Parking souterrain: le juste prix

La loi sur la tarification au quart d’heure, lancée par des associations de consommateurs, est entrée en vigueur le 1er juillet 2015. Cette évolution tarifaire va permettre aux usagers de payer le prix juste –et dans la majorité des cas moins cher– pour leur stationnement dans un parking souterrain.

Depuis le 1er juillet 2015, la loi relative à la consommation –dite loi Hamon– oblige les concessionnaires de parkings souterrains, partout en France, à appliquer une tarification «au quart d’heure». Cette évolution législative, lancée par des associations de consommateurs et d’automobilistes, permet aux usagers d’être facturés d’un montant qui correspond à la durée réelle de stationnement.

C’est une mesure de justice, qui va aussi permettre de faire baisser le coût de parking.

Christophe Najdovski,
Adjoint à la Maire chargé des transports, de la voirie, des déplacements et de l'espace public

Un automobiliste paiera par exemple 1,10€ contre 4€ pour un stationnement d’une durée de 15 minutes (-72,5%), ou 5,50€ contre 8€ pour un stationnement de 1h15 (-31,25%). Cette baisse très significative implique néanmoins une contrepartie: pour compenser ce manque à gagner et rééquilibrer leur modèle économique, les concessionnaires ont droit à une réévaluation du prix d’une heure pleine, qui progressera en moyenne de 9%. «Si cette mesure est nationale, la Ville de Paris a tenu à accompagner sa mise en œuvre en portant la voix des usagers: nous avons âprement négocié avec les concessionnaires pour que leur hausse du prix d’une heure pleine reste très limitée», pointe Christophe Najdovski, adjoint à la Maire chargé des transports, de la voirie, des déplacements et de l'espace public.

Le prix du stationnement souterrain va également baisser pour une partie des abonnés, conformément à la politique de déplacements menée par la Ville de Paris. Si les abonnements ne sont pas concernés par la tarification au quart d’heure, la Ville de Paris a néanmoins profité de cette nouvelle grille tarifaire pour obtenir des concessionnaires la mise en place de tarifs réduits pour de nombreux usagers. Les prix seront ainsi revus à la baisse pour les abonnés propriétaires de véhicules électriques ou GNV, pour les petits rouleurs (qui utilisent leur véhicule moins de quatre fois par mois), les deux-roues motorisés et les vélos.

Dernière mise à jour le lundi 5 décembre 2016
Crédit photo : © Marc Verhille / Mairie de Paris

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.