«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Etat et Ville de Paris : le partage des rôles

[21/08/2012]

L'Etat et les collectivités territoriales ont des responsabilités distinctes concernant l'enseignement primaire.

 

 

La place de l’État

L’Etat a la responsabilité nationale des contenus de l’enseignement, des contrôles et de la sanction des études.

Le rectorat, en tant que représentant de l’Etat, décide des ouvertures ou des fermetures de classes pour l’école primaire. Il détermine aussi le nombre d’heures affectées aux collèges (dotation horaire globale, DHG) et aux lycées et nomme les enseignants.

Le recteur d’académie, chancelier des universités, est responsable du fonctionnement de tous les établissements scolaires de l’académie de Paris.

L’inspecteur d’académie du premier degré (écoles élémentaires et maternelles) participe à la répartition des emplois et à l’évaluation des professeurs des écoles, gère les maîtres et contrôle les écoles.

L’inspecteur d’académie pour le secondaire (collèges et lycées) a la charge de la vie scolaire, de la gestion des postes, de la répartition des moyens d’enseignement et de l’affectation des élèves.

Paris commune et département

Paris, en tant que commune, est chargée de la construction, de l’entretien, du fonctionnement matériel des maternelles, des écoles élémentaires, des lycées municipaux et des écoles d’art ainsi que de la sectorisation des écoles maternelles et élémentaires.

Elle assure également la gestion des professeurs de la Ville de Paris et des personnels non enseignants qui travaillent dans l’école.

Paris est aussi un département, situation unique en France. À ce titre, elle a en charge la construction, le fonctionnement, l’entretien et l’équipement des collèges (ainsi que de certains lycées-collèges). Depuis la loi de décentralisation de 2004, le département a des compétences nouvelles portant sur la sectorisation, la restauration scolaire ainsi que le recrutement et la gestion des personnels techniciens, ouvriers et de service des collèges.

La Direction des affaires scolaires assure au quotidien ces missions, grâce à plus de 8 000 agents et un budget annuel de plus de 600 millions d’euros.

Les "plus" Parisiens

La Ville finance la décharge de classe des directeurs des écoles, à partir de 5 classes, pour qu’ils ne soient pas obligés d’enseigner parallèlement à leurs fonctions administratives et d’animation de l’équipe enseignante.

Elle rémunère les professeurs de la Ville de Paris qui, en sport, musique et arts plastiques, exercent en complément des instituteurs et des professeurs des écoles dans les écoles élémentaires.

Elle recrute et rémunère aussi les éducateurs spécialisés des activités nautiques.

Un principe : la gratuité à l’école

Cinq millions d’euros : c’est la somme que la mairie de Paris dépense chaque année en fournitures scolaires. Elle approvisionne les écoles pour le compte des mairies d’arrondissement en cahiers, crayons, livres de bibliothèque, manuels scolaires, matériel pédagogique… mais aussi en fournitures pour les arts plastiques, la musique, l’éducation physique et sportive.

On compte en moyenne 12 ordinateurs PC et deux imprimantes par école parisienne. La Ville a en effet doté les écoles élémentaires de 4 080 PC. Cet équipement est renouvelé par tranches tous les cinq ans.

La Ville prend aussi en charge l’équipement des écoles en jeux de cour et équipements sportifs, mobilier, rideaux, matériel audiovisuel, électroménager… Elle fournit également les produits d’entretien, la literie pour les dortoirs des écoles maternelles ou encore les sels de déneigement pour les cours.

Infos

Il peut arriver qu’un enseignant demande aux familles d’acheter un article non fourni par l’école. Les parents d’élèves ou leurs représentants doivent alors être consultés.

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris