Métropole 

Au 1er janvier 2016, Paris et les communes des départements de Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne ainsi qu'Argenteuil et les communes des Portes de l'Essonne se sont regroupées pour constituer la Métropole du Grand Paris. Le but : agir ensemble dans des domaines aussi importants que l’urbanisme, le logement, l’hébergement d’urgence, la lutte contre le changement climatique ou encore le développement économique. 

Paris au Rendez-vous de la Métropole

Depuis 2001, Paris est au rendez-vous de la Métropole avec la mise en place de coopérations entre Paris et les autres collectivités d’Ile-de-France, des plus proches aux plus lointaines, communes, intercommunalités, départements comme Région. Ces coopérations ont permis de créer des liens entre elles, liens nécessaires à la construction métropolitaine.

Aujourd’hui cette dynamique se traduit par la création au 1er janvier 2016 de la Métropole du Grand Paris. Plus que jamais, Paris est au rendez-vous de la Métropole, en s’impliquant pour qu’elle allie efficacité, équité et rayonnement.

Mais aussi, Paris est au rendez-vous de la Métropole car la Maire a décidé d’informer et de consulter les Parisiennes et les Parisiens tout au long de l’année 2015 dans le cadre de la démarche « Le Grand Paris citoyen », afin de leur permettre de prendre part à l’élaboration du projet métropolitain. 

La Métropole Du Grand Paris : c’est quoi ?

Depuis le 1er janvier 2016, Paris et les communes des départements de Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne ainsi qu'Argenteuil et les communes des Portes de l'Essonne constituent la Métropole du Grand Paris pour agir ensemble dans des domaines aussi importants que l’urbanisme, le logement, l’hébergement d’urgence, la lutte contre le changement climatique ou encore le développement économique. L’enjeu de ce rapprochement est aussi d’agir de façon plus homogène et équitable pour abolir la ségrégation spatiale qui relègue tant de quartiers loin de la dynamique globale, développer un modèle urbain, social et économique durable et renforcer le rayonnement du territoire.


Portrait de la Métropole du Grand Paris

Quoi ?

La Métropole du Grand Paris est une nouvelle intercommunalité, un établissement public de coopération intercommunal regroupant 131 communes dont Paris sur 814 km², soit 8 fois la superficie de Paris.

La Métropole du Grand Paris c'est, d'une part une métropole de rang mondial, une ville-monde à l'instar de New York ou du Grand Londres. D'autre part, elle est sans équivalent en France. En effet, les 10 plus grandes métropoles françaises représentent le même poids démographique. De même, Paris et sa petite couronne étaient jusqu'à présent le seul territoire à n’être pas encore entièrement en intercommunalité. Et, parce qu’elle est sans commune mesure, la Métropole du Grand Paris est donc divisée en 12 territoires d'au moins 300 000 habitants, pour gérer au plus près du terrain les domaines d’action comme la collecte des déchets, la voirie, le stationnement, etc., tout en mettant en œuvre des politiques de mutualisation.

Quand ?

Elle a été créée au 1er janvier 2016

Pour qui ?

Au moins les 7 millions d’habitants de Paris, des départements de Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne, mais aussi de quelques communes qui ont souhaité intégrer la Métropole, tout en répondant aux critères de continuité territoriale. Ainsi Argenteuil (Val-d’Oise) ou les communes des Portes de l'Essonne en font partie.

Quel visage ?

Pour quoi ?

Créée par la loi du 27 janvier 2014 de Modernisation de l’Action Publique Territoriale et d’Affirmation des Métropoles (dite loi MAPTAM) et renforcée par la loi sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe) du 7 août 2015, la nouvelle intercommunalité interviendra dans quatre grands domaines : l’amélioration du cadre de vie, la réduction des inégalités, le développement d’un modèle urbain, social et économique durable et le renforcement du rayonnement de la métropole.

Face à la crise du logement, la Métropole aura progressivement les moyens d’agir pour provoquer un véritable choc, car elle maîtrisera l’ensemble de la chaîne du logement : déblocage du foncier, financement du logement social, impulsion de la construction privée.

Autre sujet central, l’amélioration du cadre de vie dans le Grand Paris. Les combats pour l’équilibre de la vie citadine et contre le dérèglement climatique ne font qu’un. Ainsi, la Métropole pourra développer des politiques environnementales ambitieuses, que ce soit en matière de rénovation énergétique des bâtiments, de réseaux de chaleur ou pour mieux combattre la pollution de l’air.

La lutte contre la grande exclusion est un autre objectif majeur, afin d’offrir une meilleure solidarité aux personnes en situation de grandes difficultés et de ne plus les concentrer dans certains secteurs.

Enfin, la Métropole pourra créer et gérer les grands équipements ou grandes opérations d’intérêt métropolitain. Elle interviendra également dans le domaine du développement économique, notamment pour promouvoir tout le territoire métropolitain d’une seule voix, ou bien encore pour soutenir et accompagner la candidature à de grands événements comme les Jeux Olympiques ou une exposition universelle.

les deux prochaines années seront consacrées à préparer le projet métropolitain et les schémas stratégiques, comme le plan climat métropolitain ou le schéma de cohérence territorial (SCOT).

Quelle organisation ?

La nouvelle entité repose sur un système inédit de double intercommunalité, celui de la Métropole sous forme d'un Établissement Public de Coopération Intercommunal (EPCI) à statut particulier et à fiscalité propre, et celui des territoires qui sont des Établissements Publics Territoriaux (EPT).

La Métropole est gouvernée par un conseil de la Métropole. 209 élus y siègent. Ils ont été désignés à la proportionnelle à la plus forte moyenne avec au minimum un conseiller par commune. Il y a 62 conseillers métropolitains parisiens. 

Les 12 territoires, d'au moins 300 000 habitants, sont gouvernés par des conseils de territoire, composés des conseillers métropolitains de chaque territoire et de conseillers municipaux. Paris constitue un territoire. Se faisant, le Conseil de Paris est assimilé à un conseil de territoire. Le périmètre et le siège des territoires ont été fixés par décret en Conseil d'État. 

Les conseillers métropolitains et territoriaux sont issus des conseils municipaux. Il n’y aura pas de nouveaux élus, mais comme pour toute intercommunalité, la possibilité de siéger pour un conseiller municipal au conseil intercommunal, comme un conseiller d’arrondissement peut aussi siéger au conseil municipal et au conseil départemental de Paris.

Élection des élus Parisiens métropolitain

A la séance du Conseil de Paris du lundi 14 décembre 2015, 62 conseillers de Paris ont été élus conseillers métropolitains pour siéger au conseil de la Métropole du Grand Paris s'est réuni pour la première fois le 22 janvier 2016 au Conseil Economique Social et Environnemental au palais d’Iéna.



Groupe UDI-Modem

Marielle DE SARNEZ

Eric AZIÈRE

Fadila MEHAL

Eric HÉLARD

Anne TACHNE

François HAAB

Groupe Communiste - Front de Gauche

Nicolas BONNET-OULALDJ

Danièle PRÉMEL

Ian BROSSAT

Raphaëlle PRIMET

Jacques BAUDRIER

Groupe socialiste et apparentés

Anne HIDALGO

Bruno JULLIARD

Colombe BROSSEL

Jean-Louis MISSIKA

Marie-Pierre DE LA GONTRIE

Rémi FÉRAUD

Catherine BARATTI-ELBAZ

Jean-Bernard BROS

Carine PETIT

Julien BARGETON

Frédérique CALANDRA

Emmanuel GRÉGOIRE

Dominique VERSINI

Mao PENINOU

Pauline VÉRON

Jérôme COUMET

Marinette BACHE

Eric LEJOINDRE

Léa FILOCHE

François DAGNAUD

Afaf GABELOTAUD

François VAUGLIN

Halima JEMMI

Frédéric HOQUARD

Marie-Christine LEMARDELEY

Christophe GIRARD

Groupe les Républicains

Philippe GOUJON

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET

Claude GOASGUEN

Claire DE CLERMONT-TONNERRE

Jean-François LAMOUR

Julie BOILLOT

Jean-Didier BERTHAULT

Catherine LÉCUYER

Daniel-Georges COURTOIS

Marie-Laure HAREL

Jean-Baptiste DE FROMENT

Nathalie FANFANT

Geoffroy BOULARD

Céline BOULAY-ESPÉRONNIER

Thierry HODENT

Dominique STOPPA-LYONNET

Jean-Jacques GIANNESINI

Anne-Constance ONGHENA

Alexandre VESPERINI

Groupe Ecologiste de Paris (G.E.P)

David BELLIARD

Anne SOUYRIS

Yves CONTASSOT

Galla BRIDIER

Christophe NAJDOVSKI

Joëlle MOREL

Le Grand Paris citoyen

La Maire de Paris a associé les Parisiennes et les Parisiens à l’aventure métropolitaine, bien avant la création institutionnelle de la Métropole du Grand Paris au 1er janvier 2016.

Pendant toute l’année 2015, un programme ambitieux « Le Grand Paris Citoyen » a été mis en œuvre, alliant des réunions publiques d’information, des ateliers de concertation, une campagne participative sur le net et des réunions-débats avec Paris Métropole, pour faire connaître la métropole, répondre aux questionnements mais aussi recueillir les appétits, les propositions et les idées.

Le Grand Paris Citoyen, une année riche au service des citoyens métropolitains :

Le Grand Paris Citoyen c’est en bref :

  • De multiples réunions de présentation (Conseil de la Jeunesse, acteurs de la société civile, entreprises, Grandes écoles…)
  • Plus de 1000 personnes aux 11 soirées dans les mairies d’arrondissement
  • Un diaporama, une synthèse des questions et des réponses
  • Un film
  • Un petit guide
  • 3 soirées-débats thématiques avec Paris-Métropole
  • 370 propositions pour la Métropole recueillies sur idee.paris.fr
  • 150 participants aux 5 ateliers co-organisés avec Métropop !
  • L’ Edition du numéro 5 des cahiers de la Métropole

Que retenir des rencontres avec les citoyens ?

Des nombreuses rencontres citoyennes, on peut conclure que la pédagogie de l’intercommunalité est nécessaire pour dissiper le scepticisme et les malentendus soulevés par la création d’une nouvelle instance et répondre aux multiples interrogations.

Le sujet métropolitain intéresse et soulève beaucoup de curiosité et d’espoir. Beaucoup espère que la MGP sera un facteur d’équilibre et améliorera la qualité de la vie.

Tout en réaffirmant leur attachement aux élus de proximité et aux identités locales, les habitants sont conscients qu’un changement d’échelle est nécessaire pour résoudre des défis comme la pollution de l’air ou du manque de logements.

Ils restent vigilants quant à l’augmentation de la pression fiscale et à la création d’une technostructure coupée des réalités. L’Europe est donnée comme contre-exemple.

Ils veulent de la cohérence et du bon sens dans la mise en œuvre de l’action publique.

La métropole doit être partagée et les citoyens placés au cœur de la prise de décisions.

Ils attendent de la MGP qu’elle soit à la hauteur des défis : au-delà des compétences, l’accès pour tous à la culture, une meilleure dynamique démocratique, une plus grande attention aux jeunes et à l’emploi, un rayonnement profitant à tous les territoires et surtout façonner une communauté de vie et de destin.

Que retenir de la consultation virtuelle

La confrontation « numérique » a été riche en enseignements, inventive et constructive.

Des propositions très détaillées et de qualité avec une forte inclination pour le sujet « Transition écologique et Mobilités » ont été recueillies.

Les préoccupations et l’appétit des citoyens sont en cohérence avec les grands projets de mandature de la Maire de Paris :

Effacer les frontières - Mobilités douces – Fluidité intermodale – Lutte contre la pollution -Végétalisation - Quartiers verts - Agriculture urbaine - Excellence démocratique - Culture

Que retenir des ateliers avec Metropop ! ?

Une communauté très productive de 150 participants très divers, très impliqués et motivés, s’est formée :

Voici quelques-unes des propositions innovantes qui pourraient être approfondies et expérimentées

  • Un plan métropolitain du vélo ;
  • Une carte de transport multimodale ;
  • Un grand plan de végétalisation de la Métropole ;
  • Un pass citoyen métropolitain ;
  • Une journée du Grand Paris mêlant des évènements sportifs, culturels, informatifs ;
  • La High Hospitality Academy – une semaine de festivités dédiée à l’accueil des touristes et à la formation des commerçants ;
  • Un portail d’information métropolitain ;
  • Un manuel du citoyen métropolitain participatif ;
  • Un concours citoyen d’urbanisme et de graphisme pour inventer les symboles et le logo du Grand Paris ;
  • Organiser un concours international pour écrire l’hymne du Grand Paris

Prochaines étapes :

Le Grand Paris Citoyen vient de s’achever. Il a rencontré un réel succès et a suscité un véritable appétit.

Anne Hidalgo souhaite remercier profondément tous ceux qui ont participé à cette démarche. Une réunion de restitution sera organisée prochainement dans laquelle seront annoncées les suites qui seront données à cette consultation. La Maire remettra les cahiers de la Métropole au Président de la MGP. L’expérience et les propositions citoyennes issues du Grand Paris Citoyen vont peser dans le processus métropolitain pour défendre une métropole ambitieuse, démocratique et participative.  

Elle s’appuiera sur ce travail pour défendre le modèle de gouvernance partagée tant attendu par les citoyens. Le premier acte de cette démarche doit être de placer les habitants au cœur des processus de réflexion, de décision et d’élaboration du projet métropolitain et des schémas stratégiques qui occuperont les deux prochaines années.

L’appropriation de la MGP par les citoyens est l’une des clefs de son succès. La Ville continuera

Pour en savoir plus : le film et les documents de communication réalisés à l'occasion de la campagne Le Grand Paris Citoyen

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter


Des coopérations vivantes et multiples

La politique de coopération engagée dès 2001 a connu une évolution importante. Après avoir plutôt traité des relations de voisinage avec les communes proches, à travers des protocoles, cette politique a conduit à nouer également des partenariats avec départements ou intercommunalités de grande couronne. La poursuite de ces coopérations, y compris avec les futurs territoires de la métropole, renforcera le rôle et la place de Paris dans la construction métropolitaine.

Coopérations territoriales

La première étape de la politique parisienne de coopération avec les collectivités franciliennes engagée dès 2001 partait du constat de la nécessité d’agir ensemble pour le développement harmonieux et cohérent de la métropole parisienne. Il s’agissait avant tout de nouer des liens avec nos « voisins », d’apprendre à travailler ensemble.

Jusqu’en 2009, pour l’essentiel, les coopérations ont été conduites avec des communes riveraines. Organisés autour de grands objectifs tels que le développement solidaire de territoires communs, l’amélioration des liaisons entre Paris et la banlieue ou de la qualité de vie des habitants, les protocoles visaient avant tout à résoudre des sujets de proximité (entretien de l’espace public, questions foncières).

A partir de 2009/2010 d’autres thématiques telles que la résorption de l’habitat insalubre, la gestion du logement social, l’offre culturelle et de loisirs, la jeunesse, la démocratie locale, l’environnement, etc., ont fait l’objet de coopérations plus spécifiques et plus opérationnelles, définissant des objectifs précis.

Aujourd’hui, après avoir démontré depuis 2001, que Paris était un « voisin » responsable et solidaire, la Ville affirme une triple démarche :

- éviter que la construction de la métropole se résume à la juxtaposition de compromis locaux. Ainsi les coopérations impliquent-elles directement les élus pour piloter, au plan stratégique, les actions engagées.

- Poursuivre son rôle moteur dans la construction et le développement de la métropole, tout en visant la réconciliation des différents territoires qui la composent, y compris ceux de grande couronne.

- Porter des projets ou initiatives qui contribuent à nourrir une conscience métropolitaine, à travers le développement de nouveaux partenariats concernant des priorités comme la lutte contre la pollution, l’économie circulaire, la lutte contre la grande exclusion, etc.

La métropole des projets

Sans attendre la construction institutionnelle de la Métropole du Grand Paris, c’est tous les jours, par de multiples initiatives et projets, que se fabrique la métropole.

Reconquête urbaine

Votée dans le cadre du budget participatif 2014, « Reconquête urbaine » est l’exemple même d’une opération qui gomme les frontières. Trois espaces sous le boulevard périphérique - Porte Montmartre, passage de l’Ourcq et Porte de La Villette - seront transformés grâce à des installations artistiques et paysagères qui contribueront à requalifier ces portes et passages, et faire du lien avec les communes limitrophes.

L’équipe de direction artistique a été désignée en octobre 2015 et a déjà procédé à un diagnostic approfondi de ces trois sites en association avec les artistes choisis, les acteurs locaux, les usagers et les habitants. Des pistes d'intervention seront proposées début février 2016.

Rendez-vous à l’automne 2016 pour découvrir les œuvres.

En savoir plus : le lien vers la fiche technique

Le Syndicat Paris Métropole

Patrick Jarry, nouveau président de Paris Métropole

Mardi 1er décembre, Monsieur Patrick Jarry, Maire de Nanterre, a été élu Président de Paris Métropole, à l’unanimité moins une abstention. Il succède à Monsieur Patrick Devedjian. M. Jarry pense que ce syndicat mixte regroupant 212 collectivités tient une place prépondérante dans « la construction d’un espace métropolitain cohérent, équilibré et fort ».

A la veille de la création de la Métropole du Grand Paris, il va co-présider la mission de préfiguration de la Métropole du Grand Paris avec le Préfet de Région. .

Pendant cette séance du comité syndical, les élus ont également adopté un vœu (à l’unanimité moins une abstention) en matière de transition écologique et énergétique : « Pour une mobilisation résolue des acteurs du Grand Paris au-delà de la COP 21 ». Retrouver le ci-dessous.

Dernière mise à jour le jeudi 11 février 2016
Crédit photo : © François Grunberg / Mairie de Paris

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

L’essentiel de Paris

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

2h82h15
@PaulNader2
Je voudrais avoir des renseignements sur les procédures pour créer mon food truck et les emplacements sur la ville de Paris.
@Parisjecoute
Bonjour, les informations et l'adresse à laquelle envoyer votre demande sont disponibles ici : http://ow.ly/XosJl
3h53h11
@delphinesbooks
Apparemment il y a des émanations de monoxyde de carbone dans ma cage d'escalier, je fais quoi ? j'appelle les pompiers ?
@Parisjecoute
Appelez le 112 ou le 18 en urgence. Aérez si possible la cage d'escalier sans vous mettre en danger.
8h38h11
@ClaireduLap
Comment obtenir le versement de la subvention 2 roues électrique? Accord reçu le 9 oct 2014 et toujours rien...
@Parisjecoute
La subvention est versée (par le Trés. Publ.) en principe dans un délai de 3 mois sur votre compte. Soit le 9 février pour vous
2h102h26
@Margauxgorce
Dites, @Parisjecoute on est le 27, je fais quoi de mon sapin de Noël maintenant que les collectes sont fermées ?
@Parisjecoute

Bonjour, vous pouvez le déposer dans un CVAE : http://ow.ly/XAbxY

16h1623h4
@SantaCruz761
Le site de la mairie du 12e annonce que l'on peut s'inscrire sur les listes électorales via le site : faux. Rétabli bientôt ?
@Parisjecoute

Bonjour, voici le lien adéquat pour l'inscription sur les listes électorales > http://ow.ly/XzR8H cc @Mairie12Paris

5h536h2
@philou10eme
Comment faire pour suivre une formation pour les 1ers secours ? Vu ce que j’ai failli vivre je me dis qu’il est temps ^^
@Parisjecoute

Bonjour, vous pouvez vous inscrire à une initiation aux 1ers secours sur cette page > http://ow.ly/XjtwT