«« retour

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Au sujet de l'occupation du bâtiment situé passage de la Bonne Graine (11e)

31/08/2009
Par M. Didier GUILLOT

En réaction à la politique du gouvernement en matière de logement étudiant, le collectif associatif « Jeudi Noir » a décidé d’occuper un bâtiment vide situé au 14 passage de la Bonne graine à Paris 11ème, afin d’y loger temporairement des étudiants et de dénoncer l’insuffisance de la politique gouvernementale en matière de création de logements pour étudiants.

La Ville de Paris souhaite indiquer que ce foyer, vide à l’heure actuelle, a été vendu très récemment par La Poste à ADOMA afin d’y loger temporairement des travailleurs migrants qui vivent aujourd’hui dans le foyer situé Rue de la Fontaine au Roi. La mobilisation de l’immeuble du passage Bonne Graine est ainsi indispensable au lancement des travaux de réhabilitation de ce foyer.

Cette opération, dont les travaux débuteront dans quelques semaines, s’inscrit dans le Plan de Traitement des Foyers de Travailleurs Migrants et répond à l’un des objectifs prioritaire de la Municipalité : offrir aux résidents un logement de qualité.

Bien que juste et fondée, la démarche de l’association « Jeudi Noir » ne peut avoir pour conséquence d’empêcher ou de retarder le début des travaux dans ce bâtiment. En effet, l’urgence commande d’agir.

Face à l’inertie de l’Etat en matière de construction de  logements sociaux pour étudiants, la Ville de Paris a décidé d’amplifier son action depuis 2001. Ainsi, près de 3 750 logements sociaux pour étudiants ont-ils été financés au cours de la période 2001-2007 contre 320 entre 1995 et 2001. En partenariat avec la région Ile-de-France, la ville entend accroître encore cet effort au cours de la nouvelle mandature en finançant 4.000 logements sociaux pour étudiants supplémentaires, en mobilisant à cette fin des ressources foncières et budgétaires importantes. Il est plus qu’urgent que l’Etat mobilise les crédits nécessaires pour financer du logement social étudiant, c’est-à-dire des logements dont les loyers sont compatibles avec leurs ressources. Il est indispensable que l’Etat garantisse un toit à ces jeunes qui sont dans des situations de plus en plus précaires.

D’ici la fin 2009, ce sont près de 1 600 logements sociaux étudiants qui ont été et seront financés depuis le début de cette mandature.

Festival brésilien
Ai Que Bom

Que faire à Paris ? C'est le site pour trouver activités, idées de sorties et bons plans pour tous les goûts et sans se ruiner.

Vidéos

  • Envoyez-vous en l'air au Stade Charléty !

    >>Toutes les vidéos

Suivez @ Paris sur Twitter