«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Envoyer | Imprimer | A+ | A- | A= DOSSIER

Le rapport d'activité de l'Inspection Générale (2005)

Ce quatrième rapport d’activité de l’Inspection Générale couvre l’ensemble des travaux effectués du 1er juillet 2004 au 30 juin 2005.

 

Il a été examiné au cours de la séance du conseil de Paris du 31 janvier 2005.

 

Comme dans les précédentes éditions, seuls les rapports définitifs, c'est-à-dire ceux remis au Maire, élaborés après une procédure contradictoire, sont évoqués.

 

Pendant cette période 53 rapports définitifs on été produits.

 

Conformément à l’engagement du Maire, tous les rapports que les lois en vigueur permettent de diffuser se trouvent aujourd’hui mis en ligne, sur le présent site.

 

Parmi ces rapports, on trouve 33 audits extérieurs à la Ville (associations subventionnées ou sociétés privées), 8 audits ou études de service ou de fonctions transversales à la Ville et 12 enquêtes disciplinaires.

 

Les domaines d’investigation sont très divers, à l’image du champ de compétence de la collectivité parisienne : 7 rapports portent sur l’organisation générale des services, 21 concernent des questions sociales, 9 le secteur culturel, 6 le sport et la jeunesse, 5 l’environnement, 3 la petite enfance, 2 l’urbanisme.

 

Une attention particulière est portée aux services qui sont en contact avec le public (associations de soutien à domicile des personnes âgées, crèches, musées, théâtres, centres d’animations).

 

 

Les méthodes de l’Inspection Générale se sont consolidées. L’Inspection a notamment élaboré, avec le concours d’un cabinet spécialisé, un guide d’audit des achats et marchés publics passés par l’administration parisienne. Dans un but de professionnalisation, la Ville a adhéré début 2005 à l’IFACI (Institut d’audit Interne).

 

Plusieurs des préconisations de l’Inspection Générale ont été mises en œuvre dans le cadre de la modernisation des services (affranchissement des courriers, modernisation des modes de paiement, réforme des conservatoires…).

 

Ce rapport comporte donc quatre parties, ainsi structurées :

 

1 – L’organisation et le fonctionnement des services

 

- Audits organisationnels des services

- Etude de fonctions transversales

- Audits de services municipaux au contact du public

 

2 – L’audit de structures aidées par la Ville

 

- Le secteur culturel

- Le secteur sportif et de la jeunesse

- Le secteur social et de la petite enfance

- Le magasin des fontes de la SAGEP

- les relations de la Ville avec les mutuelles

 

3 – Les enquêtes disciplinaires

 

 

4 – La mise en oeuvre des rapports de l’Inspection

 

- Le fonctionnement de la commission de suivi

- Préconisations et modernisation

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris