèges et les lycées au moyen de réseaux ambition réussite RAR et de réseaux de réussite scolaire RRS qui s'appuient sur des partenariats locaux et veillent à la cohérence des actions engagées sur le temps scolaire et hors temps scolaire.

A Paris, c'est la Direction des Affaires Scolaires (DASCO) qui a en charge la construction et l'entretien, la gestion logistique et périscolaire des écoles du premier degré. La capitale ayant un grand nombre d'établissements scolaires du premier degré sur son territoire, la DASCO s'organise autour de services centraux (situés au 3 rue de l'Arsenal, Paris 4ème) et 9 services déconcentrés implantés au plus près des usagers. Ces services déconcentrés sont les 9 Circonscriptions des Affaires Scolaires (C.A.S). Consultez l'organigramme de la direction 

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris