«« retour

Partager | Imprimer | A+ | A- | A=

Le budget primitif 2009

Le premier budget d'une nouvelle étape

L’exigence du développement durable

Notre ville compte parmi les métropoles engagées sur la voie du développement durable. Le budget 2009, qui sera le second exercice de mise en œuvre du Plan Climat, traduit cette détermination municipale.


Si les actions menées en matière d’aménagement et de déplacements sont les plus visibles, les mesures concrètes qui en découlent se retrouvent dans tous les secteurs de l’action municipale et sont recensées dans le Bleu budgétaire communiqué au Conseil de Paris, qui constitue l’outil adéquat d’indentification et de suivi des moyens affectés à la mise en œuvre du Plan.


L’Agence Climat, guichet unique au service des Parisiens offrant diagnostic et accompagnement des travaux, sera créée en 2009 : les crédits permettant les études préalables à son lancement ainsi que son portage juridique sont prévus au budget.


Les opérations incitatives et pédagogiques envers les citoyens que met en œuvre la municipalité, comme les Journées pour l'énergie et le climat seront évidemment reconduites en 2009 compte tenu du succès qu’elles rencontrent auprès des Parisiens. Elles seront complétées par l’opération dite « 1 million d’ampoules LED », qui permettra aux  Parisiens de venir échanger- ou acheter, pour un euro symbolique- leurs ampoules énergivores contre des produits LED à basse consommation. Ces opérations s’appuieront d’une part sur les partenaires traditionnels de la Ville, dont l’ADEME, et d’autre part sur des partenariats renforcés avec un secteur privé en pleine expansion. Ainsi, plus de 6 M€ de financements pourraient être apportés par ces partenaires pour cette opération.


Les opérations de diagnostic et de performance énergétique des équipements municipaux se poursuivront au budget 2009, pour un montant de 500 000 € ; le diagnostic des 1.500 équipements restant devrait être achevé à fin 2010. La Ville prolongera son partenariat avec l’ANAH à hauteur de 6,1 M€ de subventions, afin notamment de financer 20% des travaux décidés par toute copropriété pour répondre aux objectifs de consommation énergétique.


Le développement durable passe également par la végétalisation de l’espace public et le bien-être des Parisiens. Entre 2001 et 2008, 31,6 hectares d’espaces verts supplémentaires ont été ouverts au public, soit trois fois plus que durant la précédente mandature. L’effort ainsi engagé sera poursuivi, avec 30 hectares ouverts d’ici à 2014, et, dès 2009, 13,3 M€ en AP et 8,2 M€ en CP y seront consacrés.


Pour lutter contre toutes les formes de pollution, la Ville élaborera un « Plan de réduction du bruit » ; la subvention à Airparif sera augmentée de 45 000 € ; une Conférence « Ondes et santé » sera tenue ; de nouvelles études sur le développement du bio dans les cantines ou la qualité de l’air seront lancées


La question du développement durable ne saurait être complète sans aborder la gestion de l’« eau », et en particulier la réforme du service public de production et de distribution. Le budget 2009 traduit cet engagement pris devant les citoyens, en inscrivant les crédits nécessaires à la création de l’EPIC au printemps. Ce regroupement de la chaîne de production et de distribution sous l’égide d’un établissement public municipal sera pleinement effectif à compter du 1er janvier 2010. Dès lors, les gains de rationalisation obtenus sur ce périmètre élargi permettront de garantir aux Parisiens la stabilité en euros courants de la part correspondante du prix de l’eau.

Mise à jour le : 25 mars 2009
La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris