«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Rayonnement culturel international de Paris

[16/01/2014]


En écho à la politique d’accueil des cultures et artistes étrangers, la Ville de Paris soutient les activités des artistes, et des institutions parisiennes à l’étranger.


En écho à la politique d’accueil des cultures et artistes étrangers, la Ville de Paris soutient les activités des artistes, et des institutions parisiennes à l’étranger.

I. Promouvoir la création parisienne à l’étranger

La Ville de Paris aide chaque année de nombreux créateurs, associations et institutions culturelles municipales à exporter et valoriser leurs créations, notamment grâce au soutien de la convention qui la lie à l’Institut Français.

Expositions itinérantes des musées parisiens
Actions structurantes de coopération culturelle
Soutien financier aux compagnies de théâtre, de cirque, d’arts de la rue et de danse invités à présenter leurs créations à l’étranger
- De nombreux tournages étrangers vecteurs d’image, participent également au rayonnement de la capitale

 II. Développer des synergies culturelles avec de nombreuses métropoles internationales

Réseaux européens 

        Nuit Blanche

Le succès rencontré à Paris par la Nuit Blanche, depuis sa création en 2002, a conduit plusieurs capitales et grandes villes en Europe, mais aussi dans le monde, à organiser leur propre Nuit Blanche sur le modèle parisien. Ainsi un réseau Nuits Blanches Europe a été créé afin de réaliser un projet artistique commun, d’échanger leur expérience, et de communiquer au niveau européen. Il regroupe les villes d’Amsterdam (Pays-Bas), Bucarest (Hongrie), Riga (Lettonie), Madrid (Espagne), Bruxelles (Belgique), La Valette (Malte) et Paris.

D’autres villes dans le monde ont réalisé leur Nuit Blanche : Chicago (Etats-Unis), Montréal (Canada), Naples (Italie), Rio de Janeiro (Brésil), Toronto (Canada), Tel Aviv (Israël) et Gaza (Palestine) où la manifestation était organisée par le Centre culturel français.

Depuis 2003, Nuit blanche a été reprise par de nombreuses villes. De Bruxelles à Kyoto, de Melbourne à La Paz, plus de 25 villes aujourd’hui font cet événement. A noter cette année, Melbourne a inauguré sa 1ère Nuit blanche le 28 février, Vilnius, le 5 juillet et Oviedo le 5 octobre.

        Le Mois Européen de la photo

Le Mois de la Photographie à Paris, a fêté ses trente ans en 2010 et a fortement contribué à faire de Paris une des grandes capitales de la photographie. Depuis 2004, le festival a développé une dimension européenne, à travers le Mois Européen de la Photo, organisé par la Maison Européenne de la Photographie à Paris : un événement issu de la volonté de construire, pour la photographie, un réseau européen d'échanges et de collaborations innovantes. Ce réseau réunit aujourd'hui les festivals de Berlin (Allemagne), Bratislava (Slovaquie), Luxembourg (Luxembourg), Moscou (Russie), Paris, Rome (Italie) et Vienne (Autriche). 


Accords de coopération culturelle

Les accords de coopération  qui lient Paris à plus de cinquante capitales et grandes villes à travers le monde  sont un important facteur de développement de projets.


Rome partage avec Paris le privilège d’être un centre historique et culturel exceptionnel. La volonté de faciliter l’accès à leurs patrimoines au plus grand nombre a favorisé des initiatives communes autour de la peinture, de la littérature, du cinéma. Depuis 2003, les Parisiens peuvent visiter gratuitement les musées municipaux romains, et inversement, à la seule condition de présenter leur carte d’identité.

Actualités