«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Participation aux programmes européens

Crédits photo : Jean-Baptiste Gurliat/Mairie de Paris (2008)
[16/03/2012]

 

Culture, environnement, formation, sécurité… l’Europe, ce sont des projets concrets. Paris a participé et participe activement à plusieurs programmes commu- nautaires destinés à améliorer la vie des citoyens de l’Union.

 

Quelques exemples de programmes en cours : 

 

LEONARDO DA VINCI

Principal outil de l'Union européenne en matière de formation professionnelle, Leonardo da Vinci a pour objectif de faciliter l’intégration professionnelle en rendant l’offre de formation dans les pays de l’Union plus efficace, plus accessible, plus innovante. Il soutient également les échanges de fonctionnaires entre les métropoles européennes. Paris participe à ce programme en coopération avec Berlin, Vienne, Zurich et Lisbonne.

 

GRUNTVIG

Il s’agit d’un des 4 sous-programmes du programme européen « Education et Formation tout au long de la vie ». Ce projet, centré sur l’éducation des adultes, vise à leur offrir des moyens d’approfondir leurs connaissances et leurs compétences, ainsi qu’à faciliter leur développement personnel en renforçant leurs perspectives d’emploi. L’objectif global de ce programme est d’améliorer l’attractivité et la qualité de l’éducation non professionnelle des adultes.

 

LIFE environnement  

Life environnement est un instrument financier géré par la Commission européenne, qui a pour but d’encourager les techniques et méthodes innovantes en matière de développement durable et d’environnement. Entreprises, collectivités locales et associations peuvent déposer une candidature dans des domaines très divers : incidence des activités économiques, environnement urbain, qualité de l’air, réduction du bruit, gestion de l’eau et des déchets... Les projets les plus compétitifs et novateurs sont soutenus par la Commission.

 

E SUM

Ce projet associe les mairies de plusieurs métropoles européennes dont Barcelone, Londres, Rome, Paris, Madrid, les Universités d’Athènes et de Florence, ainsi que des grands industriels tels que Piaggio, BMW et l’Association des Constructeurs Européens de Motocycles (ACEM). L’objectif de ce projet est de proposer un livret informatif sur la protection des utilisateurs de deux-roues par des équipements spécifiques, afin de réduire le nombre et la gravité des accidents des deux-roues motorisés en Europe.

 

SUGAR

Ce projet cherche à répondre au problème d’une organisation globalement inefficace de la distribution urbaine des marchandises et aussi l’une des principales sources d’émission de polluants. Les pays partenaires sont l’Italie, l’Angleterre, l’Espagne, la Belgique, la Grèce, la Pologne, la Bulgarie, la  Slovénie et la République Tchèque.

 

CONDUITS

Il s’agit d’échanges de bonnes pratiques et d’évaluation des ITS (Intelligent Transportation Systems) entre les villes européennes permettant aux collectivités d’acquérir une expertise en matière de transports intelligents. Ce projet réunit Paris, Barcelone, Londres, Bruxelles et Istanbul.

 

POLIS

Ce programme a été lauréat de l’appel à projets du programme européen Energie Intelligente Europe sur le thème de l'énergie durable, dont l’objectif est de développer une politique urbaine de développement de l’énergie solaire en Europe. Les villes participantes sont Munich, Malmö, Lisbonne, Vitoria et Lyon. La Ville de Paris a quant à elle présenté un projet qui a été retenu en 2009 et qui s’inscrit dans la volonté de la municipalité d’installer 200.000 m² de panneaux solaires sur le territoire parisien d’ici à 2014.

 

ESPON

La Ville de Paris participe au programme ESPON, permettant à des groupes européens de collectivités et organismes de recherche de voir financer leurs besoins en études et diagnostics pour le développement urbain au sens large. Paris a ainsi proposé avec les villes de Berlin et de Varsovie le projet Best Metropolises, pour Best development conditions in European metropolises : Paris, Berlin, and Warsaw. Le projet a été soumis à la Commission fin 2009 et a reçu une réponse positive en mars 2010. Un appel d’offres a été lancé pour sélectionner les centres de recherche répondant le mieux aux cahiers des charges définis par les trois villes, sur 3 thèmes : conditions de vie dans l’hyper centre ; mobilités, transports alternatifs et écologiques ; modalités de gouvernance.

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris