«« retour

DISCOURS

Intervention du Maire de Paris sur le Plan départemental d’insertion

03/02/2009

Conseil de Paris, séance du 3 février 2009

Mes chers collègues,


Chacun le sait, la période que nous traversons est particulièrement douloureuse. La dureté de la crise sociale nous a amenés à inscrire, au budget primitif 2009, 56 M€ pour les dispositifs d’insertion et d’aide à l’emploi. Car il y a urgence, et c’est au nom de cette urgence que nous vous présentons notre Plan départemental d’insertion.


L’objectif, c’est le retour à l’emploi des allocataires du RMI. Et puisqu’il s’agit par définition de personnes fragilisées, nous devons leur proposer des outils efficaces pour favoriser leur réinsertion dans la société active. C’est le sens de notre politique depuis huit ans, et elle a déjà produit des résultats : ainsi, en 2001, 12% seulement des allocataires parisiens du RMI avaient signé un contrat d’insertion, désormais ils sont 47%. Ainsi, en 2008, nous avons atteint l’objectif de 8.000 retours à l’emploi et c’est pourquoi pour 2009, on se fixe comme objectif le chiffre minimum de 9.000.


Les crédits consacrés à l’insertion professionnelle augmentent cette année de 1,3 M€. Nous prévoyons en outre davantage de formations vers des métiers porteurs, mais aussi un recours plus important à des organismes privés de placement, et un développement de l’économie solidaire. De plus, un soutien particulier sera apporté aux artistes : 1.000 d’entre eux, allocataires du RMI, seront accompagnés de façon à ce qu’ils puissent réaliser leur vocation, ou, s’ils le souhaitent, se réorienter. Je remercie Philippe Torreton d’avoir accepté de présider ce dispositif.


Aider les personnes les plus exposées aux conséquences de la crise représente une tâche particulièrement exigeante. Elle est d’autant moins facile que l’Etat ne nous aide pas. C’est même le moins qu’on puisse dire. En effet, alors que nous fournissons un effort sans précédent pour l’insertion, la dette de l’Etat à l’égard des Parisiens est de 123 M€, au seul titre du RMI. Je le rappellerai inlassablement et je dirai également que nous serons bien sûr très vigilants sur les transferts financiers qui accompagneront la mise en place du RSA.


Mes chers collègues, vous le savez, la solidarité est la priorité de l’exécutif municipal. Je remercie tout particulièrement Olga Trostiansky, Christian Sautter et Seybah Dagoma pour l’efficacité et la conviction de leur travail. Et je compte bien sûr sur chacune et chacun d’entre vous, pour que le débat qui s’ouvre soit réellement dédié aux Parisiens qui se trouvent aujourd’hui dans une très grande difficulté.


Je vous remercie.

Journées du Patrimoine
Tout le programme

Que faire à Paris ? C'est le site pour trouver activités, idées de sorties et bons plans pour tous les goûts et sans se ruiner.

Vidéos

Suivez @ Paris sur Twitter