«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Les premières actions de l'Observatoire

OEFH
[03/08/2011]

Depuis 2002, l’Observatoire s’est lancé dans un certain nombre d’actions de longue haleine, déclinées de façon thématique. les principales sont les suivantes.

 

Puce municipalité Le soutien à l'activité et l'emploi des parisiennes

La Ville de Paris apporte une attention particulière à l’insertion socioprofessionnelle des femmes en situation de précarité et les plus éloignées du marché du travail, et notamment des femmes en situation de monoparentalité.

À cette fin, l’Observatoire soutient en lien, selon le cas,  avec la DPVI (Délégation à la Politique de la Ville et à l’Intégration), la DASES (Direction de l’Action sociale, de l’Enfance et de la Santé)  et la DDEEES (Direction du Développement économique, de l’Emploi et de l’Enseignement supérieur), des parcours d’insertion socioprofessionnelle. Ces dispositifs répondent au plus près aux besoins des femmes en les accompagnant dans toutes les étapes du parcours. Ils intègrent des actions linguistiques et préqualifiantes, de redynamisation et d’estime de soi, dans le cadre d’un accompagnement global. Ces parcours favorisent l’accès aux dispositifs de droit commun en matière de formation qualifiante et d’emploi.


Quelques chiffres :
Le pourcentage de femmes actives n’a cessé de progresser : 87% en 2006.
Le taux d’activité des femmes est inférieur à celui des hommes, quelle que soit la classe d’âge.
21,4% des femmes actives ayant un emploi sont à temps partiel contre 10,9% pour les hommes.
1 mère de famille sur 4 est en situation de monoparentalité.

Puce municipalité L'égalité professionnelle au sein de la Ville de Paris

Depuis 2006, la municipalité parisienne met en œuvre un plan d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes en direction de ses 51 240 agents (au 31 décembre 2010), 55,5% de femmes et 44,5% d’hommes. Les dispositions de ce plan s’articulent autour de cinq grands axes d’actions et visent l’application de l’égalité de traitement des femmes et des hommes à tous les niveaux du parcours professionnel : recrutement,  formation, déroulement de carrière, promotion, rémunération, droits à la retraite, ainsi qu’une représentation équilibrée dans les instances de décision.

Consolider la politique engagée
La Mairie de Paris a décidé de se doter d’un critère de compétence sociale égalité professionnelle à destination tant de ses services centraux que de ses directions.
Les 210 actions définies dans les plans d’actions des directions se déploient autour de cinq axes d’intervention :
- Renforcer la mixité des métiers
- Développer une culture d'égalité dans les pratiques de management
- Accompagner le déroulement de carrière 
- Assurer une représentation équilibrée des femmes et des hommes dans tous les niveaux d’encadrement et lieux de décision
- Tenir compte des contraintes d'articulation des temps de vie professionnelle et de vie privée dans l'organisation du travail.

Puce municipalité La lutte contre les violences

La lutte contre les violences faites aux femmes constitue l’un des axes prioritaires de la politique municipale.
Sur ce sujet, l’action de l’Observatoire se traduit par :
- des campagnes d’information grand public ;
- des actions de sensibilisation et de prévention (femmes, jeunes notamment) dans les arrondissements parisiens ;
- la création d’un lieu d’hébergement pour les Parisiennes victimes de violences conjugales.
Une coopération concertée

Depuis 2009, les violences faites aux femmes font partie des objectifs prioritaires du Contrat de sécurité de la Ville de Paris et des Contrats de sécurité d’arrondissements, qui impliquent à la fois le. Préfet, le Procureur, le Préfet de police, le Recteur de l’Académie et le Maire. Pour ce faire, l’Observatoire renforce les capacités d’action des «réseaux d’aides aux victimes», créés par la Ville, et stimule la prévention des violences dans les arrondissements. Pour l’ensemble des actions, l’Observatoire développe des partenariats la Direction de la Prévention et de la Protection,  la Direction des Usagers, des Citoyens et des Territoires,  la Direction de l’Action Sociale, de l’Enfance et de la Santé, et  la Direction des Familles et de la Petite Enfance.

Quelques chiffres :
- En France, 1 femme meurt tous les 2,5 jours sous les coups de son conjoint.
- À Paris, chaque année, environ 3 600 faits de violence commis au sein du couple sont déclarés à la police.
- Environ 45 000 femmes  victimes n’osent pas porter plainte.


Puce municipalité La lutte contre les prostitutions et les nouvelles formes d'esclavage


En matière de prévention et d’accompagnement des personnes prostituées, la Ville de Paris a fait le choix d’agir en complément de l’État dont c’est la compétence première. À cet égard, la Ville met l’accent sur les mesures en direction des jeunes prostitué-e-s majeur-e-s et des personnes victimes de la traite des êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle ainsi que des populations prostituées spécifiques : femmes chinoises et transgenres, notamment.

L’Observatoire déploie son action en soutenant les associations spécialisées qui œuvrent sur des projets spécifiques : accès aux droits et à la santé, accompagnement juridique et administratif, insertion sociale et professionnelle allant du linguistique aux formations qualifiantes pour les personnes souhaitant sortir de la prostitution. Il soutient aussi des solutions d’hébergement notamment à destination des jeunes majeur-e-s dans le cadre d’un accompagnement social visant à la sortie de prostitution.

Quelques chiffres :
- On évalue à 20 000 le nombre de personnes prostituées sur la voie publique en France, dont la moitié à Paris.
- 80 % d’entre elles seraient victimes de la traite des êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle et seraient majoritairement  étrangères, notamment originaires de Roumanie, Bulgarie, Sierra Leone, du Nigeria ou du  Cameroun.
- On note un rajeunissement significatif de la population prostituée.

 

Puce municipalité Initiatives et mobilisations

8 mars, Journée Internationale des Femmes

Chaque année le 8 mars, la Journée Internationale des Femmes est célébrée dans le monde entier.
Depuis 2002, la Ville de Paris s'associe à cet hommage international en organisant, par l'intermédiaire de l'Observatoire, une grande manifestation culturelle et socioculturelle à l’attention des Parisiennes et des Parisiens. De nombreuses animations (rencontres, théâtre, débats, expositions…) organisées par les services de la Ville, les mairies d'arrondissement et les associations ont permis aux Parisiennes et aux Parisiens de s'informer, d'échanger, de débattre et de proposer des actions sur tout ce qui touche aux sujets d'égalité entre femmes et hommes à Paris.
2010 a été l’occasion de fêter un double anniversaire :  les 100 ans de la Journée Internationale des Femmes créée en 1910 à Copenhague par Clara Zetkin, journaliste et femme politique allemande et les 40 ans du Mouvement de Libération des Femmes né des événements de mai 68.


25 novembre : Journée Internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

Le 17 décembre 1999, l’Assemblée Générale des Nations Unies a proclamé le 25 novembre, Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.
La Ville de Paris affirme son engagement et participe à la sensibilisation de l’opinion publique à toutes les formes de violence à l’encontre des femmes. L’Observatoire déploie de nombreuses initiatives pour soutenir cette action : rencontres-débats, expositions, projections de films…
Mairies d’arrondissement et associations sont chaque année plus nombreuses à se mobiliser.

 

Puce municipalité Autres actions de l'Observatoire

 L’Observatoire conduit en continu une politique active de soutien aux projets des associations parisiennes qui œuvrent en faveur des droits des femmes et de l’égalité.
 Il procède à la constitution d’un fond de ressources documentaires et d’animation à destination du réseau des référent(e)s égalité femmes/hommes de la Ville.
 Il lance d’autres projets :
- la mise en place de plates-formes d'information et de soutien aux femmes dans les quartiers ;
- la création d’un espace culturel destiné à rendre visible la place des femmes sur les plans historique, social et artistique ;
- l'amélioration de l'information et de l'accueil des Parisiennes pour l'IVG ;
- la sensibilisation des jeunes à l’égalité entre les sexes (respect mutuel filles/garçons, diversification des choix d’orientation des filles…).
Tous ces projets sont menés en partenariat avec les services de la Ville, les mairies d’arrondissement mais aussi avec les partenaires de la Ville : les services de l’État, les associations parisiennes, l’APUR…

En ce moment