«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Logement et habitat

Mairie de Paris
[14/04/2011]

La diversité des quartiers révèle des histoires urbaines très spécifiques et des situations très différentes quant au logement et aux conditions d’habitat.

La première situation est celle des quartiers situés le long du boulevard des Maréchaux, la ceinture rouge. Ces quartiers, principalement de l’habitat locatif social, sont très structurés et dotés d’un urbanisme de qualité.

 

La seconde résulte de la forme urbaine moderne de la rénovation issue de l’immédiat après guerre. Un certain nombre de ces opérations forment aujourd’hui des quartiers très homogènes mais en parfaite rupture avec le tissu dans lequel ils s’insèrent. Ils forment le long du périphérique cette alternance régulière de barres et de tours ou ils sont construits sur des dalles piétonnes. La dernière situation rencontrée est celle de quartiers faubouriens de Paris.

 

L’habitat y est plus ancien, plus vétuste et plus marqué par le logement privé social de fait.

 

Pour le parc social public, les interventions concernent la réhabilitation, la résidentialisation, l’amélioration de la qualité de service ; des opérations de reconstruction-démolition peuvent aussi être mises en oeuvre (la reconstruction de logements doit avoir lieu avant toute démolition et les habitants ont la possibilité d’être relogés sur place).

 

Environ 1 000 immeubles parisiens privés, situés pour la quasi-totalité d’entre eux dans les quartiers Politique de la ville, sont concernés par l’insalubrité ; deux types de dispositifs répondent à ces problèmes : les procédures d’incitation aux propriétaires et copropriétés et les conventions publiques d’aménagement avec la SIEMP et la SEMAVIP.

 

Les chiffres clés


Dans les 14 quartiers inscrits dans la Politique de la ville :
- 36% des logements sociaux parisiens.
- 40% des ménages résidents sont logés dans le parc social.
- 38% sont locataires dans le secteur privé.

 

- Effort financier de la Ville dans les quartiers en 2009
- 33 M€ pour les opérations de création de logements.
- 22 M€ pour les opérations de requalification et d’amélioration du parc social.

 

- La réhabilitation
Elle concerne les logements et les espaces collectifs. Il s’agit d’améliorer le confort, la mise aux normes des logements et aussi la rénovation des halls d’immeubles, l’habillage des façades.


- La résidentialisation


Elle vise des opérations de requalification des espaces extérieurs pour améliorer l’usage et la sécurité des résidents. Les procédures d’amélioration de la qualité de service (AQS) prévoient la restructuration des espaces en pieds d’immeuble dans de nombreux quartiers notamment ceux du Grand projet de renouvellement urbain (GPRU).

 

Les actions

 

- Améliorer l’habitat social

Une série de travaux portant sur les logements Joseph Bédier dans le 13e arrondissement ont été réalisés : ravalement, agrandissement et réaménagement des halls, remplacement des menuiseries extérieures, mise en conformité des installations de gaz… Ce programme se poursuit avec l’aménagement des espaces extérieurs et la réorganisation des immeubles situés avenue Boutroux.

 

- Intervenir sur le bâti dégradé


Changer l’image du bâti des années 70 est un axe important des projets engagés sur la Porte de Clignancourt. Les travaux de réhabilitation ont eu lieu par le biais d’un PALULOS : création de loggias, agrandissement des cuisines et des salles de bains.
Ici la barre de la rue du Colonel Dax dont les aménagements ont été achevés en 2004.

 

- Château Rouge – 18è en pleine mutation


Logements nouveaux, activités, environnement, le quartier «Château Rouge» est en pleine mutation. 800 logements sociaux neufs ou réhabilités amélioreront grandement les conditions d’habitation.
Cela s’inscrit dans un projet global avec de nouveaux équipements publics, une rénovation de la voirie, une redynamisation économique et de diversification des commerces.

 

- La résidentialisation de la cité Michelet – 19è

D’importants travaux de résidentialisation sont engagés sur les immeubles de la Cité Michelet dans le 19e. Cela se traduit par la reconfiguration des accès aux halls d’entrée pour faciliter l’accès des personnes à mobilité réduite, la mise en sécurité des espaces collectifs extérieurs et intérieurs, la création de locaux en rez-de-chaussée, la restructuration des halls de chaque immeuble, le traitement paysager des espaces extérieurs.

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris