«« retour

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

La ville de Paris aide les salles indépendantes et Art et Essai parisiennes

19/12/2006

En 2006, la Ville de Paris a aidé à hauteur de 900.000 € (contre 210.000 € en 2002) les salles indépendantes et Art et Essai parisiennes.


Paris dispose aujourd’hui d'un patrimoine de salles de cinéma exceptionnel. On dénombre 88  établissements cinématographiques (376 écrans, dont 150 écrans indépendants et 89 classés Art et Essai) et 27 millions de spectateurs, soit 16% des entrées nationales (chiffres 2005).

Les salles indépendantes jouent un rôle primordial d’animation et de proximité dans les quartiers, mais demeurent fragiles. Pour les accompagner dans leur action, la Ville de Paris a mis en place plusieurs outils et notamment un dispositif financier qui a quadruplé en 4 ans.

Les actions menées par la Ville de Paris depuis 2002 sont de trois ordres :


1. PRESERVER LES SALLES INDEPENDANTES ET ART ET ESSAI

La Ville de Paris soutient activement le parc des salles indépendantes et Art et Essai parisiennes à travers des subventions d'équipement pour la modernisation et la rénovation des salles, et des subventions de fonctionnement pour l'animation de celles-ci (cf annexe 1). Plus de 40 salles sont régulièrement aidées pour un montant moyen de 25.000 € par an.

Le soutien aux établissements parisiens indépendants et Art et Essai est naturellement mis en place dans le respect du cadre réglementaire imposé aux collectivités locales et, notamment, dans le respect de la loi relative à la démocratie de proximité du 27 février 2002. (cf annexe 2).

Ce soutien s’inscrit dans le cadre d’une concertation que la Ville de Paris, le Centre National du Cinéma et la Direction Régionale des Affaires Culturelles ont mené activement.


2. ENCOURAGER LA FREQUENTATION AVEC :

• 3 jours 3 € - fin août
Créé en 2002, 3 jours 3 €, a accueilli, cette année, plus de 308.000 spectateurs (+8% par rapport à 2005).

• L’éducation au cinéma : découvrir le cinéma et la salle de quartier.
Depuis 2002, la Mission Cinéma de la Mairie de Paris soutient, en temps scolaire, le développement des dispositifs « Ecole et cinéma » et « Collège au cinéma » en partenariat avec le Ministère de l’Education Nationale et le Ministère de la Culture. Plus de 40.000 enfants (+100% en 4 ans) ont, cette année, participé à ce dispositif.

• Mon 1er Festival – dernière semaine d’octobre (pendant les vacances scolaires)
Un festival unique à l’attention des jeunes spectateurs (3-15 ans), de leurs familles et des centres de loisirs de la Ville de Paris à un tarif de 4 € la séance, dans 7 salles de cinéma Art et Essai. Cette année, le Festival a accueilli 8.000 spectateurs.

• Paris Cinéma – 10 jours en juillet

Crée en 2003, Paris Cinéma rend accessible au plus grand nombre, à une période de faible fréquentation, un cinéma de qualité, à travers une politique tarifaire de 4 €, en présence de cinéastes et des équipes artistiques. Cette année, le Festival a accueilli 70.000 spectateurs.


3. REEQUILIBRER GEOGRAPHIQUEMENT LE PARC DE SALLES.

Le Louxor (10ème arrondissement)

Le Louxor, ancien Palais du Cinéma, est un bâtiment situé à l’angle du boulevard Magenta et du boulevard de la Chapelle dans le 10ème arrondissement. Les façades et la toiture ont été inscrites à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques par arrêté du 5 octobre 1981.

Désaffecté et laissé à l’abandon depuis 1987, cet élément remarquable du patrimoine parisien a été racheté par la Ville de Paris en juillet 2003, afin de prévenir sa dégradation irréversible.
Il est proposé aujourd’hui de le réhabiliter pour la réalisation d’un équipement culturel dédié au cinéma. Les études patrimoniales sont en cours de finalisation.

Porte des Lilas (20ème arrondissement).

Dans le cadre du PLU (plan local d’urbanisme), la Ville de Paris est particulièrement attentive au rééquilibrage géographique du parc des salles. Sur le projet de la couverture du périphérique Porte des Lilas, un équipement cinématographique a été intégré en concertation avec les municipalités mitoyennes et les exploitants des arrondissements concernés.

La Ville de Paris a chargé la SEMAVIP (Société d'Économie Mixte d'Aménagement de la Ville de Paris) de procéder à l'aménagement de la Porte des Lilas à Paris, qui envisage l'attribution des droits de construire un établissement cinématographique de 6 salles Art et Essai  (4.000 m² - 25 ha au total-). L’appel d’offre a été publié le 15 décembre 2006.


Les Outils Urbanistiques

La Ville de Paris, par le biais des concessions d’occupation du domaine public, dispose d’un moyen de créer et de pérenniser l’activité cinématographique, à la fois par la durée de la concession accordée et par le taux de redevance fixé par la Ville.
Dans ce cadre, MK2 a ouvert son nouvel établissement Quai de Loire, sur des terrains concédés par la Ville, en face du MK2 Quai de Seine, également construit sur un terrain du domaine public.

Dans un marché fortement concurrentiel, la Ville de Paris continuera à veiller aux salles et à la promotion du cinéma afin que la diversité de l’offre (en moyenne 500 films différents chaque semaine) demeure exceptionnelle à Paris.

La Ville de Paris  portera une attention particulière, aux enjeux que sont, à court et moyen termes, l’exposition des films en salles et leur équipement numérique.

        
  
ANNEXE 1

LES SALLES AIDEES PAR LA VILLE DE PARIS DEPUIS 2002


Accatone, - 5ème 
Reflet Médicis- 5ème
Action Christine- 5ème 
Saint André des Arts- 6ème
Action Ecole- 5ème
 Saint Germain des Près- 6ème
Arlequin  - 6ème 
Saint Lambert – 15ème
Balzac – 8ème 
Saint Michel- 5ème
Champo- 5ème
 Studio 28 – 18ème
Cinéma des Cinéastes – 17ème 
Studio des Ursulines- 5ème
Cinéma du Panthéon- 5ème
 Studio Galande- 5ème
Denfert – 14ème 
Trois Luxembourg- 6ème
Le Lincoln– 8ème 
Bastille – 11ème
Entrepôt – 14ème 
Brady – 10ème
Epée de Bois- 5ème 
Grand Pavois – 15ème
Escurial – 13ème
 Pagode – 7ème
Grand Action- 5ème 
Saint Lazare Pasquier– 8ème
Image d'Ailleurs- 5ème 
Mac Mahon – 17ème
L'archipel – 10ème 
Majestic Bastille 11ème
Latina – 4ème 
Max Linder – 9ème
Lucernaire - 6ème 
Les 7 Parnassiens – 14ème
Quartier Latin- 5ème
 Racine- 6ème
Les 5 Caumartins – 9ème 
MK2 Quai de Seine – 19ème
MK2 Nation – 12ème


ANNEXE 2

LES CRITERES D’AIDE POUR LES SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT ET D’INVESTISSEMENT

Depuis 2004 des critères ont été instaurés, afin de répondre de manière objective aux attributions des aides aux salles parisiennes.

Pour les quartiers à forte concurrence, les salles devront faire valoir le double critère (sur référence du C.N.C) :
- salle art et essai
- fréquentation de moins de 7.500 entrées hebdomadaires / semaine.

Pour les quartiers à faible concurrence, les salles devront faire valoir le critère (sur référence du C.N.C) :

- fréquentation de moins de 3.000 entrées hebdomadaires / semaine.
- La qualité de l’animation des salles (accueil du jeune public notamment)
- Une attention particulière sera portée sur la politique d’accès aux films, liée à des ententes de programmation des salles art et essai.

 
ANNEXE 3


EVOLUTION DU PARC DES SALLES ET DE LA FREQUENTATION CINEMATOGRAPHIQUE.


• LE PARC DES SALLES PARISIENNES

En dépit de la fermeture de 16 écrans en 6 ans, Paris compte 22 écrans supplémentaires (dont 20 écrans ouverts par MK2 dans deux nouveaux quartiers cinématographiques) grâce à l’ouverture de 3 établissements.

ANNEE    Nbre Ecrans       OUVERTURE                   FERMETURE                     Nbre Ecrans
2001                                                                Gaumont Opéra imprérial       3
2002                                                                Gaumont Kinopanorama         1
                                                                       UGC Champs-Elysées             1
                                                                       Gaumont Gobelins                 2
2003      14                 MK2 Bibliothèque     
2004      2                   Publicis Cinéma     
2005      6                   MK2 Quai de Loire            Les Cinoches                        2
                                                                       UGC Convention                    4
2006                                                                Gaumont Gd Ecran Italie         3
                                      22 ECRANS                    16 ECRANS 


• LA FREQUENTATION DE 1996 A 2005

Paris attire en moyenne entre 26 et 30 millions de spectateurs par an.

Depuis 1996, Paris enregistre 1 million d’entrées supplémentaires (+4%)sur toute la période, la Région Ile-de-France (hors Paris) gagne 8,5 millions d’entrées (+50%) avec la création de 17 multiplexes en périphérie parisienne. La France voit ses entrées augmenter de 39 millions  (+29%).

En 2005, 39 établissements Art et Essai réalisent 15% de la fréquentation parisienne avec 4.000.000 d’entrées.
En 2005, on note que la fréquentation à Paris a enregistré une baisse (-8,5%) inférieure à la baisse de la moyenne nationale (-10,5%).

SUR LE MEME SUJET

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris