«« retour

Sources généalogiques

  • Etat civil reconstitué (XVIe siècle - 1859)

    Tous les registres paroissiaux de baptêmes, mariages et sépultures, établis avant 1792, et tous les registres d'état civil dressés avant 1859 dans les 12 anciens arrondissements parisiens et dans les communes de la banlieue intégralement annexées en 1860 ont disparu en mai 1871 dans les incendies qui ont ravagé les Archives de la Seine et le Palais de justice de Paris. On estime à huit millions le nombre d'actes détruits.

    >> Consulter le fichier alphabétique reconstitué en ligne

    >>Lire la suite
  • Etat civil parisien 1860-1902

    Les registres d'actes et leurs clefs d’accès, les tables alphabétiques, sont classés par tranches chronologiques, le plus souvent décennales (1860-1872, 1873-1882, 1883-1892, 1893-1902). Les tables décennales et les registres d'actes sont consultables en ligne.

     

    >> Consulter l'état civil en ligne

    >>Lire la suite
  • Registres de catholicité (1791-1909)

    A Paris, la destruction de l’état civil de la période 1793 à 1859 a placé au premier rang les registres paroissiaux en tant que véritable source de substitution pour retrouver l’état civil et la filiation des personnes.
    Afin de combler les lacunes de l’état civil parisien, l'archevêché de Paris a déposé aux Archives de Paris les registres de catholicité tenus dans 83 paroisses ordinaires ainsi que dans 21 paroisses hospitalières et dans la chapelle de la prison Saint-Lazare.

    >>Lire la suite
  • Dénombrements de population

    Les recensements quinquennaux de population n'ont donné lieu à Paris à l'établissement de listes nominatives qu'à quatre reprises : en 1926, 1931, 1936 et 1946.

    >>Lire la suite
  • Enfants trouvés - Enfants assistés

    Initiée par saint Vincent de Paul, l'assistance aux enfants trouvés, abandonnés et aux orphelins est assurée sous l'Ancien Régime par plusieurs établissements hospitaliers qui fusionnent en 1838 pour prendre le nom d’hospice des enfants trouvés et orphelins puis vers le milieu du XIXe siècle, de Service des enfants assistés au sein de l’administration de l’Assistance publique, et ce jusqu’en 1961. C’est alors au tour de la préfecture de la Seine de se charger de la gestion des enfants assistés, puis à partir de 1985 du département de Paris. On parle aujourd’hui de l’Aide Sociale à l’Enfance.

    >>Lire la suite
  • Listes électorales

    Les listes électorales politiques sont classées chronologiquement puis dans l'ordre des arrondissements. On relève de nombreuses lacunes dans la seconde moitié du XIXe siècle, seules les années 1871 et 1892 réunissent toutes les listes de tous les arrondissements.>>Lire la suite
  • Archives militaires Recensement-Recrutement militaire

    Les listes de recensement militaire recensent les jeunes hommes habitant Paris lors de leur vingtième année susceptibles d’être recrutés pour le service militaire.

    Les registres matricules du recrutement militaire renseignent sur l’ « état signalétique et des services militaires » de chaque conscrits qui ont effectué leur service militaire.

    >>Lire la suite
  • Pompes funèbres

    Les documents nominatifs de l’ancien service municipal des Pompes funèbres récemment versés aux Archives de Paris sont une source précieuse pour vos recherches généalogiques : retrouver la trace d’une personne décédée à Paris à partir des répertoires de décès, ainsi que son lieu d’inhumation en consultant les registres de convois et de transport de corps. En effet ceux-ci fournissent des pistes de recherche concernant les défunts : nom, date du décès et éventuellement le cimetière d’inhumation.>>Lire la suite
  • Successions : déclarations et tables de décès

    Les déclarations de succession et les tables de décès qui en constituent les clefs d’accès sont des documents d’un intérêt majeur pour reconstituer une histoire familiale et évaluer les patrimoines. Tenues par les bureaux de l’Enregistrement et conservées depuis la fin du XVIIIe siècle, elles peuvent pallier les lacunes de l’état civil parisien jusqu’à la décennie 1860.

    >>Lire la suite
La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris