«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Signature de la charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes

OEFH
[21/10/2011]

Le Conseil de Paris a décidé, au cours de sa séance du 18 décembre 2007, l’adhésion à la Charte Européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale. Paris rejoint ainsi Athènes, Vienne, Bilbao, Florence, Nantes, Rennes et de plus de cinq cents collectivités signataires.

En signant cette Charte, initiée par le Conseil des Communes et des Régions d’Europe (CCRE), les villes et autres collectivités territoriales s’engagent à mettre en œuvre, à leur échelle, une démarche globale et concrète pour affirmer l’importance pour la démocratie de garantir l’égalité des femmes et des hommes.

Que dit la Charte ?

Elle rappelle tout d’abord les 3 grands principes qui doivent inspirer l’action des autorités locales signataires :

1. - participation équilibrée des femmes et des hommes dans toutes les sphères de décision 

2. - élimination des stéréotypes sexués susceptibles d’influer sur les comportements et l’action publique

3. - intégration du « genre » dans l’ensemble des politiques et dispositifs publics (c'est-à-dire : s’intéresser à la construction des rôles sociaux, masculin et féminin, dans les actions conduites et à l’égalité de traitement des femmes et des hommes).

Qu’est-ce que cela signifie pour la Ville de Paris et ses habitants/es ?

La Ville de Paris, en signant cette Charte, s’engage comme les autres collectivités signataires, à concevoir et mettre en œuvre un plan d’action dans les deux ans  à venir.

Aujourd’hui, Paris a déjà fait la moitié du chemin. En effet 

 

[ - La Ville met en œuvre des actions d’éducation à l’égalité des jeunes, filles et garçons, de lutte contre les violences faites aux femmes, d’accès aux droits des femmes, d’amélioration de leur visibilité  et soutient les associations  qui oeuvrent en ce sens

[ - La Ville emploie quelque 45 000 agents, femmes et hommes, pour lesquels un Plan d’égalité professionnelle a été lancé. Les questions de mixité des métiers, recrutement, promotion, formation, gestion du temps de travail… sont à l’ordre du jour.

Reste l’autre moitié pour laquelle des progrès restent à faire :

[ - La Ville assure des services à la population : éducation, action sociale, culture, sport, lutte contre les violences… demain, l’ensemble de ces services devront prendre en compte da façon plus précise les besoins et les aspirations des femmes et des hommes, comme des jeunes, filles et des garçons.

[ - de même que, dans ses fonctions de planification, d’urbanisme et de soutien au développement économique, la Ville devra garantir la prise en compte des problématiques et des souhaits différenciés des femmes et des hommes.

Comme  la mise en place de dispositifs durables « sensibles au genre », c'est-à-dire qui prennent en compte, de façon pragmatique, les relations sociales et les inégalités entre les sexes dans les politiques publiques. Au final, c’est une « ville égalitaire » qui verra le jour

L’adoption de la Charte et la conception d’un Plan d’action pour l’égalité des parisiennes et des parisiens, dans tous les champs d’intervention de la collectivité, constitueront une étape nouvelle dans le travail mené sur l’égalité à Paris qui viendra s’inscrire dans la durée comme dans d’autres villes d’Europe.

En ce moment

  • Journée de la Femme au Patronnage Laïque
    Les Femmes et l'Argentine à l'honneur !

    Ce n'est pas parce que c'est le 8 mars que le Patronage Laïque Jules Vallès organise une journée consacrée aux femmes et à l'Argentine. En effet, ce nouvel équipement promeut les valeurs laïques et républicaines et par conséquent l'égalité femmes-hommes. Le 8 mars, c'est toute l'année au Patronage Laïque ! 


  • Violences conjugales: un nouveau dispositif d'urgence

    En France, une femme meurt tous les quatre jours sous les coups de son conjoint. Pour venir en aide aux femmes en très grand danger (FTGD), un nouveau dispositif d’urgence parisien vient d’être mis en place.