«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Un atelier de peinture pour les tout-petits

Mairie de Paris - Dominique Feix
[08/12/2010]
Enfants, parents et professionnel(le)s de la Petite Enfance, tous peignent ensemble

Créé à l’initiative d’Emmanuelle Proteau, directrice de la halte-garderie des Balkans (20e) et de Laurence Hayer, responsable de la Maison de l’enfance du 20e, cet atelier permet aux enfants inscrits à la halte-garderie ainsi qu’à leurs parents ou grands-parents, de se rencontrer et de peindre ensemble. Les professionnel(le)s de ces deux structures encadrent l’atelier et participe également aux activités.
Organisée quatre fois par an, cette activité s’adresse aux enfants de 18 mois à 4 ans.

Découvrir et pratiquer autrement
 "Qui a décrété que l’on devait toujours peindre sur une feuille blanche, plate, rectangulaire et sèche? Notre idée est de laisser les enfants explorer librement ce que nous mettons à leur disposition." explique Emmanuelle Proteau.
Plastique bulle, boîtes de chocolat, reliures, morceaux de carton, argile…, les enfants ont le choix des supports et des outils. Ils peuvent utiliser pinceaux, brosses à dents, éponges ou plus insolite, des petites voitures qu’ils enduisent de peinture avant de les faire rouler sur des feuilles. 
"Ce que nous  proposons aux enfants, c’est l’expérience du toucher et la possibilité de réaliser selon leurs propres envies." Durant deux heures, les enfants expérimentent donc les matières, tentent des mélanges, s’aventurent à peindre sur les différents supports posés sur les vitres ou le sol, sous l’œil attentif des deux animatrices qui les invitent à multiplier les découvertes.
"Ces séances favorisent l’éveil artistique et plastique des tout-petits", souligne Laurence Hayer. "Elles permettent également à ces enfants qui ne sont pas inscrits dans des établissements collectifs et qui sont parfois isolés, de rencontrer d’autres enfants et de partager une activité."

Un soutien à la parentalité
Les adultes participent aussi activement à cet atelier. "C’est l’occasion de partager une activité avec son enfant", ajoute Laurence Hayer.
Une grand-mère raconte : "J’ai décidé de poursuivre cette animation chez moi. L’atelier m’a donné l’idée d’accrocher de grandes feuilles de papier kraft sur les murs et je peins avec ma petite-fille. Cela lui permet d’avoir une activité différente chez moi de ce qu’elle fait avec ses parents et nous pouvons ainsi créer quelque chose ensemble."
D’autres mères profitent de ce moment pour bavarder entre elles. C’est aussi un des objectifs de ces ateliers : permettre aux mères ou aux pères de souffler un moment et de rencontrer d’autres familles. "Nous faisons connaissance, tout en surveillant les enfants et nous avons prévu de nous revoir ensuite", précise l’une d’elle qui apprécie également cette occasion qui lui permet de rencontrer des professionnels et de voir leur travail.

Mise en pratique dans les crèches
Quatre sessions par an sont réservées aux professionnel(le)s des crèches et des haltes-garderies de la Ville de Paris souhaitant se former à une technique particulière pour pouvoir organiser ensuite cette activité dans leur établissement. " es professionnel(le)s viennent ici chercher des idées", explique Emmanuelle Proteau. "Elles viennent observer comment mettre en place un atelier peinture, voire un atelier d’arts plastiques, comment détourner les contraintes liées à l’espace, au matériel et comment laisser les enfants découvrir en les encadrant mais sans les diriger."

Patricia Leblanc, auxiliaire de puériculture à la crèche collective 211 avenue Gambetta (20e) a participé aux ateliers et mis en place une activité d’arts plastiques.  "J’ai voulu compléter ma formation initiale par cette expérience pratique. C’est intéressant d’observer comment les enfants réagissent lorsqu’on leur permet de manipuler les objets avant de les peindre. Ils s’approprient les supports. C’est leur premier contact avec les objets. Je me suis inspirée de ce que j’ai appris pour organiser un atelier peinture à la crèche. Avec deux de mes collègues, nous proposons un atelier par mois aux enfants les plus grands par groupe de huit. Nous leur proposons de travailler sur des supports originaux comme les végétaux (des branches, des feuilles d’arbre), du papier (doré, à bulles, des assiettes en carton) du tissu (gaufré, doux, rêche), ou des coquillages. L’idée est de les laisser observer, toucher, constater les différences de matières, choisir le support qui leur plaît avant de le peindre." Une façon de privilégier l’esprit créatif et la libre expression !

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris