«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Le Plan de réhabilitation et d'humanisation des foyers de travailleurs migrants

Mairie de Paris
[18/12/2013]

La Ville de Paris a décidé de reprendre en 2005 la conduite du plan de réhabilitation et d'humanisation des foyers de travailleurs migrants jusqu’alors piloté par l’État.

 

» Consulter la fiche - Les foyers de travailleurs migrants - au format pdf 

 

Quarante-six foyers de travailleurs migrants sont présents dans différents quartiers parisiens pour un total de 8700 lits.

Ces foyers, construits pour la plupart dans les années 70, sont en majorité vétustes et n'offrent pas les conditions de vie auxquelles peuvent légitimement aspirer leurs résidents. Vingt-cinq foyers, identifiés comme prioritaires, doivent faire l'objet d'une réhabilitation pour donner à chacun des conditions de vie dignes au sein d'un logement individuel et autonome. 10% des logements seront alors accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Entre 2005 et 2013, 25 foyers ont fait l'objet d'un financement et 21 nouvelles résidences sociales de desserrement ont été créées.

Les résidences sociales Argonne (19e) Commanderie (19e) et Tillier (12e) ont d’ores et déjà été livrées et 11 foyers sont actuellement en travaux ( Procession, Fort de Vaux, Fontaine au Roi, Muriers, Tolbiac, David d’Angers, Réginaldo, Violet, Arbustes, Vincent Auriol et Amandiers Troènes.

La réhabilitation des foyers est réalisée en concertation avec l'ensemble des acteurs : gestionnaires, propriétaires, Ville de Paris et représentants des résidents élus selon un protocole électoral réactualisé en octobre 2008. Depuis lors, 28 élections ont eu lieu et plusieurs processus électoraux sont en cours qui permettent de renforcer la légitimité de la parole des résidents.

La réhabilitation des foyers constitue aussi l'occasion d'amplifier le volet social, économique et culturel à destination des résidents (accompagnement social notamment par l'accès aux droits, l'alphabétisation, le co-développement, la prévention santé, etc.) et surtout d'intégrer totalement les foyers à la vie des quartiers auxquels ils appartiennent.

En 2013, la Ville de Paris a initié, en partenariat avec l’UNAFO (union professionnelle du logement accompagné) et grâce à un financement du Fonds Européen d’Intégration et de la CNAV Ile-de-France, un projet qui vise à apporter à 80 résidents de foyers travailleurs migrants, âgés de 60 ans et plus, ressortissants du Maghreb, de l’Afrique subsaharienne et de l’Asie du Sud Est, un « bilan-accompagnement» portant sur l’ensemble de leurs besoins, en matière de santé, de lien social, d’accès aux droits, d’autonomie, et d’identifier des réponses concrètes et rapides d’amélioration. Il s’agit d’identifier les besoins des résidents les plus vulnérables dans les foyers retenus pour ce projet par les gestionnaires et de mettre en œuvre rapidement des actions individuelles concrètes pour chaque résident en fonction des besoins identifiés. L’engagement affiché dans le projet est de réaliser au moins une action concrète susceptible d’améliorer la vie quotidienne de chaque personne âgée en impliquant le droit commun. 


Pour en savoir plus, cliquez ici 

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris