«« retour

DISCOURS

60ème anniversaire de la Libération de Paris

25/08/2004


Dans le cadre de la célébration du 60ème anniversaire de la Libération de Paris, qui s'est déroulée le 25 août, Monsieur Bertrand Delanoë, Maire de Paris a fait une allocution...

Monsieur le Président de la République,
Monsieur le Premier ministre,
Monsieur le Président de l'Assemblée Nationale,
Messieurs les Compagnons de la Libération,
Madame et Messieurs les ministres,
Mesdames et Messieurs les membres du Comité d'honneur,
Monsieur le Président de la Région,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Chers amis,

L'Histoire épouse parfois les contours d'un lieu. Ici même, il y a soixante ans jour pour jour, devant une foule immense, résonnaient les paroles du général de Gaulle, gravées à jamais dans nos consciences.

Oui, le 25 août 1944 est une date qui fonde l'identité même de notre civilisation contemporaine. Elle met un terme aux souffrances infligées pendant quatre ans par la barbarie nazie au peuple de Paris.

Ce peuple qui chaque jour, a subi humiliations, privations et douleurs, auxquelles se mêlent l'abjection antisémite et les déportations. Pourtant, dès 1940 des femmes et des hommes vont dire non à cette oppression. Face à la tentation du reniement et de la compromission, ils font le choix de l'engagement. Grâce à eux, à la force qu'ils ont su puiser au plus profond de leur être, éclairés par un idéal, la Libération de Paris a pu s'accomplir. Des journées fascinantes en vérité. Dès le 10 août, les cheminots sont en grève, puis les gendarmes le 13 et les policiers le 15. Trois jours plus tard, les pompiers prennent part au mouvement.


Alors, tout s'accélère.


Le 19 août, Alexandre Parodi, délégué général du gouvernement provisoire, place les forces de la Résistance sous le commandement du colonel Rol-Tanguy.
Le 20 août, à la tête d'un groupe de FFI, Léo Hamon occupe l'Hôtel de Ville.


Paris s'est révolté. Paris s'est engagé sur la seule voie que lui inspirait son histoire : celle du combat pour la Liberté.
Au soir de la journée brûlante du 24 août, Albert Camus précisera le sens de cette lutte : " le Paris qui se bat ce soir veut commander demain. Non pour le pouvoir, mais pour la justice ; non pour la politique mais pour la morale ; non pour la domination du pays, mais pour sa grandeur ".
La Libération de Paris marque en effet la fin du régime de Vichy et le retour de la France chez elle.


Cet événement scelle la légitimation du gouvernement provisoire, de son Chef, le général de Gaulle et restaure l'indépendance et la dignité de notre nation.


Exceptionnel, ce moment l'est aussi parce qu'il est universel. Symbole de l'Europe qui se libère du joug nazi, il résonne bien au-delà de nos frontières, portant très loin l'onde de cette espérance née à Paris. Ainsi, en ce 25 août 1944, faisant écho aux clameurs qui montent de notre capitale, les cloches retentissent à Londres, Alger, Brazzaville, Beyrouth, Santiago et Mexico. Les soldats, les déportés dans leurs camps, puisent dans cette nouvelle si longtemps attendue, une énergie en forme d'espoir.
En se saisissant du destin de Paris, tant de héros magnifiques, célèbres ou anonymes, sont entrés dans l'Histoire. Français de Londres et FFI, combattants de la deuxième DB, citoyens… Ces femmes et ces hommes issus de sensibilités philosophiques, politiques et syndicales parfois radicalement différentes ont tous fait le choix de l'unité.


Parmi eux, combien étaient nés loin de la terre de France ? Leur volonté de servir la dignité humaine et la liberté leur avait donné rendez-vous dans notre ville, dont ils ont rallumé les lumières. Nos amis américains, bien sûr, sans lesquels rien n'eût été possible. Les Républicains espagnols de la division Leclerc qui, au sein de la colonne Dronne, arrivèrent sur ce parvis dès le 24 août au soir.


Mais aussi Arméniens, Polonais des légendaires FTP-MOI, Allemands antinazis, ou Italiens antifascistes, tous, se sont retrouvés dans ce mouvement en marche.


A tous ces guides qui ont fait s'embraser notre cité, quand le souffle de la Liberté rencontre la flamme de l'honneur, je veux au nom des Parisiens, exprimer notre immense gratitude.


Leur dire merci avec admiration, avec affection, avec la certitude cependant que les mots ne seront jamais à la hauteur de ce que nous leur devons.


Merci à ceux d'entre eux qui sont parmi nous ce soir, et qui ressentent si profondément l'émotion intense qui nous rassemble.
Merci à tous ces combattants pour lesquels l'asphalte brûlant des rues de Paris fera office de champ d'honneur.
Ceux qu'évoque Paul Eluard, lorsqu'il décrit " la douceur d'être en vie mais aussi la douleur de savoir que nos frères sont morts pour que nous vivions libres ". Oui, le message de la Libération constitue le plus beau des legs. Et assurément le plus exigeant.
Il sera le socle de la société française d'après guerre, érigée sur les valeurs d'égalité et de solidarité.


Aujourd'hui, exprimer notre reconnaissance nous fait devoir d'être fidèles à ce message. Fidèles aux principes qui fondent la démocratie et la République : patriotisme, fraternité, unité, tolérance.


Fidèles à l'esprit de combat dans lequel nous devons puiser, pour mieux relever les défis de notre siècle.


Faire vivre cet héritage, c'est fournir à la jeunesse les armes qui préservent du poison totalitaire.
C'est assumer notre rôle de passeurs déterminés et enthousiastes.


Car l'oubli, l'indifférence ou pire, la falsification, sont des dangers permanents à la racine de la barbarie, qu'elle prenne la forme de l'antisémitisme, du racisme ou du rejet de l'autre en raison de son identité.
Aux libérateurs de Paris, nous devons de vivre dans l'honneur.


Que les valeurs universelles qui les ont rendu héroïques, inspirent les générations futures. Comme une contribution indispensable à ce miracle de la civilisation, dont ils restent à jamais les sentinelles, dans notre mémoire, dans nos cœurs et dans nos consciences.


Pour que vive l'idéal de la Libération !

Sélection
Votre semaine en 1 clic

Que faire à Paris ? C'est le site pour trouver activités, idées de sorties et bons plans pour tous les goûts et sans se ruiner.

Vidéos

  • Un jardin sur les toits

    >>Toutes les vidéos

Suivez @ Paris sur Twitter