Renforcement des marchés d’entretien des espaces verts parisiens

À l’occasion du renouvellement des marchés d’entretien horticole des espaces verts des équipements municipaux, Pénélope Komitès, adjointe à la maire de Paris, va renforcer les clauses environnementales et sociales qui s’appliqueront aux entreprises.

Le Conseil de Paris a adopté cette semaine le lancement de ces appels d’offres européens, ouverts et sans variantes, conformément au Code des marchés publics. 

La Ville de Paris compte six marchés dédiés à l’entretien horticole des espaces verts situés dans les écoles, les établissements de la petite enfance et certains équipements de proximité: piscines, gymnases, bibliothèques, conservatoires, etc. Ils portent sur la tonte, la taille d’arbustes, le sarclage, le fleurissement ou encore la plantation d’arbustes.

Les clauses environnementales et sociales consolidées

À l’occasion de leur renouvellement, à l’été 2016, Pénélope Komitès, adjointe à la maire, a décidé de renforcer les clauses environnementales et sociales qui s’appliqueront aux entreprises, pour accompagner les politiques publiques déjà engagées dans ces domaines.

«Nous allons mettre en œuvre des préconisations encore plus exigeantes en matière de respect de l’environnement. La motorisation des véhicules utilisés pour l’exécution des prestations devra par exemple être conforme à nos objectifs de dédieselisation des transports dans Paris. Les déchets verts devront aussi être valorisés sur place, chaque fois que cela est possible, un mouvement que nous avons déjà engagé ces dernières années», souligne l’élue.

Prise en compte du développement de la nature en ville

Pénélope Komitès souhaite aussi que ces marchés prennent en compte le développement de la nature en ville: «Les surfaces végétalisées sont en train de s’accroître partout dans Paris, dans le cadre de la mise en œuvre de notre programme «100 hectares». Nous souhaitons que ces marchés prévoient l’entretien des murs et toitures végétalisés des équipements publics, lorsque ceux-ci ne sont pas assurés dans un cadre participatif».

Des clauses prévues pour l'emploi et l'insertion

Enfin, dans la continuité des marchés précédents, «la Ville poursuivra son action en matière d’insertion, en prévoyant des clauses pour l’emploi de personnes en situation d’insertion – à hauteur de 10% au moins des effectifs consacrés à l’exécution des prestations, soit 6.000 heures d’insertion sur une période de deux ans – ainsi que pour l’emploi de personnes en situation de handicap», ajoute l’adjointe.

Dernière mise à jour le mercredi 5 avril 2017
Crédit photo : Mairie de Paris/Marc Verhille

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.