Les résultats du Hackathon pour renforcer la sécurité dans Paris

À la suite des terribles attentats qui ont frappé notre ville, l’écosystème parisien de l’innovation a manifesté la volonté de se mobiliser face au terrorisme. La Ville de Paris et la Préfecture de Police ont entendu cet appel et ont organisé, du 15 au 17 janvier, un Hackathon inédit en partenariat avec l’École 42 (17e).

Cette session d’innovation a réuni les acteurs de la communauté de l’innovation aux côtés des services de police, de secours et de l’État, pour concevoir et développer des solutions de prévention, d’alerte et de gestion des crises.

Les 400 participants ont redoublé de créativité et conçu une série de solutions innovantes qui vont permettre de renforcer la sécurité et la prévention en cas de situation de crise. Passage en revue.

10 sélectionnés et 17 mentions spéciales

Dimanche après-midi, chaque équipe a défendu son projet devant un jury, chargé de retenir les dix solutions les plus innovantes. Les lauréats ont ensuite présenté leur solution en plénière, devant la Maire de Paris, le représentant du Préfet de Police, les partenaires, des personnalités du monde de l’innovation et du design et l’ensemble des participants. La qualité des 38 projets était telle qu’au-delà des 10 projets invités à présenter leur solution, 17 «mentions spéciales» ont été décernées.

Détection en ligne des individus susceptibles de se radicaliser, diffusion de contre-discours face à la propagande djihadiste, signalement des incidents majeurs aux autorités, identification et infirmation rapide des rumeurs, coordination des services de secours et de la répartition des blessés dans les hôpitaux, mise à disposition des plans des équipements accueillant du public aux forces d’intervention, mobilisation des bénévoles de la Croix-Rouge et de la Protection civile, gestion des files d’attente devant les salles de spectacles… L’écosystème parisien de l’innovation a su répondre avec talent à la diversité des besoins qui se posent en cas de crise.

Les résultats des travaux du hackathon

Le hackathon a enregistré 400 inscrits. Les participants se sont enregistrés dans 38 équipes.

L’évaluation du dimanche soir a permis à 10 équipes de présenter leur projet lors d’un pitch final devant les hautes Autorités et les grands témoins présents.

Au vu de la qualité des différents projets, 17 projets ont également reçu une mention spéciale du jury.

Retrouvez ci-dessous les résultats de cette évaluation des travaux du hackathon :

Groupe Défis 1 : Prévenir la radicalisation, concevoir et diffuser les contre-discours.

Solution présentée au pich final

- Net Merge Cure : solution de prévention de la radicalisation fondée sur la diffusion ciblée d’éléments de contre-discours sur les réseaux sociaux.

Mentions spéciales du jury

- Campus dev : outil pour scanner et classer les sites web selon leur degré de dangerosité défini selon des mots-clés et pouvant servir notamment au contrôle parental

- Gamerz : jeu vidéo à destination des 10-18 ans pour faire réfléchir les adolescents sur l’embrigadement et le libre-arbitre dans un univers ludique inspiré des séries à succès

- Détection : outil d’identification de niveau du risque de radicalisation d’un individu à travers ses différents profils sur les réseaux sociaux et l’analyse du contenu de ses messages

Groupe Défis 2 : Comment soulager/aider les plate-formes de réception des appels d’urgence face à un afflux massif d’appels, en apportant un service utile et personnalisé aux citoyens.

Solutions présentées au pich final

- Lemontri : logiciel pour les centre d’appels permettant de géolocaliser et hiérarchiser des urgences en fonction d’une analyse sémantique et d’une évaluation automatique du niveau de stress de l’appelant.

- Navarro Hotline : application de type « 112 numérique » qui permet l’échange de texte par twitter et par sms géolocalisés qui va fonctionner de manière automatique tant que les lignes d’appels d’urgence sont surchargées

Mention spéciale du jury

- PimpMy112 : Réflexion sur l'évolution de la réponse du centre d'appel d'urgence avec un accueil vocal contextualisé qui réalise un premier triage automatique via les éléments exprimés par l'appelant.

Groupe Défis 3 : Recevoir et traiter de l'information des citoyens (victimes, témoins), et d'Internet par un autre canal que celui des plateformes 17 18 112

Solutions présentées au pich final

- SoMS : envoi de sms à un numéro d’alerte qui initie un échange automatique questions/réponses avec les autorités.

- Etaonis : tableau de bord pour la préfecture de police permettant de filtrer l’information, fiabilisée et géolocalisée depuis les réseaux sociaux avec détection des événements et présentation sous forme de cartes.

Mentions spéciales du jury

- Yourgence de ITLink : Dispositifs (app mobile, objets connectés...) pour collecter des informations riches captées en un geste par les citoyens et permettant un rendu cartographique catégorisé par type d'alerte.

- Aztec : Système de capteurs audio distribué dans une zone urbaine ou un établissement pour détecter les alertes.

Groupe Défis 4 : Peut-on construire un nouvel outil pour diffuser l’information en temps réel à destination du grand public ?

Solutions présentées au pich final

- AlerteMe : Permettre aux autorités de diffuser des informations et des instructions validées / Géo-localisées.

Mentions spéciales du jury

- Oyez : Porte voix numérique, pour alerter d'une situation toutes les personnes qui sont à un endroit donné, en fonction de leur appartenance à une communauté ou de leur probabilité de présence à cette endroit issue d'autres sources d'info.

- GeoAlerte : API utilisable par des éditeurs d'applications utilisant de la géoloc (ratp, lafourchette...) permettant de remonter des infos aux utilisateurs en cas de danger.

Groupe Défis 5 : Détecter et contrer les rumeurs en temps réel

Solution présentée au pich final

- Chasseurs de rumeurs : détection automatisée de rumeurs sur les réseaux sociaux et diffusion de contre-discours.

Mentions spéciales du jury

- The Searchers

Groupe Défis 6 : Les défis complémentaires

Solutions présentées au pich final

- REPAIRE (Recherche et Exploitation de Plan pour l’Aide à l’Intervention Rapide dans les Etablissements) : un logiciel permettant, pour les forces de l’ordre et de secours, d’accéder à tous les plans des bâtiments, en 2D ou en 3D pour les bâtiments les plus importants. Repaire pourra notamment être alimenté par la base constituée par une autre équipe OpenEvacMap qui a travaillé à la constitution d’une base crowdsourcée de plans 2D/3D des bâtiments recevant du public,

- Dispatch Victimes : application d’aide en temps réel pour l’orientation des victimes vers les structures hospitalières.

Mentions spéciales du jury

- CrowdRescue : mobilisation des secouristes volontaires selon leurs geolocalisations et les besoins.

- FastPass : Pré-inscription pour avoir une plage horaire d'arrivée pour un événement et éviter les files d'attente.

- Heroes : connecter le temoin ou la victime d'un accident avec une communauté de sauveteurs dans ses environs.

- Pythagore : application deployée sur les mobiles des acteurs du secours médical pour les géolocaliser et envoyer un message de confirmation de disponibilité

- Samu Location : Geolocalisation en temps reel des equipes d'urgentistes (véhicules et personnels)

- EduPad : module de formation pour former les enfants aux comportements à adopter en cas d'attentats

- GoSecure : une plateforme mobile qui connecte les citoyens et la meilleure solution à leur besoin de secours.

- DigitAlerte : des objects connectés pour construire la heatmap du stress lié aux crises

Inventer des solutions

Il s’agissait d’une grande première. Le temps d’un week-end, la Ville de Paris et la Préfecture de Police avaient convié l’écosystème parisien de l’innovation pour relever une série de défis qui se posent dans les domaines de la sécurité et de la prévention de crise majeure. L’enjeu ? Inventer des solutions qui améliorent l’action des pouvoirs publics et l’information des citoyens.

Plus de 400 participants ont répondu à l’invitation: développeur-euses, graphistes, designer-euses, intégrateur-rices, architectes réseaux et systèmes, spécialistes base de données, etc.

Réunis le 15 janvier au soir à l’École 42, partenaire de l’événement, ils se sont constitués en équipes, ont fait connaissance puis mis en commun leurs compétences pendant 48h sans interruption avec à la clef de nombreuses innovations.

Pour les accompagner et les conseiller dans leurs réflexions, ils ont pu s’appuyer sur l’expertise de la mission Etalab, des services de secours et de police, de coachs de l’École 42, du NUMA, du SGMAP, de membres d’associations d’aide aux victimes, de sociétés parisiennes du dynamique écosystème de l’Open Innovation, OCTO, Challenkers, BeMyApp, Roland Berger ainsi que sur un comité déontologique constitué avec le Conseil national du numérique et la CNIL. Ils ont également pu échanger avec Clotilde Valter, secrétaire d’État chargée de la réforme de l’État et de la simplification et Michel Cadot, Préfet de Police, venus les encourager dans leur travail.

L’organisation du hackathon a été coordonnée par la mission ville intelligente et durable de la ville de Paris et le département innovation de la Préfecture de police.

Mise en œuvre

Ces solutions seront présentées en ligne, afin que chacun puisse s’en inspirer et les enrichir. En effet, la Ville de Paris et la Préfecture de Police ne comptent pas s’arrêter là: Anne Hidalgo s’est d’ores et déjà engagée à la création d’une plateforme «Défense et Sécurité» afin que les équipes retenues se voient proposer une incubation, des partenaires privés et fonds d’investissement ont manifesté leur volonté de mobiliser des financements, tandis que des écoles de design se sont dites prêtes à proposer des accompagnements en ergonomie et en graphisme.

La Préfecture de Police souhaite en outre pouvoir travailler plus avant sur certaines propositions et les tester à court terme.

Rappel des règles du jeu

Objectifs communs

  • Produire des réflexions communes autour des défis proposés.
  • Réaliser des designs de service ou des pré-développements en proposant des solutions concrètes aux défis.

Ce n'était pas une compétition

Ce Hackathon n'était pas une compétition. Il n'y a pas eu de gagnant. Les projets les plus aboutis ont été présentés en fin de hackathon devant les hautes personnalités des Autorités présentes. Toutes les productions de design de service ont été placées sous licence creatives commons (Attribution + Partage dans les mêmes conditions CC BY SA), les équipes restent titulaires de leurs développements informatiques si ils en ont réalisé.

Règles du jeu

  • Les personnes présentes sont les bonnes personnes: 20 ou 200 participants, 2 ou 10 par équipe, Ça marche !
  • Vous travaillez en équipe. À l'issue de la première soirée, les participants doivent s'engager au sein d'une équipe qui sera enregistrée. Les personnes qui s'inscrivent au sein d'une équipe s'engagent à suivre les travaux de cette équipe et à être présentes pendant toute la durée du Hackathon.
  • Tout participant est une ressource potentielle pour une équipe, accueillez-le avec bienveillance.

Un comité déontologique, constitué avec le Conseil national du numérique, de la CNIL et de personnalités qualifiées sur les aspects juridiques, veille à garantir la légalité et la conformité des solutions envisagées.

Dernière mise à jour le jeudi 21 janvier 2016

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris