«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Paris enquête dans ses écoles sur la résistance des poux

Mairie de Paris
[29/01/2010]
Les poux sont un cauchemar récurrent pour les parents et les enfants, et force est de constater qu’il est de plus en plus difficile de s’en débarrasser, malgré les traitements conseillés. Comme les bactéries résistantes aux antibiotiques, les poux seraient donc devenus résistants aux insecticides. Mais cette résistance est encore à déterminer.

Des poux résistants aux traitements


Depuis 1994, plusieurs observations, réalisées en France et à l’étranger, ont confirmé l’existence de souches de poux résistantes aux insecticides les plus couramment utilisés (malathion et pyréthrines présents dans les traitements anti-poux). L’importance quantitative de la résistance n’est toutefois pas connue, et pourrait varier d’une région à l’autre.
Cette résistance, qui pourrait être liée à l’utilisation abusive de shampooings anti-poux, pose des problèmes thérapeutiques, et conduit à de mauvais usages des produits anti-poux (augmentation de la durée d’utilisation et/ou de la quantité appliquée…) qui peuvent constituer un facteur de risque pour la santé des enfants.
Une étude au sein des écoles parisiennes...


C’est pourquoi le service départemental de santé scolaire (DASES), en accord avec l’Académie de Paris, a souhaité s’associer aux recherches menées dans ce domaine par les services hospitaliers de l’AP-HP, notamment le laboratoire de parasitologie de l’hôpital AVICENNE et le service de dermatologie de l’hôpital TENON. Les données actualisées permettront de définir des stratégies thérapeutiques adaptées, et un bon usage des traitements anti-poux.
L’étude doit déterminer l’importance de la résistance des poux aux pyréthrines et au malathion dans les écoles parisiennes ayant déclaré des cas d’enfants touchés par les poux.
Dans chaque école où ces cas auront été signalés, un médecin investigateur examinera la totalité des enfants, et procédera individuellement à la collecte des poux par peignage des enfants atteints. Les poux prélevés feront l’objet de tests de résistance en laboratoire.
Un document d’information expliquant le déroulement de cette étude et son intérêt pour la prise en charge thérapeutique sera remis à l’ensemble des parents. Des conseils de traitement seront donnés aux parents des enfants touchés.

... En toute transparence


L’étude, « observationnelle » et non « interventionnelle», a reçu l’avis favorable de la CNIL, et obtenu l’accord de l’Académie pour être menée dans les écoles, ainsi que des principales fédérations de parents d’élèves.
La conduite de cette étude sera confiée au Professeur Olivier CHOSIDOW (Hôpital TENON, service de dermatologie allergologie), et les tests de résistance seront effectués au laboratoire de parasitologie de l’hôpital AVICENNE (Bobigny).

outils et informations complementaires


Carte interactive
Accéder à la carte interactive - Nouvelle fenêtre Ouvrir
le plan

 Centre d'appel
 Web parisien
 Adjoint(s) concerné(s)
 Administration(s) concernée(s)