Un toit potager au sommet de l'école Agro Paris Tech

L'école Agro Paris Tech accueille depuis quatre ans l'un des plus vastes toits potagers de la capitale. Découverte d'un lieu insolite.

Rue Claude Bernard (5e), impossible de déceler sa présence : les toits de l'école Agro Paris Tech accueillent une expérience insolite depuis 2012. Un vaste potager de 600m2, l'un des plus importants de la capitale, y a été implanté.  Retour sur une initiative pionnière, alors que Paris lance Parisculteurs, un appel à projets sur l'agriculture urbaine et la végétalisation.

Ici, on expérimente des cultures hors sol, principalement installées dans des bacs en bois. « L'expérimentation a débuté avec 30 bacs, détaille Antoine Juvin, ancien élève de l'école et co-gérant de la start-up Cultures en ville, spécialisée dans l'aménagement de jardins sur les toits. On a  testé d'abord des plantations avec des déchets organiques, comme le bois broyé, le résidu de champignonnière (constitué majoritairement de marc de café) ou le compost ».

Ces substrats fertiles ont ensuite été comparés à un terreau classique.

Des rendements excellents

Les plantations varient chaque année. Et la variété est impressionnante : choux, haricots, carottes, oignons, basilic, épinards, mâche, œillets d'Inde... Résultat : « des rendements comparables à ceux d'un maraîcher bio cultivant en pleine terre », souligne Antoine Juvin,

Une profusion qui attire pigeons et merles parisiens... Des filets de protection ont donc été posés au-dessus des bacs.

Le hors-sol a du goût

Le potager n'utilise ni engrais, ni pesticides, et la présence de métaux lourds est très faible : « On est très en dessous des normes autorisées », insiste Antoine Juvin. La pollution de l'air parisienne a ainsi très peu d'effets sur les productions du toit. Et la qualité semble au rendez-vous : « Les épinards sont excellents », témoigne une salariée d'Agro Paris Tech, qui a eu l'occasion d'en goûter. Les légumes produits hors sol sont aussi bons que ceux produits en pleine terre.

Paris sera-t-elle un jour nourrie par ses toits ? « C'est peu probable, sourit Antoine Juvin. Mais cela permet de produire des légumes qui se transportent mal. Cela ramène aussi de la nature en ville, et cela montre au consommateur où est produit ce qu'il mange ».

Dernière mise à jour le lundi 4 juillet 2016
Crédit photo : © François Grunberg / Mairie de Paris

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris