«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Actualités

Conseil de Paris de juin 2012

crédits : Mairie de Paris
[18/07/2012]

Combien de logements sociaux construits, de kilos de déchets produits par chaque Parisien, de jours d'air pur à Paris ? Ce mois-ci, la collectivité parisienne présente ses comptes 2011 au Conseil de Paris. L'occasion pour les Parisiens de découvrir des données parfois surprenantes. Coup d'oeil en couleur sur quelques chiffres qui en disent long.

 

 

» Consulter l'ordre du jour du Conseil Municipal au format pdf 

» Consulter l'ordre du jour du Conseil Général au format pdf 

 

INFOGRAPHIE : Le compte administratif en quelques chiffres

Cliquez sur l'infographie ci-dessous pour la voir en grand format

 

Infographie : les chiffres du compte administratif 2012

 » Consulter les comptes administratifs 2011 au format pdf 

 

Crédit Municipal  Bernard Gaudillère: "Les crédits destinés à l'habitat indigne ne sont jamais discutés"
 65 millions de dépenses sociales supplémentaires

Lors de la traditionnelle conférence de préconseil, Bernard Gaudillère, adjoint au maire chargé du budget et des finances, a insisté sur les deux évolutions majeures qui caractérisent ces comptes 2011. D'une part, les dépenses liées à la péréquation ont doublé, passant de 86 à 170 millions d'euros. D'autres part, les dépenses sociales de la ville ont augmenté de 65 millions d'euros.

Pour ce qui est dépenses sociales, l'augmentation la plus significative concerne l'aide à l'enfance. "Le nombre de mineurs étrangers isolés a été multiplié par deux entre 2008 et 2011" a précisé Bernard Gaudillère, avant d'observer que Paris et la Seine-Saint-Denis était les deux seuls Départements français à assumer l'accueil de ces jeunes, qui arrivent bien souvent à la suite de crises internationales. La Ville discute d'ailleurs avec l'Etat afin de trouver un moyen de répartir plus équitablement ces charges nationales.

"Le logement reste notre priorité absolue"

Bernard Gaudillère a également observée que les 1000 immeubles insalubres rencensés en 2001 avaient tous été remis en état. "Ni Bertrand Delanoë ni moi n'avons jamais limité les crédits consacrés à la rénovation de l'habitat indigne" a-t-il martelé. "Cette tâche est ultraprioritaire et nous n'y dérogerons pas."

En 2011, la Ville de Paris a consacré 15 milions d'euros à la remise en état de l'habitat insalubre.

 


Bonus : le Bureau de l'habillement sous toutes les coutures

Depuis 2011, la collectivité présente également un rapport environnemental et un rapport social, lequel permet de revenir sur la vie et les conditions de travail des agents de la Ville au cours de l'année écoulée. L'occasion de faire un tour en coulisses pour visiter un endroit innatendu: le Bureau de l'habillement qui fournit leurs vêtements de travail à des centaines d'agents. Pour les curieux qui se demanderaient quelle est la pointure des chaussures exposées derrière Monsieur Siffany, il s'agit d'un 49.

 


Entrez dans le bureau de l'habillement par mairiedeparis

 

» Consulter le Rapport Social 2011 au format pdf 

» Consulter le Rapport Environnemental 2011 au format pdf

 

 

Les brèves du Conseil de Paris

 

Au menu des brèves du Conseil ce mois-ci : Carnavalet s'offre un lifting, le micro-crédit fait le maximum et le Jardin d'Acclimatation dit WI à l'Internet sans fil. Découvrez les grandes décisions et les petites délibérations qui refont la ville au quotidien. 

 

Crédit Municipal  Crédit Municipal: du nouveau pour les Parisiens surendettés
 

Nouveau : un coup de pouce aux personnes surendettées

En temps de crise, il devient de plus en plus difficile de rembourser ses crédits et des personnes déjà fragilisées peuvent rapidement se retrouver dans des situations critiques. En 2011, la Commission parisienne de suredenttement a ainsi traité près de 5500 dossiers. Or nombre de ces dossiers avaient déjà été déposés antérieurement. Paris a donc décider de créer, en partenariat avec la Banque de France, une plate-forme expérimentale visant à fournir un accompagnement technique aux personnes surendettées.

Pour obtenir un appui budgétaire ou juridique, ces dernières n'auront qu'à contacter le Crédit Municipal par téléphone qui fournira une réponse adaptée. Cet accompagnement devrait concerné 250 personnes en 2012 et Paris espère aider 500 personnes d'ici à 2013.

 

Un max de résultats pour le micro-crédit

Par ailleurs, pour aider les personnes exclues du système bancaire classique, la Mairie de Paris continue à soutenir un disposif de micro-crédit personnel.

Limités à 5.000€, ces prêts permettent aux Parisiens à bas revenus de concrétiser un projet d'insertion professionnelle ou sociale (permis de conduire, formation, etc.). Le Crédit Municipal leur laisse le temps ensuite de rembourser à leur rythme, sur une période pouvant s'étendre jusqu'à 36 mois.

Depuis la mise en place du dispositif en 2008, 1300 demandes ont été étudiées et 651 micro-crédits accordés. Cette mois-ci, le Conseil de Paris a reconduit ce dispositif. Objectif: accorder plus de 600 nouveaux micro-crédits personnels en 2012.

Montant de la subvention: 200.000€


» Consulter l'exposé des motifs de la délibération au format pdf 

 

 

Carnavalet  La Cours Louis XIV fait sa révolution au Musée Carnavalet


Aujourd'hui, quand le visiteur accède au musée Carnavalet, il a la mauvaise surprise de ne rien voir des façades de la Cours Louis XIV. Ces dernières années, les chutes de pierre ont en effet contraint la direction du musée à mettre en place des filets de protection qui ne laissent plus rien voir des sculptures et ornements imortalisées par le photographe Eugène Atget.

Bonne nouvelle : la restauration des façades va bientôt débuter. Au programme: travaux de maçonnerie, restauration des sculptures, des travaux de peintures et de menuiserie.

Mais avant de sortir les tournevis et rabots, des demandes d'autorisations préalables doivent être déposées, car l'édifice est classé monument historique depuis 1846. Le Conseil de Paris en a délibéré ce mois-ci.

Budget de l'opération : 2.100.000 €.

Travaux : rentrée 2013 - été 2014.

» Consulter l'exposé des motifs de la délibération au format pdf 

 

Femmes victimes  Un portable  pour les femmes en danger

 

Depuis 2002, Paris travaille à la prévention des violences conjugales et à la mise à l'abri des femmes qui en sont victimes. Cette politique franchit un pas supplémentaire avec le dispositif "Femmes en très grand danger".

Sur décision du procureur de la République, les femmes qui sont très fortement menacées se verront remettre un téléphone mobile grâce auquel elles pourront contacter directement la police via un circuit dédié. Ce système de télésurveillance sera accessible 7 jours/7 et 24 heures/24, de manière à secourir les victimes dans les plus brefs délais.

Expérimenté en Seine-Saint-Denis, ce dispositif est le fruit d'un partenariat entre le Parquet du Tribunal de Grande Instance, la Police Nationale, le Conseil Régional d'Ile-de-France, France Télécom-Orange, Mondial Assistance et le Centre d'Information des femmes et des familles).

Montant de la subvention: 14.578 €

» Consulter l'exposé des motifs de la délibération au format pdf 

 

 

Charles Trenet  Alzheimer : 2,5 millions pour les malades les moins aisés

Le schéma Gérontologique 2006-2011 "Paris et ses aînés" prévoyait la mise en place de 300 nouvelles places en Centres d'Accueil de Jour (CAJ). Fin 2012, cet objectif sera atteint.

Mais ce n'est pas tout. Depuis 2004, la ville soutient également les malades et leurs familles par le biais d'une aide financière. Il faut en effet savoir qu'une journée en CAJ représente un coût de 65€. Grâce à l'aide extra-légale accordée par la capitale, les malades les plus modestes peuvent accéder à ces centres pour un coût trois à quatre fois moins élevé.

Cette année, la contribution du département de Paris s'établira à 2.551.482 €.

» Consulter l'exposé des motifs de la délibération au format pdf 

 

 

Sida en Afrique  Sida: Paris aide l'Afrique dans son combat
 

Le Sida continue à faire des ravages, avec plus de 33 millions de malades sur la planète, et Paris ne relâche pas son engagement.

Ce mois-ci, une trentaine de délibérations concernait ainsi des subventions accordées par la Ville à des associations qui agissent en Afrique pour faire barrage au virus et apporter une aide aux populations locales. Quelques exemples, entre autres :

-180.000€ à Sida Info Service pour son action au Maroc et au Sénégal;

-100.000€ à Fonds Solidarité Sida Afrique pour la lutte menée au Togo et en Côte d'Ivoire;

-10.000€ à Clowns sans Frontière pour le travail mené en Afrique du Sud.


» Consulter l'exposé des motifs de la délibération (Sida Info Service) au format pdf 

» Consulter l'exposé des motifs de la délibération (Fonds Solidarité Sida Afrique) au format pdf 

» Consulter l'exposé des motifs de la délibération (Clowns sans frontière) au format pdf 


Les délibérations "2012DGRI14" à "2012DGRI49" sont toutes consacrées à la lutte contre la pandémie en Afrique. Retrouvez-les dans l'ordre du jour du Conseil de Paris.

» Consulter l'ordre du jour du Conseil Municipal au format pdf 

 

Déchets  Le Jardin d'Acclimatation dit WI à Internet 

 
Grâce à Paris ville numérique, la capitale compte déjà 430 bornes Wifi sur 290 sites municipaux, soit autant de points de connexion internet gratuits.

Cette fois, c'est le Jardin d'acclimatation qui s'y colle. Entre une balade à dromadaire, un tour à la ferme et une visite en train, les promeneurs pourront donc accéder gratuitement au réseau Wifi de Paris avec leur ordinateur portable, leur smartphone ou leur tablette. Histoire de prendre une petite bouffée de numérique après un bon bol d'air.

La Convention soumise entre la Ville et le Jardin d'acclimatation sera établie jusqu'au 5 décembre 2015.

» Consulter l'exposé des motifs de la délibération au format pdf 

 

Des projets près de chez vous

Tous les mois, retrouvez sur Paris.fr la carte des grands projets votés au Conseil du Paris: un gymnase, une piscine, une prolongation de métro, l'avenir se dessine au coin de la rue.


View Des projets près de chez vous : Conseil de Paris, juin 2012 in a larger map

 


 

25 avenue Maréchal Franchet d’Esperey

 

16e : Un gymnase détruit et deux autres construits

Dans le cadre des opérations de modernisation du stade Roland Garros le gymnase « Fond des Princes » a été détruit. Paris souhaite néanmoins maintenir l'offre sportive dans le 16e arrondissement. Deux nouveaux gymnases vont donc être bâtis à cette fin:

un gymnase de 2000m2 Stade Géo André

Ce gymnase remplacera une tribune délabrée du Stade Géo André, lequel accueille actuellement le Stade Français. Au programme : hand-ball, basket-ball, volley, badminton, tennis, etc. Cet équipement permettra également de répondre aux besoins des scolaires situés à proximité.

-Où : 2 rue du Commandant Guilbaud

-Combien : 8 millions d’euros

-Quand : ouverture à l’été 2015

» Consulter la délibération "Gymnase Stade Géo André" au format pdf


un gymnase de 3000m2 sur le stade Suchet (photo ci-dessus)

S’y ajoutera un terrain de sport couvert de 670m2.

-Où : avenue Maréchal Franchet d’Esperey

-Combien : 12 millions d’euros

-Quand : ouverture à l’été 2015

» Consulter la délibération "gymanse Stade Suchet" au format pdf


A noter: Ces deux gymnases répondront aux normes HQE et aux objectifs d’accessibilité pour les personnes handicapées.

 

 

la Tour Eiffel (Google Street View)

 7e: La Tour Eiffel prend racine

La Tour Eiffel n'a pas toujours fait l'unanimité. Maupassant aimait y déjeuner parce son restaurant était le seul endroit d'où l'on était sûr de ne pas la voir. Depuis, ça va mieux: aux heures de pointe, la dame de fer attire jusqu'à 30 000 visiteurs. Mais depuis les années 50, rien n'a changé pour accueillir les curieux venus du monde entier pour visiter ce chef-d'oeuvre d'ingénierie et d'architecture.

Ce mois-ci, le Conseil de Paris a donc voté le lancement d'un appel d'offres pour étudier l'extension de la Tour Eiffel en sous-sols. Le titulaire du marché devra proposer deux scénarios d'aménagement. Objectif: regrouper les caisses qui se trouvent actuellement aux pieds de la tour, améliorer l'accueil des visiteurs qui patientent parfois des heures et faciliter l'accès de la Tour aux personnes souffrant d'un handicap.

» Consulter la délibération au format pdf 

 


72 rue Max Dormoy

 

18e: 17 logements sociaux remis en état

En début d’année, la Mairie a acquis un immeuble 72 rue Marx Dormoy pour 2,25 millions d’euros. L’objectif : remettre en état 17 logements sociaux et 2 locaux d’activité qui s’y trouvent.

Pour ce faire, le Conseil de Paris a voté la cession de ce bien à la SOREQUA (Société de Requalification des Quartiers Anciens) qui a pour tâche de traiter l’habitat insalubre ou dégradé et de requalifier les quartiers anciens qui se trouvent dans la capitale.

Par ailleurs, ce Conseil a été l’occasion de confier 4 parcelles supplémentaires à la SOREQA :

-un hôtel meublé de 35 chambres, 7 rue Caplat (18e);
-un immeuble de 24 petits logements situé 6-8 Cité Germain Pilon (18e);
-deux parcelles comportant 61 logements au 40-44 rue Max Dormoy (18e);
-une douzaine de logements  situés 23 rue de Meaux.

» Consulter la délibération au format pdf 

 

Sous le métro la Chapelle

 

18e : panier à trois points à la Chapelle

Le basket-ball est un sport simple qui se joue à la main et auquel les Américains gagnent toujours à la fin. Généralement, il se pratique en salle et sur un parquet. Mais on peut aussi s’y adonner dans la cour de son collège ou dans la rue. Bientôt, on pourra même dunker sous les voutes du Métro la Chapelle.

En effet, le Conseil a voté ce mois-ci une subvention pour la construction de deux terrains de baskets. L’opération représente un coût total de 157.000 euros, co-financé par les mairies du 10ème et du 18ème.

-Où : Sous le Métro

-Combien : 64 865  euros de subvention

» Consulter la délibération au format pdf 

 

 


Butte Chaumont (Google Street View)

 

19e: Les Buttes-Chaumont s’achètent des conduites

Les Buttes, c’est un petit coin de verdure, un lieu de balade et de pic-nique, de farniente ou de sport, un bout de nature en plein Paris… Une nature créée de toute pièce par la main de l’homme.

Ces ruisseaux et ces lacs qui font la joie des promeneurs et des pêcheurs ne coulent d’ailleurs pas de source. Ainsi, l’ensemble des conduites d’eau qui ont atteint un âge canonique vont être remplacées. Ces travaux permettront au passage d’économiser un million de mètres cubes d’eau non-potable par an.

De même, les allées de circulation du parc seront remises en état. Avis aux joggers et aux jeunes parents qui ont le courage de gravir les côtes des Buttes avec leur poussette - l'équivalent pour le Parisien du Mont Ventoux pour le cycliste du tour de France.

-Où : rue Manin, rue de Crimée et rue Botzaris

-Combien : 2,570 millions d’euros 

» Consulter la délibération au format pdf 

 

 


 

96 rue Didot

 

14e : l’ancien l’hôpital Broussais se refait une santé

Depuis 2010, toutes les activités hospitalières de Broussais ont été transférées. Reste un site destiné à accueillir un établissement pour personnes âgées, un centre culturel et des logements. Las, l'endroit est enclavé, insuffisamment ouvert sur la ville et pourvues de voies de circulations inadaptées.

Le Conseil a donc approuvé ce mois-ci divers aménagements pour remédier à cette situation.

Phase 1 : Création de nouvelles voies et de divers réseaux, réaménagement de la rue des arbustes, création d’un parvis situé en face du centre culturel

-Où: 96 rue Didot

-Combien : 16,35 millions d’euros

-Quand : achèvement des travaux fin 2014


Phase 2 : Aménagement d’une promenade plantée, réhabilitation du square Aurguste Renoir, réaménagement de la rue des Mariniers.

-Où: 96 rue Didot

-Combien : 16,75 millions d’euros

-Quand : 2015 à 2016

» Consulter la délibération au format pdf 

 

 

 

3 avenue Maurice d’Ocagne

 

14e : le skate-park du CS Jules Noël tient sa rampe (14e)

-Où : 3 avenue Maurice d’Ocagne

-Combien : 64.250 euros de subvention

» Consulter la délibération au format pdf 

 

11 rue claude Decaen

 

 12e : Un jardin qui sent bon le métropolitainAutrefois, Jacques Dutronc suppliait les promoteurs d’épargner un petit jardin du côté de la Chaussée d’Antin.  Là, c’est un jardin qui repousse le béton dans le 12e.

En effet, le Conseil de Paris signe ce mois-ci une convention avec l’association "Graine de Partage" qui va créer de toute pièce un jardin partagé sur une parcelle de près de 500m2 qui se trouve le long de la petite ceinture, au 11 rue Claude Decaen.

Ce jardin sera ouvert au public et l’association y organisera des événements et accueillera des scolaires, de la maternelle jusqu’au collège. Des bacs surelevés seront mis en place pour permettre aux enfants, aux seniors et aux personnes handicapées de jardiner . Des nichoirs seront disposés pour les oiseaux et les insectes seront également les bienvenus, avec l’installation de nids prévus rien que pour eux. A vos pelles et rateaux, Paris refleurit au coin de la rue.

» Consulter la délibération au format pdf 

 

L´entrée de la ligne 14 à St Lazare

 

Refonte des stations de la ligne 14 : les Parisiens ont la parole

D’ici à 2017, la ligne 14 doit être prolongée vers Mairie de Saint Ouen, grâce notamment à la construction d’un tunnel de près de 6 kilomètres. D’autres tronçons sont prévus par la suite vers Saint-Denis au Nord et Orly au Sud. L’objectif : déssaturer la ligne 13. La conséquence : une explosion de la fréquentation de la ligne 14, avec 30 000 voyageurs par heure attendus aux heures de pointe en 2020.

Les stations Olympiades, Cours Saint-Emilions, Bercy, Pyramides, Madeleine et Saint-Lazare vont donc etre remaniées pour pouvoir absorber cet afflux d’usagers et garantir leur sécurité. Mais avant que les modifications ne soient mises en oeuvre, les usagers sont appelés à donner leur avis. Pour s’informer, ils disposeront de panneaux d’exposition dans les mairies du 1er, 8ème, 9ème, 12ème et  13ème arrondissement. Libre à eux de laisser suggestions et avis sur des registres prévus à cet effet.  De même, des dépliants seront distribués. Enfin, les internautes pourront se rendre sur www.adapter-les-stations-de-la-ligne14.com pour se faire entendre.

La parole est à prendre, servez-vous!

» Consulter la délibération au format pdf 

 

En ce moment

Les précédents conseils