«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Rapport d'activité 2011 de la direction des Ressources humaines

Henri Garat
[25/07/2012]

La direction des Ressources humaines  appartient au pôle "Fonctions support et appui aux directions".

Allongement des carrières, évolution des métiers, nouveaux besoins de formation, recours accru aux cadres, recherche du bien-être au travail, accélération du processus de transformation des organisations, contexte budgétaire contraint : la situation justifiait une mue que la DRH a opérée en 2011. Après avoir clarifié ses objectifs, elle s’est donné un projet de direction ambitieux et a adapté son organigramme pour qu’il corresponde davantage aux missions qu’elle doit remplir aujourd’hui.

 

Faits marquants

Mise en œuvre de la réforme de la catégorie B

  • La collectivité a souhaité offrir un certain nombre d’avancées aux agents : définition des métiers, élargissement des possibilités de promotion de catégorie C à B, mise en cohérence des familles professionnelles, mobilités facilitées. Ces travaux, qui se termineront en 2012, concernent déjà plus de 70 % de la catégorie B.

Adoption de mesures de pouvoir d’achat

  • Dans un contexte national du gel du point d’indice et de hausse du coût des cotisations retraites et des mutuelles, des mesures de revalorisation du régime indemnitaire et de majoration de l’allocation prévoyance santé ont été adoptées en faveur des 30 000 agents aux rémunérations les plus modestes.

Création de l’Université des cadres

  • Pour répondre aux attentes des cadres, a été créée une structure chargée de développer des actions collectives à leur attention, visant à la production de savoirs, à la confrontation des pratiques professionnelles, au retour d’expériences, à l’ouverture sur l’extérieur.

Ouverture à plus de 23 000 agents du volet formation de l’application FMCR

  • Véritable e-service RH, FMCR permet aux agents de formuler en ligne leurs demandes. Ceux-ci sont informés de leur état de validation ; ils peuvent consulter leur historique ou évaluer leurs formations. Leurs supérieurs bénéficient d’un autre accès pour valider les demandes, consulter les informations sur leurs formations, être informé de leurs éventuelles absences.

Concertation sur la santé et la sécurité au travail

  • Un projet d’accord est soumis au CHS central en février 2012, pour la période 2012-2014. Il vise à définir les grands axes de la politique de santé et de sécurité au travail, à en affirmer le caractère prioritaire, à donner une référence commune (notamment à l’encadrement), à garantir la cohérence globale des plans de prévention des directions, à mettre en place des indicateurs de suivi, à établir les modalités du dialogue social dans ce champ. Thèmes mis en exergue : les risques chimiques, les troubles musculo-squelettiques, le travail sur la voie publique, les risques psycho-sociaux, la prévention des addictions.

Mise en place de relais sociaux

  • Ces relais ont vocation à délivrer une information de proximité et accompagnent les agents dans l’accomplissement des formalités administratives de nature sociale et de santé. Ils ont un rôle de conseil, de mise en relation avec les professionnels compétents notamment au sein des services de la Ville.
  • Ils sont affectés au sein de 7 directions représentant près de 3/4 des effectifs et concentrant le plus d’agents susceptibles de connaître des difficultés d’accès aux dispositifs sociaux et à leurs droits.

 

Et demain ?

  • Mettre à jour le décret de 1994 relatif aux statuts des personnels des administrations parisiennes.
  • Suivre les plans de prévention des absences au travail dans les directions.
  • Réaliser une enquête sociale auprès de tous les agents, qui soit un véritable vecteur de l’action RH et managériale.
  • Mettre en œuvre l'accord-cadre santé sécurité au travail au travers notamment du réseau de prévention et de services de santé modernisés.
  • Travailler à un accord « seniors » avec les organisations syndicales qui le souhaitent.
  • Mettre en service l’application « Primes ».
  • Mettre en place et faire vivre la nouvelle sous-direction de l’encadrement supérieur et de l’appui au changement.
  • Améliorer et simplifier les processus RH au sein de la filière RH.

 

Chiffres clés

  • 555 agents

Dépenses

  • 68,36 millions d’euros en fonctionnement
  • 2,67 millions d’euros en investissement
La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris