«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Actualités

«Un scrutin mobilise plus de 6000 personnes»

crédits : Mairie de Paris
[26/09/2008]L’organisation d’élections, qu’elles soient locales ou nationales, est du ressort de l’Etat, et dans ce domaine, à Paris comme ailleurs, le Maire est placé sous l’autorité du Préfet. Petite visite des coulisses en compagnie de Jean-François Barbaux, adjoint au chef du Bureau des élections et du recensement de la population de la Ville de Paris.

Combien de personnes mobilise l’organisation des élections à la Ville ?

En tout, on peut dire que les élections mobilisent plus de 6000 personnes. Parmi elles, il faut compter 2 500 vacataires recrutés pour l’événement qui assurent l’accueil dans les bureaux de vote, autant de présidents et assesseurs, qui ne sont pas des personnels municipaux et plus de 400 gardien(ne)s d’établissements scolaires qui doivent être présents. Le solde est constitué d’agents municipaux des différents services de la Ville. Le budget d’un scrutin à deux tours approche les deux millions d’euros, dont environ 70% concernent les frais de personnels.

Le Bureau des élections reste actif entre deux scrutins ?

Oui. Nous tenons à jour les listes électorales en permanence, car nous devons toujours être mesure d’organiser un scrutin, car même ceux qui sont prévus à l’avance peuvent intervenir de façon inopinée. De plus, régulièrement, nous entamons une vérification des lieux de vote : répondent-ils à la répartition des inscrits qui peut évoluer d’un scrutin à l’autre en fonction des inscriptions, des déménagements. Nous vérifions la disponibilité des locaux et recensons les besoins en terme de matériel. Cette année, 850 bureaux sont répartis sur 450 sites environ.

Quels sont les principaux services mobilisés ?

Les services informatiques sont en charge de la gestion du fichier électoral, ainsi que de l’impression des cartes d’électeur et des documents nécessaires au scrutin, dont les listes d’émargement. Ce sont les services de la Propreté de Paris qui sont en charge des panneaux d’affichage : installation, vérification de l’accrochage de tous les panneaux et entretien du panneau « 0 », qui renseigne chaque Parisien sur l’adresse de son bureau de vote (les autres panneaux sont entretenus par les candidats). La Direction du patrimoine et de l’architecture se charge de rendre accessibles les bureaux de vote aux personnes handicapées. Les services logistiques se chargent des commandes et des livraisons du matériel électoral.

Et le jour du scrutin ?

Il s’agit essentiellement des personnels des mairies d’arrondissement, des gardien(nes) d’écoles, des agents de sécurité et de service, des standardistes et bien sûr des personnes qui sont chargées de tenir les bureaux : les présidents, assesseurs et agents de bureaux de vote. Ces derniers sont chargés de l’accueil et de l’orientation des électeurs. Ils doivent également vérifier que chaque électeur prend bien au moins deux bulletins, pour garantir le secret de son vote et passe par l’isoloir. Ils doivent aussi procéder au « nettoyage » très régulier des bulletins abandonnés dans les isoloirs par les électeurs. Enfin, ils ont le rôle de réorienter vers la mairie d’arrondissement les électeurs qui ne sont pas ou plus inscrits, situations qui peuvent aboutir devant un juge d'instance pour une réinscription immédiate. Enfin, tout au long de la nuit du dimanche au lundi, les agents du service d’actions de salubrité et d’hygiène désinfectent les bureaux de vote, notamment dans les écoles maternelles et élémentaires.

Le scrutin municipal se déroule les 9 et 16 mars, de 8h à 20h.

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris