Réfugiés: ce qu'a fait la Ville en 2015

La Ville de Paris est mobilisée de longue date dans le soutien au réfugiés. De juin à décembre 2015, 2.200 réfugiés présents dans la capitale ont ainsi été mis à l’abri par l’État et la Ville de Paris, avec le soutien des associations. Mais ce n'est pas tout.

17 septembre: 801 migrants supplémentaires ont été mis à l'abri à Paris

L’OFPRA, les services de la Ville de Paris et du ministère de l’Intérieur, ainsi que les associations qui accompagnent les migrants, ont conduit une opération de mise à l’abri humanitaire, sur deux sites dans les 13e et 18e arrondissements de Paris. Elle a permis la prise en charge de 801 migrants et la résorption complète des campements où ils se trouvaient.

L’ensemble de l’opération qui a fait l'objet d'une préparation minutieuse, associant toutes les parties prenantes s’est déroulé dans d’excellentes conditions. Les 800 migrants installés depuis des mois sur le site du quai d'Austerlitz et sur le parvis de la mairie du 18e arrondissement ont été pris en charge et conduit vers des hébergements d'urgence.

Dans les 48 heures suivant leur arrivée dans les hébergements d'urgence, les migrants vont bénéficier d’un entretien individualisé avec un agent de l’OFII, au cours duquel la procédure d’asile leur sera expliquée. Une équipe spécialisée (GIP « Habitat et interventions sociales ») assurera le suivi individuel de chacun et l’accompagnement des démarches dans la durée.

Une fois le dépôt de la demande d’asile effectué, la personne concernée sera orientée vers un Centre d’hébergement pour demandeur d’asile (CADA), qui permettra la continuité de la prise en charge le temps de l’instruction de son dossier. Si la demande d’asile est acceptée, les dispositifs d’insertion prendront ensuite le relais.

Il s’agit de la septième opération de mise à l’abri humanitaire conduite à Paris depuis le 2 juin dernier. Au total, plus de 2.200 migrants présents sur le territoire parisien ont ainsi été hébergés dans le cadre des dispositifs de l’État, outre l’hébergement au fil de l’eau des publics vulnérables – mineurs, femmes isolées avec enfants – assuré par la Ville de Paris.

10 septembre: Paris accompagne l'ouverture de sept lieux d'hébergement

Nous allons soutenir la création de sept nouveaux centres d’hébergement, d’une capacité totale de 460 places.

Anne Hidalgo,
Maire de Paris

Aménagés dans des bâtiments vacants, ces sept nouveaux centres viendront renforcer le maillage des centres existants à Paris et en Île-de-France. Six seront répartis sur le territoire parisien, dans les 3e, 10e, 13e, 15e, 19e et 20e arrondissements. Un sera ouvert dans un bâtiment appartenant à la Ville de Paris, à Bourg-la-Reine (92) : il sera dédié aux femmes isolées avec enfant, un public fragile qui nécessite d’être plus particulièrement protégé. La Ville peut aussi compter sur la mobilisation de l’AP-HP, qui consacrera une aile entière de l'hôpital La Rochefoucauld (14e) à l’accueil de 80 réfugiés. Au total, Paris soutiendra ainsi l’État dans la prise en charge de près de 540 nouveaux réfugiés, en plus des 1.450 déjà mis à l’abri depuis juin.

Le premier de ces nouveaux lieux ouvre dès aujourd’hui : il s’agit du centre Kellermann (13e). Doté d’une soixantaine de places, il est géré par l’association Emmaüs Solidarité, dont l’expérience dans l’accompagnement des réfugiés est reconnue de tous. Le centre accueille pour le moment 41 réfugiés, dont une famille, qui ont transité depuis Munich et sont arrivés dans la nuit à Paris.

Anne Hidalgo ira ce matin à leur rencontre, aux côtés de son adjointe, Dominique Versini, et du maire du 13e arrondissement, Jérôme Coumet. Elle dialoguera également avec les travailleurs sociaux et visitera le centre, tout juste aménagé.

>> Voir notre reportage dans deux des nouveaux centres

Tous mobilisés!

Cette crise migratoire appelle aussi à une mobilisation citoyenne sans précédent. De nombreux Parisiens se mobilisent déjà, d'autres ont manifesté leur volonté d’apporter leur aide, et beaucoup ne savent pas comment agir. Paris.fr a recensé les différents moyen d'aider les réfugiés et migrants. Vous pouvez également toujours devenir bénévole à travers la plateforme Jemengage.

Ces opérations font l’objet de préparations minutieuses, puis d’une mise en œuvre conjointe mobilisant les compétences et les moyens des différents acteurs : préfecture de région, préfecture de Paris et ses services (DRIHL, pour l’hébergement), préfecture de police, Ville de Paris, Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA), Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), associations gestionnaires des centres d’hébergement et d’accompagnement des migrants.

La mise à l’abri s’effectue chaque fois dans des centres d’hébergement agréés par l’État et gérés par des associations, respectueux de la dignité humaine et qui assurent des prestations de qualité: repas, douches et sanitaires, assistance médicale si nécessaire. La Ville de Paris apporte son soutien par la mise à disposition de ses bâtiments vacants.

Des consultations médicales dédiées

La Ville de Paris a ouvert depuis le 20 juillet des consultations dédiées, trois matinées par semaine, dans ses centres de santé Figuier (4e) et Ridder (14e). 

Face à une situation exceptionnelle, il fallait que la Ville agisse

Bernard Jomier,
Adjoint chargé de la santé et des questions de handicap

Plus d'une cinquantaine de migrants y ont déjà été reçus, pour des pathologies souvent liées à leurs conditions de vie précaires. Certains ont été victimes de violence dans leur pays d'origine, d'autres présentent des complications à la suite d'un manque de suivi de maladies comme l'asthme ou le diabète. 

En juillet et août: cinq nouvelles opérations de mise à l’abri

Tout au long de l’été, les services de l’État et de la Ville de Paris poursuivent sans interruption leurs actions de soutien aux réfugiés. Cinq opérations supplémentaires de mises à l’abri sont réalisées, permettant la résorption rapide des campements présents dans la capitale. Au total, ce sont 1.450 réfugiés qui sont ainsi pris en charge. Près de 21 centres d’hébergement sont mobilisés dans toute l’Île-de-France, dont plusieurs viennent de voir le jour grâce à la mise à disposition de bâtiments par la Ville de Paris.

Partager cet article

  • Au total, ce sont 1.450 réfugiés qui ont déjà été pris en charge par la Ville.

17 juin: l’État déploie un plan d’action salué par Paris

Mi-juin, le gouvernement annonce un plan d’action ambitieux, qu’Anne Hidalgo appelait de ses vœux. Il repose sur deux piliers: la création de 10.500 places d’hébergement et la réduction des délais de traitement des demandes d’asile en France. La Maire de Paris salue cet engagement et annonce que «Paris aura à cœur de soutenir la mise en œuvre de ces dispositifs». La Ville entame alors le recensement de ses lieux disponibles pouvant accueillir des centres d’hébergement.

2 juin: première grande opération de mise à l’abri

Début juin, l’État et la Ville de Paris, avec le soutien des associations, mènent une première grande opération de mise à l’abri humanitaire au campement situé sur le boulevard de la Chapelle. Tous les réfugiés présents sont pris en charge, soit près de 500 personnes. Ils bénéficient depuis d’un hébergement, d’un accès au soin et à des repas, ainsi que d’un accompagnement dans leurs démarches de demande d’asile en France.

12 mai: les maires de Paris, Rome et Athènes interpellent l’Europe

Dès mai, Anne Hidalgo et ses homologues alertent dans une tribune co-signée sur l’arrivée «d’un nombre croissant de réfugiés». Ils plaident «pour que les grandes villes européennes jouent un rôle actif» aux côtés de la Commission européenne. «Il s’agit là d’un problème européen qui devrait donc être abordé par le biais d’une politique étrangère européenne globale» et d’un «Programme européen en matière de migration».

Renforcer la cohésion sociale des territoires tout en assurant l’intégration effective des migrants

Anne Hidalgo,
Tribune commune de Georges Kaminis, Anne Hidalgo, Ignazio Marino, respectivement maires d'Athènes, Paris, Rome
Dernière mise à jour le mardi 22 novembre 2016
Crédit photo : Mairie de Paris/Jean-Baptiste Gurliat

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris