Soixante-Quinze, la nouvelle revue locale

Un tout nouveau magazine dédié à l'actualité parisienne a vu le jour ce 30 mars après une belle campagne de crowdfunding (financement participatif): Soixante-Quinze. Dans son premier numéro, le mensuel nous promet une nouvelle manière de raconter la vie locale. L'équipe n'en est pas à son coup d'essai puisqu'elle est à l'origine entre autres, du 13 du mois, un mensuel dédié à l'actualité du 13e arrondissement. Entrevue avec David Even, le fondateur et rédacteur en chef de Soixante-Quinze, le mensuel des curieux de Paris, pour qu’il nous en dise un peu plus… 

Qu'entendez-vous par magazine local?  

On connaît tous le Paris touristique: la tour Eiffel, les Champs-Élysées... mais finalement on ne parle jamais de la ville et de ses histoires, on ne gratte pas ce vernis bling-bling. Nous voulons valoriser les quartiers, pratiquer le terrain de jeu que sont Paris et sa petite banlieue. Notre priorité à tous est de donner la parole au terrain, de toucher à tous types de sujet.

Présentez-nous Soixante-Quinze.

Ce projet, nous l'avions en tête depuis des années, et il a vraiment démarré en septembre. Maintenant qu'il est en kiosque, nous sommes fiers du résultat, tant sur le fond que sur la forme.

Nous voulons raconter Paris autrement: à travers de grandes enquêtes pour s'immerger dans la vie parisienne, des reportages photographiques, des entretiens et des chroniques d'informations locales qui ont du mordant. La photographie et l’illustration occupent une place importante dans le mensuel car c’est une autre manière de montrer ce qu’est Paris en 2016. 99% du magazine, c’est passer du temps sur le terrain, aller à la rencontre des gens (comme l’article «Un Indien dans la ville»).

C'est un peu audacieux de se lancer dans la presse aujourd'hui!

Je ne pense pas...  Je trouve ça chouette d'avoir son canard dans les mains et les photos n'auraient pas la même classe sur un smartphone ou un ordinateur. De  plus, le problème de la presse quotidienne et régionale, c'est qu'elles se concurrencent elles-mêmes avec leurs propres sites internet.

À cause de la crise de l’emploi dans le secteur du journalisme, je n’avais pas envie d’être pigiste et j'ai préféré tenter le coup de monter un journal. Avec Jérémy, mon associé, nous nous sommes toujours intéressés à la presse locale, c'est une niche finalement peu développée. Lorsque nous avons monté Le 13 du mois, le 13e arrondissement était notre terrain de jeu, nous n’avions pas de sous et nous avons bossé pendant deux ans sur mon canapé... Nous avons obtenu miraculeusement un petit prêt de 10.000 euros, on payait peu les journalistes mais la liberté de ton les a convaincus de rester. Aujourd’hui, on a levé 200.000 euros auprès d'investisseurs, car je suis arrivé avec mes 13 du mois sous le bras et nous avons un peu plus de bouteille. Aujourd'hui, avant la publication du premier numéro, nous avons déjà 900 abonnés et la moitié sont des habitants du 13e arrondissement, des fidèles!

Quelles sont les différences par rapport à votre précédent projet, Le 13 du mois?

Il y a quelques différences avec Le 13 du mois, par exemple nous ne mettons plus de bons plans culture et sorties pour nous concentrer sur des sujets intemporels.  La mise en page est toute autre, le magazine est présenté comme une pièce de théâtre: plusieurs actes avec l'entracte au milieu qui rassemblent les formats courts. 

Nous avons inventé une troisième voie à la presse entre les faits divers et le lifestyle (mode de vie). Nous voulons faire autre chose. Si nous avons réussi à tenir cinq ans avec Le 13 du mois, c’est que notre projet tenait la route et que des lecteurs nous suivaient. Nous sommes différents par rapport à ce qui existe actuellement, 

Quelle est l'équipe qui se cache derrière ces 98 pages? 

Je suis le fondateur du 13 du mois avec Jérémy Potté, six personnes sont salariées du journal et pour la plupart, on travaille ensemble depuis plusieurs années. C’est plus facile, cette nouvelle aventure est donc une sorte de continuité.

Mathieu Génon s’occupe de l’iconographie et est l’auteur des photographies depuis cinq ans. La rencontre avec Mathieu s'est faite via le pote d’un pote lors d'un mariage, et c'est une vraie valeur ajoutée pour le magazine. Pour la rédaction nous avons Virginie Tauzin et Philippe Schaller ainsi que Philippe Bordier qui a rejoint l'équipe dernièrement, il travaillait avant pour le site des informations locales du 18e arrondissement. Et pour finir, Nastasia Godefroy qui est graphiste, c’est elle qui a réalisé la maquette et le logo et qui s'occupera de la direction artistique. D’autres personnes travaillent avec nous de manière moins régulière.

Dans l’équipe, personne n’est originaire de Paris: nous nous sommes aperçu que les provinciaux se posaient beaucoup plus de questions que les Parisiens sur leur propre ville. Nous, on se demande par exemple pourquoi tous les bancs sont verts? Cela permet de découvrir les secrets de Paris…  

Votre article favori dans ce premier numéro?

Franchement je ne sais pas, je voulais qu’il y ait du contenu pour tout le monde. Nous ne sommes pas là pour critiquer ou mettre de l’huile sur le feu, mais je pense que l’article «Un indien dans la ville» représente bien le concept: il est insolite et humain, il raconte une problématique sociale et parle du PSG car c’est aussi ça Paris. J’aime aussi beaucoup l’entracte: tous les mois Soixante-Quinze part à la rencontre d'un inconnu au 75 d'une rue pour raconter l’histoire de la personne, de l’immeuble, de la rue et du quartier. 

Dernière mise à jour le lundi 4 avril 2016
Crédit photo : couv

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris