«« retour

Partager sur Facebook | Partager sur Twiter | Partager | Imprimer | A+ | A- | A=Balade multimédia au coeur du Paris médiéval

Marc Verhille - Mairie de Paris
[06/04/2010]

L’exposition "Paris Ville rayonnante" du Musée de Cluny est l’occasion d'arpenter le Paris du XIIIe siècle et de découvrir son imaginaire. Suivez notre balade multimédia : cartes, vidéos, sons et diaporama intéractif vous plongent au coeur des mystères d'une époque où Paris s’élèvait au rang de capitale européenne et artistique. Jusqu’au 24 mai.

 

Pour la ville de Paris, le XIIIe siècle représente une révolution en soi. C'est à cette époque que la ville devient le siège du pouvoir royal. Elle connaît un boum économique, et l'explosion démographique est telle que sa population quadruple en l’espace d’un siècle, passant de 50 000 habitants au début à 200 000 habitants à la fin du XIIIe (aujourd’hui, Paris compte 2,2 millions de Parisiens).

 

Le Paris de Saint-Louis en quelques chiffres
Superficie : très étroite, sa surface est délimitée par l’ancienne enceinte Philippe Auguste. Paris s’étend sur environ 253 hectares (La ville en compte environ 10 000 aujourd’hui).
La population : Connaissant une véritable explosion démographique, la population parisienne quadruple au 13è siècle et passe de 50 000 à 200 000 habitants entre le début et la fin du siècle. (Aujourd’hui, on évalue la population à environ 2,2 millions).
Espérance de vie : en Europe, on estime que l’espérance de vie est de l’ordre de 30 ans en moyenne. Le taux de mortalité des moins de 20 ans varie entre 30% et 50%.







Le Paris de Saint-Louis en zoomorama
Actionnez notre zoomorama : zoomez, dézoomez, déplacez vous dans notre zoomorama avec la molette de votre souris ou bouton "+ / -". Et pour écouter nos deux interviews thématiques : "Sillonner le Paris du XIIIe siècle" et"Imaginer le Paris du XIIIe siècle", cliquez sur les deux players (en haut à gauche).





Paris, une des plus grandes cités du monde médiéval

Appréciée par les Capétiens depuis le Xè siècle, Paris devient le siège du pouvoir royal sous le règne de Philippe Auguste. Plus tard, le pouvoir royal s’organise et s’affirme avec Saint-Louis, roi dont la personnalité sera l’une des plus marquantes et le règne l’un des plus longs de l’histoire de France (1226-1270).


Pour accompagner l’afflux de population, des chantiers fleurissent un peu partout dans la ville, à l’extérieur, comme à l’intérieur de l’enceinte de Philippe Auguste, construite de 1190 à 1209.


A cette époque, la plupart des maisons se composent d'un rez-de-chaussée en pierre de taille, et de poutres de bois, avec une charpente de poteaux de bois dite à colombage. Les interstices sont comblés avec des moellons recouverts de plâtre. Cela donne à la ville un aspect très blanc qui a depuis longtemps disparu. La plus vieille maison de Paris date probablement de la fin du XIIIe siècle.


Naissance de la "Tour du Louvre"
Vision des fortifications et de l'enceinte de Philippe Auguste.

retrouver ce média sur www.ina.fr

Entre 1190 et 1211, Philippe Auguste fait édifier une enceinte autour de Paris, pour protéger la Ville des attaques extérieures. Des Vestiges datant du 13e siècle du château du Louvre sont encore accessibles aux visiteurs du musée dans une crypte aménagée. D'autres vestiges visibles (voir carte) permettent de connaître quelques aspects et techniques de cette construction.

 

De fait, les constructions se multiplient au XIIIe.
La commande artistique suit également ce mouvement d’expansion et Paris s’érige en capitale culturelle de l’Europe. Conséquence, Paris rayonne du point de vue de la pensée, et de l’art et cette période d’expansion économique et de croissance démographique donne naissance à une véritable civilisation. Les formes développées dans l’architecture et dans les arts servent de modèle à l’Europe entière.


Les lieux phares du Paris rayonnant



Afficher Arpentez le Paris du XIIIe siècle sur une carte plus grande

 

 La Cathédrale Notre-Dame
6, parvis Notre-Dame, 4è.
» Découvrez toutes les vues panoramiques de la Cathédrale 









POur en savoir plus sur l'histoire de Notre-Dame, ces deux vidéos où la voix de Michel Bouquet nous entraine dans un parcours géographique et historique sur l'île de la Cité, livrant au passage quelques clefs de compréhension sur l'architecture sacrée.

retrouver ce média sur www.ina.fr
retrouver ce média sur www.ina.fr

La Sainte-Chapelle
6, bd du Palais, 1er.
» Visiter le site de la Sainte-Chapelle 

Collège des Bernardins
20 rue de Poissy, 5e.
» En savoir plus sur le lieu 

L'Eglise Saint-Germain-Des-Prés
Place Saint-Germain-Dès-Prés
» Suivez la visite virtuelle de l'Eglise 

Eglise du Prieuré de Saint-Martin-Des-Champs
Musée des Arts et Métiers,
60, rue Réaumur, 3e.
» En savoir plus sur l'histoire du lieu au 13è siècle. 

Réfectoire du Prieuré de Saint-Martin-Des-Champs
Bibliothèque centrale du CNAM
292 rue Saint-Martin, 3e.
» En savoir plus sur l'histoire du lieu au 13è siècle. 



L'expo

Avec environ 200 œuvres, l’exposition qui se tient actuellement au Musée de Cluny est une première, dans sa conception même. Elle montre comment l’architecture se développe au XIIIè siècle accompagnant l’essor parisien, et plus spécifiquement, comment l’époque correspond à un nouveau moment de l’art gothique : l’art rayonnant.
L’expo fait découvrir une période, des lieux, une production artistique à un large public, mais pas seulement. Elle apporte également aux œuvres elles-mêmes car beaucoup d’œuvres présentées ont beau appartenir au Musée de Cluny, la plupart n’étaient pas exposées jusqu’ici.
En effet, les collections du Musée de Cluny sont uniques dans leur genre, spécialement en ce qui concerne la sculpture : on l’ignore bien souvent, mais tout au long du XIXe siècle, le Musée de Cluny était une sorte de dépôt lapidaire de la Ville de Paris, où l’on amenait tout élément sculpté venant d’édifices parisiens, que ce soit la Sainte Chapelle ou Saint-Jean-de-Latran. Cluny jouit ainsi d’une collection extraordinaire qui n’était jusque-là que partiellement connue. Les découvertes de 1977 provenant de Notre Dame ont renforcé cette richesse.
Pour la présente exposition, de nombreuses œuvres ont été sorties des réserves, restaurées et on les redécouvre de manière totalement différente. Certaines, inédites, sont une vraie découverte pour le public comme pour les spécialistes. L’originalité de cette expo est donc d’associer des œuvres qui se trouvaient déjà au musée, d’autres qui sommeillaient dans les réserves et qui ont été restaurées et enfin, quelques emprunts prestigieux venant d’autres musées comme le Childebert et la Sainte-Geneviève provenant du Louvre ou cette magnifique vierge à l’enfant inachevée (trouvée il y a quelques années) habituellement conservée à Saint-Germain des Prés et qui constitue une des pièces phares de l’exposition.



Musée de Cluny-Musée national du Moyen Âge
6 place Paul-Painlevé, 5e.
Métro/ RER : Cluny-La Sorbonne, Saint Michel, Odéon
Ouvert tous les jours sauf le mardi

Lien utile

La carte de Paris - nouvelle fenêtre

La carte de Paris